Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 06:16

 

 

Res Publica reprend un communiqué des enseignants du lycée de la Plaine de Neauphle : « Les professeurs de la Plaine de Neauphle travaillent dans un environnement de plus en plus complexe. La crise sanitaire de ces derniers mois n’a fait qu’ajouter aux difficultés existantes. L’assassinat de Samuel Paty a exercé une pression supplémentaire en mettant au jour le positionnement de certains élèves notamment dans le rapport ambivalent qui se noue entre leur foi, la loi et la liberté d’expression. Dès le mois de novembre, nous nous sommes engagés collectivement dans une réflexion suivie d’actions à court et moyen terme pour mieux expliciter encore, au sein de notre établissement, les valeurs de la République. Notre collègue Didier Lemaire s’est exposé à titre personnel pour défendre nos élèves contre l’emprise du radicalisme, emprise dont nous percevons régulièrement les échos. La sincérité de son engagement ne fait aucun doute pour nous qui avons travaillé avec lui au quotidien.

 

Qu’est-ce qu’un lycée, si ce n’est un lieu protégé d’apprentissage et de transmission au sein duquel les échos de la société ne doivent parvenir qu’au travers du filtre de la raison et de l’analyse ? L’utilisation d’un lieu d’éducation à des fins politiques va exactement à l’encontre de ses objectifs, à savoir permettre aux élèves de devenir des citoyens libres, maîtres de leur destin. Les interventions politiques ne font qu’exacerber les tensions : ceux de nos élèves qui ont une vision apaisée d’un Islam républicain se trouvent mis sous pression ; ceux qui trouvent dans la situation actuelle un avantage tirent les fruits d’une situation qui favorisent leurs visées et les met en position de force. »

 

 

Le site Révolution nous signale qu’à l’EHPAD de Fabas, en Ariège, la coupe est pleine : « Plus de la moitié des salariés de l’EHPAD La Croix du Sud sont en grève. En cause : une prime de 11 000 euros, accordée en secret à cinq salariés. Au total, la prime était de 11 000 €, répartis entre cinq salariés à qui on a demandé un secret total – à tel point que chaque personne primée pensait être la seule ! Sur quels critères la direction se basait-elle pour attribuer une prime de 2000 à 3000 € ? Il n’y en avait aucun. De manière générale, nous considérions que ce montant aurait pu être mieux utilisé. La direction refuse toujours les représentants sous l’étiquette de la CGT.

 

 

Le site inews a publié une longue enquête sur le premier producteur au monde de cannabis légal, le Royaume-Uni : « En 2018, un rapport des Nations unies révélait que le Royaume-Uni était le premier producteur de cannabis légal au monde, avec 95 tonnes de marijuana à usage médical et scientifique en 2016, soit 44,9 % de la production mondiale. C’était également le plus grand exportateur, qui contrôlait 70 % du marché international. La société Sativa Investments, a annoncé en 2019 qu’elle envisageait de consacrer 10 millions de livres (11,5 millions d’euros) à la construction d’une serre de 3 hectares dans la campagne du Wiltshire, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

 

 

 

Revue de presse (342)

 

Selon l’AFP, Facebook, continue son travail de censure et de sape dans le monde entier. Par exemple contre l’Australie : « Le gouvernement australien a réagi avec colère face au blocage de nombreux contenus d'actualité par Facebook dans le pays, en représailles contre un projet de loi qui entend forcer le réseau social à rémunérer les médias. Jeudi matin, les utilisateurs australiens de Facebook ne pouvaient plus consulter les liens d'informations provenant de médias locaux ou internationaux et les personnes vivant à l'étranger n'avaient plus accès aux informations australiennes. Le ministre australien des Finances, Josh Frydenberg a qualifié la mesure de Facebook d’« inutile, et brutale ». Elle va, selon lui, « nuire à sa réputation ici en Australie ». Il a en outre déclaré que son gouvernement demeure « résolument déterminé » à mettre en œuvre son projet de loi destiné à contraindre les plateformes à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus. Ce projet a été adopté la semaine dernière par la Chambre des représentants et est désormais devant le Sénat.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Gracchus1789 22/02/2021 07:52

Faut pas oublier qu'à Trappes plus de la moitié de la population n'est plus française, ça pose des problèmes pour gérer sereinement une ville ! Aussi un fort taux d'habitants vivant sous le seuil de pauvreté ! Dans les années 80 le PCF réclamait déjà une meilleure répartition des populations sur toute la Région Ile de France ! Nos préfets produisent des ghettos !

Gracchus1789 22/02/2021 07:52

Faut pas oublier qu'à Trappes plus de la moitié de la population n'est plus française, ça pose des problèmes pour gérer sereinement une ville ! Aussi un fort taux d'habitants vivant sous le seuil de pauvreté ! Dans les années 80 le PCF réclamait déjà une meilleure répartition des populations sur toute la Région Ile de France ! Nos préfets produisent des ghettos !