Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 06:10

Elle reflète tout simplement la soumission du banquier éborgneur à la langue du dollar et à l'idéologie européiste que la France doit accepter. Je reprends ici un article de Georges Gastaud pour l'association COURRIEL.

 

Moins préoccupé de combattre efficacement la pandémie de covid-19 provoquée par les ravages de la mondialisation capitaliste et les diktats austéritaires de l’Union Européenne que d’accélérer la destruction de la République, le régime Macron se précipite pour établir une nouvelle carte d’identité.

 

 

Cette carte d’identité n’a plus rien d’une carte nationale d’identité, document officiel de la République. Puisque faisant figurer l’emblème de l’Union Européenne qui faut il le rappeler n’a aucune valeur constitutionnelle ni officielle ! C’est que ce nouveau document imposé par le décret n°2021-279 traduit en réalité “le règlement (UE) 2019/1157 du Parlement européen et du Conseil du 20 juin 2019 relatif au renforcement de la sécurité des cartes d’identité des citoyens de l’Union et des documents de séjour délivrés aux citoyens de l’Union et aux membres de leur famille exerçant leur droit à la libre circulation “. En clair c’est l’Union Européenne qui décide de la forme prise par les documents d’identité des citoyens français ! Et c’est également cette même Union Européenne qui impose le passage à un format biométrique tout à fait liberticide. Une puce stockera vos photo, les empreintes digitales (y compris pour les enfants de plus de 12 ans !), date et lieu de naissance, sexe, taille, adresse. Des données également placées dans une base de données, le TES. Un nouvelle outil pour la surveillance policière de masse. La CNIL a d’ailleurs rendu un avis très réservé : données biométriques trop accessible, conservation durant 15 ans, interconnexion des fichiers et chiffrement trop faible... un vrai réquisitoire !

 

Sur la forme, le titre d’identité est désormais délivré ... en anglais ! En violation directe des principes de la constitution ne reconnaissant qu’une seule langue à la République : le français.

 

 

 

Dans une motion l’association de défense de la langue française lance l’alerte, et saisie par courrier les présidents de groupe parlementaire André Chassaigne et Jean-Luc Mélenchon.

 

Le 18 mars 2021, Lens

 

Aux présidents des groupes parlementaires de LFI et du PCF à l’Assemblée nationale, MM. Jean-Luc Mélenchon et André Chassaigne

 

Copie à MM. Bernalicis, Quattennens, Roussel, Bruneel, députés du Nord* aux Associations de défense du français* à quelques citoyens particulièrement impliqués dans la défense de notre langue contre le tout-anglais envahissant

 

Messieurs les présidents de groupe parlementaire et chers concitoyens,

 

Georges Gastaud, philosophe, président de l’Association CO.U.R.R.I.E.L. vous remercie, en lisant et en méditant la motion rapportée ci-dessous, de prendre à temps toute la mesure de la gravité croissante, et désormais sans limite de décence, de légalité et de constitutionnalité, que ce gouvernement à la botte de l’UE et de la finance internationale porte à jet continu contre la langue française sacrifiée au tout-anglais “transatlantique”.

 

Comment ne pas voir que ce sabordage de la diversité linguistique très largement coordonné à l’échelle continentale par Mme Ursula von der Leyen et autres partisans des traités néolibéraux transatlantiques est grosse d’énormes dangers pour les souverainetés nationales et populaires, pour la diversité de la culture, voire pour l’emploi, les salaires et les acquis sociaux qu’une dé-segmentation linguistique totale du marché de l’emploi, qui est l’un des buts stratégiques poursuivis, livrerait à un moins-disant social et salarial sans précédent, sans parler des énormes humiliations et discriminations supplémentaires que les peuples, et spécialement, la classe ouvrière, devraient endurer.

 

Merci de vous pencher en urgence sur ce sujet, c’est trop peu dire qu’en la matière aussi, il est “minuit moins cinq”.

 

Georges Gastaud – pour l’association COURRIEL

 

 

 

La nouvelle carte d'identité : un pur scandale

Petite devinette qui n'a rien à voir : qui est l'homme jeune sur la droite ?

La nouvelle carte d'identité : un pur scandale
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Même si je suis d'accord avec certains aspects de ton texte, je m'étonne de l'orthographe de la motion de l’association de défense de la langue française qui " ... lance l’alerte, et saisie par courrier ...". On croirait presque un gag.
Répondre
J
Le jeune homme à droite : Marcel Proust.
Répondre
D
Marcel Proust On doit trouver ça maintenant facilement sur un moteur de recherche.... vive internet..
Répondre