Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 05:35

Je me demande comment, dans disons une trentaine d’années, Raphaëlle contemplera, analysera cette photo d'elle-même prise en juillet 2021.

 

Ma Joconde à moi

Je pense être allé trois fois au Louvre dans ma vie, en m’arrêtant à chaque fois devant Mona Lisa. Il n’est peut-être pas nécessaire de dire que l’émotion ressentie devant ce sourire universellement connu ne fut jamais aussi forte que celle que j’ai pu éprouver face à la “ Jeune fille à la perle ”. Je ne saurais dire pourquoi. Peut-être parce que Vermeer, lui-même, fut beaucoup plus ému par son modèle que ne le fut Vinci, que les femmes ne faisaient guère trembler.

 

Lors de ma première visite, il y a plus d’un demi siècle, le tableau de Leonardo était accroché au mur, banalement, comme les autres. Lors de mes deux autres visites, il était désormais sous verre. D’après ce que j’en vois, il est aujourd’hui bizarrement mis en valeur. Derrière une rambarde sans intérêt où l’on peut poser son sac à main ou à dos, il est flanqué d’une sorte de table épaisse sans pieds. Ce qui n’empêche pas les bouffonneries.

 

Ma Joconde à moi
Ma Joconde à moi

En tant normal, une foule nombreuse se presse devant le chef-d’œuvre.

Ma Joconde à moi

Mais, justement, nous ne sommes plus en temps normal et nous risquons de ne pas l’être de sitôt. Quand, il y a quelque jours, Raphaëlle s’est présentée devant Mona Lisa, il n'y avait pas grand monde. Les responsables du Louvre n’étaient pas accablés par les problèmes de jauge. Si Vinci peut être considéré comme un étalon fiable de l’attractivité touristique de Paris, on ne frôle pas la catastrophe, on y a plongé.

 

Mais ce qui me chagrine le plus, c’est que ma fille a posé masquée. Point de mise en abyme possible. L’humanité n’a désormais plus de visage, et elle a bien du mal à avancer et à exprimer quoi que ce soit. Ça tombe bien. Des gens sans visage et sans parole. Un rêve pour tous les dirigeants.

Partager cet article
Repost0

commentaires

AF30 01/08/2021 12:29

C'est terrible j'ai chaque fois ou presque envie de réagir ( je ne dis pas ća pour avoir une réactionnelle en retour )
Donc :
Là quand même et si je me permettre votre fille aurait pu si j'ose dire tomber le masque. J'espère qu' elle ne l'a gardé que pour l'effet et qu'il existe une photo de la même pose sans lui pour l'album de famille.
Concernant les tableaux j'avoue être plus impressionné par leurs dimensions. Le Radeau de La Méduse, par exemple, ou le sacre de Napoléon, quand on est devant c'est énorme. Évidemment par leurs dimensions mais aussi par la quantité de détails qui en découlent. Là on se dit tous les hommes ne jouent pas dans la même division.
Maintenant il est un tableau au Musée d'Orsay qui m'a été très instructif. Il s'agit de Les Meules de Monet. En effet selon la distance à laquelle on se place l'ensemble disparaît pour n'être qu'une association de touches qui retrouvent leur justification en s'éloignant à nouveau. On pourra faire observer qu'il en est de même pour toutes les peintures sauf que c'est ici que j'ai pris conscience du fait et surtout que j'en ai déduit pour ma vie professionnelle et autre qu'´il n'y avait pas de sujet insignifiant puisque chacun élément aussi petit soit-il participe au tout.
Enfin concernant la performance en art il y a plus...plus, comment dire ? Enfin, plus quoi ! Comme ici celle d'une artiste devant le célèbre Origine du Monde : Nue devant L'Origine du Monde : les explications de l'artiste ou en vidéo Musée d'Orsay : Une artiste arrêtée pour avoir posé nue devant un tableau. Pour ce qui concerne la valeur artistique de " la performance " c'est un sujet intéressant de discussion.

Gensane 01/08/2021 17:28

Obligation absolue de porter le masque. Si vous le baissiez sous le nez, un gardien vous rappelait à l'ordre !

AF30 01/08/2021 12:32

Réaction et non réactionnelle ce qui ne veut évidemment rien dire

BOURGES JEAN-PAUL 01/08/2021 09:58

Avec son masque, ta Joconde est aussi énigmatique que l'autre.