Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 05:16

C'est au Xinjiang, en 2016. Je demande à ces dames si je peux les photographier, puis j'oublie la photo parmi des dizaines d'autres. Or, que nous dit-elle ?

 

- Les Ouïghoures vont se boire un thé et manger des gâteaux, sans les hommes.

 

- Elles sont décontractées, rieuses, un peu moqueuses.

 

- Elles ont des habits colorés, diversifiés. Elles ont une coiffe traditionnelle, ou un foulard discret ou rien sur la tête.

 

- Elles sont 6 et on voit 5 Smartphones, le sixième est caché, mais on aperçoit le fil du rechargement. 

 

ET MAINTENANT,  EN 2025 OU 2030 : SUPPOSONS QUE LES "FREE OUÏGHOURS"' CONTRE QUI JE BATAILLE ONT GAGNE :

 

-Elles n'ont plus le droit d'aller au café ou au salon de thé.

 

- Elles n'ont pas de portable.

 

- Si elles sortent de chez elles, c'est accompagné d'un homme. Elles sont en Burka. Elles ne rient pas de toutes leurs dents à un étranger. Elles sont déjà arrière-grand-mères.

 

- La moitié de la population (les femmes), ouïghoures ou pas, est écrasée par la charia, par la loi des hommes, par les fanatiques religieux.

 

C'EST CEL A QUI SE JOUE ET JE SUIS FIER DE  L'AVOIR VU ET HURLE dans un livre, un peu seul, assez incompris, beaucoup diffamé, traîné dans la boue par les médias (jusqu'à me dire "rouge-brun" =nazi).  

Mais j'ai fait ce que je devais et "la historia me absolvera".

 

Et tant pis pour ceux qui croient au génocide, aux viols, aux stérilisations, aux prélèvements d'organes sur les enfants, à l'esclavage dans les champs de coton et qui ont cru aux ADM de Saddam Hussein.

Quand Maxime Vivas faisait le joli-cœur avec des dames Ouïghoures
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Les Ouïghoures , je veux bien mais il s'agit d'un sujet un peu superficiel surtout comparé à celui consacré par Gala à ce 14 juillet de Brigitte Macron :
" L'élégance à la française. Ce mercredi 14 juillet, Brigitte Macron a assisté, au côté du président de la République, au traditionnel défilé militaire du 14-Juillet à Paris. Une fois encore, la Première dame a misé sur une robe très épurée pour l'occasion. Mais contrairement à l'an passé, l'ourlet de sa tenue est cette fois tombé en dessous du genou. Qu'importe, l'épouse d'Emmanuel Macron a rivalisé d'élégance dans la tribune présidentielle, en arborant une robe midi bleu pastel, plissée pour un effet plus volumineux. Pour compléter son look, elle a opté pour ses chaussures fétiches : une paire d'escarpins assortie à sa tenue.

À la grande différence des années précédentes, la Première dame et le président de la République ont dû porter un masque dans la tribune présidentielle, comme les autres membres du gouvernement d'ailleurs, afin de montrer l'exemple après la dernière allocution d'Emmanuel Macron. Malgré le masque de protection qui dissimulait une partie de son visage, Brigitte Macron n'a pas omis de soigner son style jusque dans les moindres détails. "
Et d'ajouter que tout ça fait le bonheurs des internautes :
" Très suivie des Français, cette cérémonie du 14-Juillet a été très commentée sur les réseaux sociaux. Sans surprise, l'arrivée de la Première dame, puis celle du chef de l'État, dans la tribune présidentielle, a été scrutée de près. Et la robe sur laquelle Brigitte Macron a jeté son dévolu a fait réagir quelques internautes : "Whaou j'adoooore la robe de Mme Brigitte Macron et quelle classe cette femme", "Elle est d’une classe Brigitte Macron", "Elle est trop belle Brigitte Macron" ou encore "Le chic à la française. À part elle, La Tribune officielle est bien zappée ! La tenue de Brigitte Macron", a-t-on pu lire sur le réseau social."
Répondre
A
Merci à vous d'évoquer cette Asie. Que ce soit Asie centrale, Asie de l'Est, les pays qui les forment sont en train de plus en plus se radicaliser ! Al Quaïda, les Talibans, les fondamentalistes de tous crins gagnent du terrain. Et les Occidentaux se gardent bien d'intervenir : trop d'enjeux, trop de puissance, trop de pouvoir sont entre des mains avides ! Ceux qui ont essayé de s'élever ont été massacrés sans pitié (Ahmad Shah Massoud, "représentant du "Lion du Panjsher" au Tadijikistan" en septembre 2001) avec l'aval hypocrite des différentes puissances occidentales !

Depuis les années 1980, il y eut des articles, des reportages, des livres, des romans pour essayer de réveiller la conscience "occidentale" et... la situation se radicalise de plus en plus. Les femmes et les enfants en sont les premières victimes mais chut ! de quoi se mêlent-on de tenter d'en parler ?
Répondre