Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 05:04

Récemment, sur ma page Facebook, je me demandais si, pour enrayer et vaincre la pandémie, il ne faudrait pas vacciner toute la population, à l'exception des enfants. Après tout, la variole a été éradiquée dans nos contrées parce que le vaccin était obligatoire. De même pour la polio. 

Un de mes correspondants les plus réguliers et constructifs, Nicolas Matiussi, enseignant toulousain, m'a envoyé le commentaire suivant :

 

 
La vaccination obligatoire pose bien des problèmes.
 
 
Et comme d’habitude, les problématiques sont mal posées.
 
 
Alors posons tout sur la table.
 
 
Ce gouvernement a au moins le sens politique élémentaire de voir que cette obligation serait incohérente avec sa politique.
 
 
1- rendre obligatoire le vaccin voudrait dire qu’une trop grande partie de la population refuse le vaccin. Donc il faut d’abord s’interroger sur ces causes et trouver des moyens de les convaincre.
 
 
2 la défiance. Autour de moi j’ai des gens très anti vaccin et pas pour des raisons irrationnelles. Ils ont souvent lu des textes qui circulent et qui sont manipulatoires. Mais comme toute manipulation, ils ont une base de faits (ensuite déformés).
 
 
3 le choix. Pour éviter ce genre d’opposition, il faut répondre à une attente légitime, celle de choisir son vaccin. Or le gouvernement et toute sa clique associée ne cesse de renforcer la défiance en critiquant les vaccins russes, chinois et cubain! Or le vaccin le plus utilisé dans le monde est chinois !
 
 
Or le vaccin cubain est gratuit (donc on ne finance pas une multinationale en le prenant).
 
 
Sinon on favorise l’idée que l’on force les gens à avoir un vaccin sans réel recul le tout au profit de big pharma. 
 
 
3- la politique nationale. La France qui a une longue histoire avec les vaccins, qui a des protocoles et un État derrière, qui historiquement, ont su produire des vaccins nationaux qui ont gagné la confiance du peuple.
 
 
Or pourquoi devrait on se vacciner si l’Etat lui même n’a pas jugé utile d’en fabriquer un ?
 
 
Les médias et autres parlent de patriotisme pour se vacciner et éviter un nouveau moment dur pour l’économie alors qu’il s’en remet à l’étranger.
 
 
4-l’UE. Cette dernière a encore montré en quoi elle a été un frein et non une protection. Il a fallu mendier des subsides que les politiques impulsées par l’UE sur l’hôpital ont rendu nécessaires. Pour qu'ensuite cette UE redemande les « réformes » qui ont amené notre pays dans sa situation de pays de seconde zone. De plus en prenant la main sur les vaccins, elle a ralenti le processus, aidé big pharma et exclu des vaccins pourtant disponibles.
 
 
Or on demande au peuple de se soumettre par l’obligation vaccinale sans qu’il puisse vraiment décider alors que l’UE a été plus un problème qu’une solution.
 
 
5- Pas besoin de rendre la vaccination obligatoire. Un simple remboursement partiel d’hospitalisation en cas de forme grave, suffira. Laisser la liberté mais attaquer le porte feuille a toujours été une politique perfide mais efficace.
 
 
Ainsi posé, sur la question d’une souveraineté nationale et populaire autour des vaccins avec un volontarisme politique, des explications et de donner le sentiment d’avoir un destin commun sur lequel on agit, suffira pour traiter le problème. Et un remboursement partiel suffira pour les derniers récalcitrants.
 
 
 
 
On en est loin hélas.
 
 
Illustration : jeune Bangladaise atteinte de la variole en 1973.
Vacciner
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Il y a trop eu de mensonges... Pour moi celui qui a provoqué ma défiance total envers ce gouvernement a été la classification de la chloroquine c'est à dire la nivaquine dans les substances vénéneuses...<br /> Après, voici ce qu j'ai trouvé sur internet, et ce sont pas des propos de complotistes :<br /> <br /> https://poutan.fr/site/portfolio/jean-louis-bellaton-je-suis-horrifie-de-la-facon-dont-on-gere-cette-crise-le-progres-21-04-2020/<br /> <br /> (J'ai eu affaire au docteur Bellaton lorsque j'étais instituteur dans le Beaujolais.)<br /> <br /> https://blog-gerard.maudrux.fr/<br /> <br /> (Voir le CV de l'auteur)<br /> <br /> Jean-Dominique Michel<br /> <br /> https://anthropo-logiques.org/analyse-du-vaccin-pfizer-des-resultats-alarmants/<br /> <br /> Pour fnir, en ce cent-cinquantième anniversaire de la commune, Macron me fait de plus en plus penser à Thiers, je ne plaisante pas, même absence totale d'empathie envers les humbles 'les riens), même accumulation de mensonges et de fausses promesses et je ne parle pas de la vie intime...<br /> On sait quel a été le bilan de Monsieur Thiers....
Répondre
A
Je ne connais pas les motivations des uns et des autres, de ceux qui sont pour et de ceux qui sont contre mais ce que je sais ce sont mes motivations et encore confusément. <br /> Je reçu ma première dose ce 13 juillet. C'est dire que j'y suis allé à reculon. <br /> La raison principale de cette résistance personnelle est résumée par une photo montage qui montre un troupeau de moutons portant le masque et qui demandent : " alors !!!...ils sont près ces vaccins???....."<br /> Dans toute cette affaire je ne peux m'empêcher d'y voir en vraie grandeur une manipulation des populations. <br /> Il ne s'agit pas de cette thèse simpliste et lassante sur le complotisme dont on nous rebat sans cesse les oreilles. Le complot , c'est l'arme des faibles. Ici ce n'est que le résultat d'un effet de système qui n'en a pas besoin. Une mécanique qui fonctionne par l'effet de sa propre dynamique. Un effet découlant du précédent et engendrant le suivant.<br /> Le chemin est balisé et chaque mouton ouvre la voie à celui qui le suit et a pour seul horizon le cul de celui qui le précède.<br /> Mais admettons que tout cet argumentaire est ridicule il y aurait cependant et possiblement une adhésion naturelle et donc majoritaire à cette vaccination si cette solution n'était pas isolée de toute autre disposition. Si nous constations une véritable politique de santé globale, une relocalisation de la recherche, une recherche publique puissante, une politique de l'hôpital différente il est alors certain que ce débat serait inexistant. <br /> Nous constatons tout le contraire car la vaccination ne s'inscrit pas dans une politique globale de la santé publique mais comme la solution pour les libéraux de faire non seulement l'économie de tout le reste mais aussi de continuer à gaver les intérêts privés.<br /> La preuve et la caricature de cette logique est la situation monstrueusement inégalitaire entre les populations du Sud et nous.
Répondre
B
Bien d'accord avec Nicola MATIUSSI, sauf sur le point n° 5. Je ne suis pas d'accord sur cette proposition de pénalisation financière des non-vaccinés ... qui ne fut jamais pratiquée sur les autres vaccins. La vaccination peut (Et à mon sens, devrait) devenir obligatoire mais cela doit découler d'un choix démocratique après débat public (Respectons les institutions) et non de la décision olympienne qu'un parlement-croupion sera amené à voter en catimini.
Répondre
G
ne faisant plus partis de la sociétés les non-vaccinés devraient êtres "exonérés " d'impôts si je suis vot' logique !
Répondre
G
comparer la variole à la covid est indigne de votre part !
Répondre