Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2021 2 10 /08 /août /2021 05:04

Par Addison Reeves :

 

C’est juste deux semaines. C’est juste rester à un mètre de distance. C’est juste rester à deux mètres de distance. C’est juste ne pas sortir. C’est juste ne pas serrer de mains. C’est juste travailler à la maison. C’est juste les commerces non essentiels qui sont fermés

 

C’est juste les bars. C’est juste les restaurants. C’est juste les théâtres. C’est juste les concerts. C’est juste la danse. C’est juste les sports intra-muros. C’est juste la chorale

 

C’est juste les services médicaux non essentiels auxquels vous devez renoncer. C’est juste les articles non essentiels que vous n’avez pas le droit d’acheter. C’est juste ne pas pouvoir faire de l’exercice. C’est juste les gymnases. C’est juste la fermeture de votre entreprise pendant un certain temps. C’est juste ne pas faire d’argent pendant un certain temps. C’est juste ne pas être capable de payer vos factures pendant un petit moment

 

C’est juste un inconvénient mineur. C’est juste ne pas être autorisé à faire du covoiturage. C’est juste ne pas avoir de relations sociales pendant un moment. C’est juste un masque. C’est juste ne pas voyager pendant un moment. C’est juste ne pas embrasser les gens pendant un moment. C’est juste le sexe en missionnaire qui est risqué

 

C’est juste ne pas voir sa famille et ses amis pendant un moment. C’est juste ne pas rendre visite à vos grands-parents temporairement. C’est juste le fait que vos grands-parents ne reçoivent pas de visiteurs pour leur sécurité. C’est juste un anniversaire que tu dois sacrifier. C’est juste un Thanksgiving seul. C’est juste un Noël sans ta famille. C’est juste deux anniversaires que vous avez dû sacrifier. C’est juste ne pas célébrer d’événements marquants pendant un an et demi

 

C’est juste temporaire. C’est juste une mesure de sécurité. C’est juste votre capacité à payer en liquide. C’est juste une recherche de contacts. C’est juste un examen de santé. C’est juste un contrôle de température. C’est juste un scan de votre visage. C’est juste une perte mineure d’intimité

 

C’est juste un semestre. C’est juste deux semestres. C’est juste une année de moins dans la vie de votre enfant. C’est juste un semestre de plus. C’est juste un diplôme d’études secondaires

 

C’est juste la naissance de votre petit-enfant que vous avez manquée. C’est juste ne pas pouvoir être là pour vos proches quand ils sont malades ou mourants. C’est juste ne pas avoir de funérailles. C’est juste ne pas pouvoir faire le deuil en personne avec vos proches. C’est juste ne pas pouvoir assister à un service religieux. C’est juste ne pas pouvoir pratiquer certains aspects de sa religion

 

C’est juste la désinformation qui est censurée. C’est juste les conservateurs qui sont censurés. C’est juste une partie de la science qui est censurée. Ce sont juste les personnes qui ont des opinions opposées qui sont interdites en ligne. C’est juste l’opposition que la Maison Blanche cible pour la censure. Ce sont juste les mauvaises opinions qui sont censurées

 

C’est juste l’économie. Ce sont juste les propriétaires de petites entreprises qui souffrent financièrement. Ce sont juste les pauvres qui souffrent financièrement. Ce sont juste les gens de couleur qui souffrent financièrement. C’est juste la souffrance financière. C’est juste quelques petites entreprises qui ont dû fermer définitivement. C’est juste quelques grandes entreprises qui ont fermé

 

C’est juste le fait de ne pas aller plus loin que quelques kilomètres de sa maison. C’est juste un couvre-feu. C’est juste une permission de sortie. C’est juste être seul pendant deux semaines. C’est juste être isolé socialement pendant un an

 

C’est juste un vaccin. C’est juste une série de rappels. C’est juste des rappels réguliers tous les six mois. C’est juste deux semaines de plus. C’est juste un enfermement de plus. C’est juste une fois par semaine – deux fois maximum – que vous devrez prouver que vous êtes apte à participer à la société. Ce sont juste les non-vaccinés qui seront mis à l’écart de la société. C’est juste un test médical

 

Plutôt simple, non 

 

Juste faites-le, putain

 

Mais quand on additionne tous les « justes », cela représente nos vies entières

 

Depuis plus d’un an et demi, nous avons été privés de la possibilité de vivre pleinement nos vies, de faire des choix significatifs pour nous-mêmes et d’exprimer nos valeurs comme nous l’entendons

 

C’est « juste » l’incapacité d’exprimer notre humanité et la négation totale de notre propre personne. Toutes ces mesures ont servi à interdire l’expression vers l’extérieur de la réalité interne valide et complexe d’une personne. Ce type de suppression de soi fait violence à l’âme même de chacun

 

Tous ces « justes » soi-disant insignifiants et soi-disant éphémères nous ont transformés en États totalitaires qui ne semblent pas avoir de fin

 

Une définition du Covid

 

À New York, en Californie, en Australie, etc., le peuple a permis au gouvernement d’exercer un tel contrôle sur notre vie quotidienne que nous devons lui demander la permission de disposer de notre corps, de nous déplacer librement, de pratiquer une religion, d’éduquer nous-mêmes nos enfants, de protester, etc.

 

Bientôt, Biden, Trudeau et d’autres dirigeants mondiaux vont restreindre notre capacité à nous exprimer et à nous associer en ligne, de sorte que nous ne pourrons plus remettre en question, objecter ou nous organiser contre l’action du gouvernement. C’est la destruction de la démocratie

 

Je suis stupéfait de voir que mes amis progressistes – les mêmes qui prétendent soutenir la « justice sociale » – accueillent favorablement une société fasciste dans laquelle le gouvernement écrase toute opposition et où les individus ne peuvent pas faire de choix concernant leur propre vie

 

Je ne m’y conformerai pas parce que je ne veux pas vivre dans la société qui est créée par une extraordinaire soumission au gouvernement. Je ne veux pas être complice des atrocités de cette époque

 

Quel est le sens de la vie si l’on n’existe que pour obéir à l’élite à son propre détriment ? Est-ce même vivre si l’on n’a pas la possibilité de diriger sa vie ? Je me suis déjà soumis en contradiction avec mes valeurs à un point honteux. On pourrait dire : « Eh bien, qu’est-ce qu’un compromis de plus », mais ce ne sera pas juste un compromis de plus. Ce sera juste la prochaine entaille dans une mort lente par mille entailles

 

Se soumettre ne fait que valider l’étalage tyrannique du pouvoir et garantit qu’il y aura d’autres étalages de ce genre à l’avenir

 

Et que gagne-t-on à faire des compromis ? Simplement votre appartenance continue à une société qui ne vous acceptera que si vous vous immolez et ne devenez rien de plus que le reflet des désirs de la classe dirigeante

 

Si vous ne pouvez pas être vraiment vous-même dans une société, cette société vaut-elle la peine qu’on s’y accroche ? Je ne le pense pas. Autant quitter la stabilité de ma zone de confort me terrifie, autant y rester signifie continuer à me réduire au silence et à me rétrécir pour un sentiment d’acceptation fallacieux. En ce sens, il s’agit plutôt d’une zone d’inconfort

 

Chaque fois que j’ai exprimé mes craintes sur l’orientation future de la société, mes amis m’ont dit « ça n’arrivera pas ». Chaque fois que cela s’est produit, ils ont haussé les épaules et m’ont rappelé que la conformité était une option

 

À l’heure actuelle, si le gouvernement devait m’emmener dans un camp d’internement (ce qui n’est pas une idée complètement farfelue et s’est déjà produit dans le passé) parce que je suis un dangereux dissident, je suis certain que mes amis et ma famille assisteraient à la scène et diraient que c’est ma faute parce que je ne me suis pas conformé

 

Ils ne sont plus capables de reconnaître l’humanité de l’opposition ou de remettre en question le gouvernement

 

Je ne me soumettrai pas parce que je ne veux pas vivre dans un monde où mes supposés alliés seraient heureux de me voir persécuté par le gouvernement

 

Je ne me soumettrai pas parce que le climat politique est devenu si censuré, autoritaire et généralement toxique que mes points de vue ne seront jamais représentés dans le processus politique ici. Sans représentation, mes valeurs et mes croyances seront violées encore et encore par un système politique qui considère tout écart par rapport à lui-même comme invalide. Ainsi, ma conformité ne fournira aucune assurance d’un meilleur traitement à l’avenir

 

Je ne plierai pas parce que je ne suis pas conformiste

 

Je ne céderai pas parce que je ne veux pas récompenser la manipulation et la coercition du gouvernement

 

Je ne me rendrai pas parce que je peux mourir à tout moment, et je ne veux pas que mes derniers souvenirs soient ceux d’une soumission lâche à la tyrannie et de la misère et du dégoût de soi qui en résultent

 

Je ne me soumettrai pas parce que ce n’est pas la première intrusion du gouvernement dans mon corps, mon esprit et mon âme ; et si nous nous soumettons, ce ne sera certainement pas la dernière. Tout ce que j’accomplirai par ma soumission est de valider la revendication du gouvernement sur mon corps et ma vie

 

Je ne me soumets pas parce que c’est la guerre, et je ne vais pas donner à l’ennemi ses victoires

 

Je ne me soumettrai pas parce que la récompense de ma conformité sera toujours d’être traité comme un citoyen de seconde classe par la société

 

Je n’acquiescerai pas parce que je suis un objecteur de conscience

 

Je ne céderai pas parce que les mesures sont inutiles et que leur seul effet pratique sera d’accroître le pouvoir du gouvernement

 

Je ne me conforme pas parce que je ne veux pas être un simple esclave dans la version future du monde qu’ils créent, ne faisant que ce qu’on me dit de faire et devant mendier pour avoir accès aux nécessités de la vie auxquelles j’ai droit en tant qu’être vivant sur cette terre

 

Je ne céderai pas parce que leur religion n’est pas la mienne, et que je refuse d’adorer une fausse idole

 

Je ne capitulerai pas parce que je ne veux pas trahir mes ancêtres et mes prédécesseurs qui se sont battus pour que je sois libre

 

Je ne me rendrai pas parce que la liberté est plus importante que la commodité et la facilité

 

Je ne me conformerai pas parce que si je le faisais, je serais rempli de rage contre la société, de ressentiment envers mes amis et ma famille, et d’un dégoût de moi-même qui me dévorerait vivant. Je deviendrais amer et fermé, et je ne veux pas de cela pour moi

 

C’est pour tout cela que je ne veux « juste pas le faire, putain ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Coucou Bernard !<br /> A bientôt en réanimation.<br /> <br /> La bise
Répondre
O
"À l’heure actuelle, si le gouvernement devait m’emmener dans un camp d’internement (ce qui n’est pas une idée complètement farfelue et s’est déjà produit dans le passé) parce que je suis un dangereux dissident, je suis certain que mes amis et ma famille assisteraient à la scène et diraient que c’est ma faute parce que je ne me suis pas conformé".
G
pas sûr, j’ai eu le covid et je suis vacciné.
C
C'est juste ce que je pense et je n'aurais pas su l'écrire aussi juste. Juste merci. "C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison" (Coluche)
Répondre
P
Est ce volontaire que vous ayez écrit "juste" au lieu de "seulement" ? C'est assez troublant. On ne peut s'empêcher d'y voir l'oxymore qui explose à chaque phrase. Bien vu, finalement.
Répondre
A
" C’est pour tout cela que je ne veux « juste pas le faire, putain ». "<br /> Je ne vois pas comment vivant nos vies imbriquées dans la société nous pouvons matériellement ne pas subir les petits et grands interdits, les petites et grandes obligations. Bien sûr intellectuellement nous pouvons résister dans cet espace que l'on nomme notre for intérieur mais physiquement à part se retirer au fond de la forêt, sur une île ou au sommet d'une montagne nous suivrons le chemin balisé.<br /> La seule résistance qui nous reste c'est celle de la prise de conscience du système dans lequel nous sommes entrés, d'ailleurs avant même la pandémie, pour en inverser le cours politiquement. <br /> Je crains que ça ne soit pas gagné au vu des résultats électoraux qui se suivent en permanence à l'identique ou en pire. <br /> Maintenant parmi les conséquences sociales de cette pandémie et l' énumération exhaustive qui est ici faite, le couvre-feu de 2020 est, selon moi, ambivalent. D'abord il faut poser les dégâts sociaux et humains de ce couvre-feu pour affirmer que ce qui suit ne peut atténuer le solde négatif.<br /> Cependant pendant cette période la vue de ces grandes métropoles aux avenues désertes était un spectacle fascinant, non seulement parce que nous avions sous les yeux et pour de vrai des scènes de films, ce qui serait anecdotique, mais l'imagination construisait une planète où les hommes auraient disparus brutalement en laissant, comme les civilisations précédentes, les vestiges de leur passage.<br /> Un silence de mort où flottait encore l'esprit de ceux qui n'étaient plus là.<br /> Il semblait que la planète se reposait de notre présence. Elle respirait paisiblement et d'ailleurs les animaux sa reposaient aussi de nous et reprenaient un peu de l'espace que nous leur avions pris par notre seule présence comme ces 2 sangliers aperçus sur un des principaux boulevards de Nimes : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/gard/nimes/video-a-nimes-ces-deux-sangliers-ont-profite-du-couvre-feu-pour-se-promener-en-centre-ville-1933510.html
Répondre