Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 05:06

AF 30, un de mes plus fidèles lecteurs, mais surtout contributeurs à ce blog, narre ici une mésaventure récente avec Free.

 

Je n'y avais pas pensé mais “ bunkerisation ” est bien le mot juste qui définit la situation actuelle des services auxquels nous avions accès physiquement il y a quelques années.

 

N'est-ce pas la conjonction de deux logiques ? Celle de la gestion de la société sur le mode entreprise, on pourrait même dire sur le mode tayloriste, et la mise en distance de plus en plus grande, par sécurité, entre des agents chargés de la mise en œuvre de mesures de plus en plus coercitives et une population dont la seule option est de les subir.

 

On constate d'ailleurs que le téléphone suit la même pente et restera réservé aux échanges familiaux ou amicaux. Doctolib est un bon exemple car si dans les petites communes ou moyennes (relativement) la prise de RDV reste encore sur le mode ancien, dans les villes le système interdit toute autre option que le sien. Doctolib est ainsi au service du choix politique du numerus clausus dans les études médicales : vous serez contraint d'accepter un RDV à une semaine de distance quelque soit votre état. Il faut ajouter que si vous avez la malchance de plus avoir de médecin, le nouveau médecin référent que vous sollicitez vous accordera de faire partie de ses patients comme une faveur.

 

Le sytème est kafkaïen, exemple : 

 

Suite à un orage (nous en avons quelques-uns dans la région de Nîmes) la box Free est hors service. J'appelle Free assistance au n° que j'avais noté. Bon, après avoir tapé 1 ou 2 comme demandé, 2 fois parce qu'il y avait une seconde question, puis l'identifiant (que j'avais noté aussi ) puis le code d'accès ( que j'avais aussi prudemment relevé).Après deux échecs de mise en relation, on (? ) me rappelle. J'explique.

 

On vérifie à distance. Diagnostic : la boxe est HS et le free-plug (le machin qui fait le lien entre la boxe et la prise) idem. Donc envoi programmé des deux trucs avec rappel de rendre les deux appareils HS. Deux jours après, nous sommes informés qu'un colis est à récupérer au bureau de tabac du coin. On remet notre colis avec les deux machins usagers et on récupère le colis. Sauf que celui-ci ne contient que la box. On appelle et on nous dit que le second suit. Il arrive, on se présente mais on ne veut pas nous le remette au prétexte que nous ne ne remettons pas le nôtre. On explique que nous pensions recevoir en une seule fois le tout et que par conséquent nous avons fait de même. Mais non, c'est ainsi et nous sommes partis sans rien. On appelle, plusieurs fois pour expliquer. Sans résultat. Entre temps nous recevons des rappels qui nous informent que si nous récupérons pas avant telle date, le colis sera renvoyé à l'expéditeur. Enfin j'ai un correspondant au téléphone qui me conseille de faire un colis avec n'importe quoi dedans pour faire l'échange. Nous le faisons et au bout la victoire. trois allers-retours quand même.

 

Je raconte tout ça pour prévenir toute personne qui viendrait à se trouver dans la même situation.

 

Free, Doctolib et la bunkerisation d'AF30
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
C'est dommage parce que je ne peux pas faire de commentaires.
C'est douloureux.
Quoique ...quoique je pourrais ajouter que dans le n'importe quoi que nous avons mis dans le second colis il y avait une série de cordons avec fiches péritel, celles qui encombrent nos tiroirs, si peu anciennes et qui sont devenues pourtant des vestiges antédiluviens.
Répondre
O
Eh bé... bon à savoir mais honteux.
Répondre

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche