Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 06:07

Champion exceptionnel, Novak Djokovic est, dans sa tête, quelqu'un d'un peu à part. Comme quand, par exemple, il affirme qu'on peut « transformer l'eau la plus polluée en eau la plus purificatrice par la prière ou une pensée positive ». Il affirme : « J'ai vu et je connais des gens capables, par des transformations énergétiques, par le pouvoir de la prière, de transformer la nourriture la plus toxique ou l'eau la plus polluée en eau la plus pure. Parce que l'eau réagit à nos émotions. » Il prétend que « des scientifiques ont démontré que les molécules présentes dans l'eau réagissent à nos émotions, à ce qui est dit ».

Il est sous l'influence, depuis des années, d'un ancien joueur de tennis espagnol, Jose Imaz Ruiz, dit « Pepe Imaz ». Ensemble, très « peace and love », ils sont en quête de pyramides au pouvoirs régénérants et de diverses formes d’ésotérisme. Il voit dans une mystérieuse “ pyramide" ”de Bosnie le « paradis sur terre ». En se rendant deux fois en 2020 sur un site qui domine le village de Visoko, près de Sarajevo, Djokovic a excité la curiosité du public pour le lieu, une simple colline et une ancienne mine d'or pour les archéologues, une pyramide aux tunnels "énergétiques" pour lui.

Djoko est par ailleurs adepte d’une nourriture sans gluten à base de plantes.

Lui et sa famille ont beaucoup souffert de la destruction de la Yougoslavie. Enfant, il a fait la queue pour obtenir du pain et du lait.

Résidant aujourd’hui à Monaco, détenant le record des gains sur le circuit ATP avec 137 millions d’euros, il est resté néanmoins proche de ses racines serbes. En Serbie, il est une idole, d’autant qu’il se consacre à de réelles activités humanitaires et qu’il fait des dons d’argent important comme quand l’ex-Yougoslavie a été ravagée par des inondations en 2014. Au début de la pandémie du Covid, il a envoyé des respirateurs en réanimation au Monténégro.

 

Homme de convictions, il a mis en pratique son hostilité à la vaccination. En juin 2020, après avoir été contrôlé deux fois positif au Covid, il organisa une tournée dans les Balkans qui déboucha sur un gros foyer d’infection (“ cluster ”) après qu’il eut participé, sans masque, à divers événements à Belgrade. 

 

Tout récemment, il s’est opposé, comme la majorité de la population serbe, à l’ouverture d’une mine de lithium en Serbie, un projet soutenu par le gouvernement. Or ce projet est piloté par le groupe minier anglo-australien Rio Tinto dont le chiffre d’affaires annuel est de 40 millions de dollars. Rio Tinto étant enregistré en Australie, on comprend l’hostilité du gouvernement de Camberra à l’égard de Djoko. Hostilité d’autant plus tatillonne qu’une vingtaine d’autres joueurs de tennis sont entrés en Australie avec l’exemption et le visa que réclamait le champion. John Kunkel, le chef de cabinet du Premier ministre australien et son plus proche collaborateur, était le conseiller en chef de Rio Tinto pour les relations avec le gouvernement après avoir été directeur-adjoint du Minerals Council of Australia, une association industrielle représentant les entreprises qui génèrent la majeure partie de la production minière australienne.

 

Bref, l’interdiction faite à Djokovic de participer au tournoi de Melbourne cache des enjeux qui lui sont supérieurs.

 

PS : Á propos des vaccins, et sans dédouaner Djokovic, écoutons ce qu'en dit Christian Perronne, autorité mondialement reconnue en la matière :

https://rumble.com/vsjm63-wow-la-bombe-de-christian-perronne-.html?fbclid=IwAR2sEUdQdu0yMEqR6jPkhHpZqS9ZR8acvTdkvQpRpfzEAmFvc57FO53O2RY

 

Pourquoi Djokovic a été sanctionné par l'Australie
Partager cet article
Repost0

commentaires