Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 06:00

De nombreux médias ont relevé les propos du banquier qui dirige la France en clôture. Du congrès de France Universités (ex Conférence des Présidents d’universités) : « « On ne pourra pas rester durablement dans un système où l’enseignement supérieur n’a aucun prix pour la quasi-totalité des étudiants, où un tiers des étudiants sont considérés comme boursiers et où pourtant nous avons tant de précarité étudiante, et une difficulté à financer un modèle beaucoup plus financé par l’argent public que partout dans le monde ».

 

 

Dans ReSPUBLICA, Évariste analyse la poussée de l’extrême droite en France : « Alors qu’une poussée de la gauche a lieu en ce moment en Amérique latine, le recul électoral de la gauche dans les pays développés est patent. Particulièrement en France, où même le parti socialiste ne parvient plus à jouer un rôle dans les élections nationales autre que celui de bouffon. L’abstention majoritaire des jeunes de moins de 35 ans et de la classe populaire ouvrière et employée, depuis 2017 à aujourd’hui, explique en grande partie la marginalisation des gauches et empêche celles-ci d’être un rempart face aux extrêmes droites et de porter le changement social et politique nécessaire.

 

Alors que l’immigration maghrébine des années 60 et le regroupement familial de 1976 n’avaient pas suscité de poussée de l’extrême droite, l’extrême droite s’est développée contre l’immigration maghrébine à partir du milieu des années 80 en France. 

 

La crise du profit démarrée à la fin des années 60 s’est transformée en crise néolibérale en France à partir du tournant de 1983. Aucun gouvernement n’a réussi à combattre cette crise, pire chaque gouvernement a développé cette crise. Nous allons sans doute vers une crise paroxystique globale. Une fois de plus, les forces du capital utilisent l’extrême droite qui instrumentalise l’immigration pour combattre les forces sociales populaires.

 

Le contrecoup est que même dans l’élite politique et syndicale, les éléments de la classe populaire ouvrière et employée (la moitié de la population française) ont été progressivement éliminés pour disparaître des radars médiatiques et même de la simple représentation. La moitié du peuple sans représentation ne gêne pas la bourgeoisie intellectuelle ! Comme le nez au milieu de la figure, il est pourtant visible qu’au moment de l’explosion du discours sur la nécessaire diversité, la moitié du peuple (la classe populaire ouvrière et employée) est exclue de toute représentation médiatique, dans les directions des organisations syndicales, politiques et associatives, et qu’une partie des couches moyennes intermédiaires subit un déclassement. Et on s’étonnera du mouvement des gilets jaunes…

 

La droite et l’extrême droite feront plus de 70 % des votants tant qu’une gauche n’aura pas compris qu’elle ne peut plus gouverner sans le vote massif de la classe populaire ouvrière et employée et d’une majorité des jeunes de moins de 35 ans ! 

 

C’est dans ce cadre qu’entre en lice le « wokisme » importé de la gauche identitaire étasunienne avec sa police de la pensée, sa compatibilité avec le capitalisme qui vise à tenter de substituer la lutte des identités à la lutte de classe comme axe prioritaire du développement social et historique. L’idéal pour les tenants du capitalisme, c’est de développer ces associés rivaux que sont les droites autoritaires, d’une part, et des identitaires de gauche et d’extrême gauche et de la gauche néolibérale, d’autre part. Cette dernière ayant abandonné la question sociale comme l’a théorisé Terra Nova en 2011.

 

Ce n’est pas l’arrivée subreptice de la gauche sociétale, « wokiste », néolibérale et anti-laïque qui sauvera la gauche ! La présentation médiatique de Christiane Taubira comme sauveuse de la gauche laisse songeur. Elle, qui a soutenu toute la politique antisociale de la présidence Hollande, est une des rares députés de gauche à avoir voté en 2004 contre le retour aux circulaires laïques du Front Populaire interdisant les signes religieux à l’école. Pire, lorsque le conseil départemental de la Guyane a souhaité que le conseil départemental ne paye plus les salaires de l’évêque et des prêtres catholiques comme dans 96 autres départements français, elle a demandé au procureur l’application de l’ordonnance de Charles X de 1828 donnant ce privilège à la seule Église catholique !

 

 

Revue de Presse 389
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Nous y arrivons : les universités vont devenir payantes ! Pour certains étudiants, les frais d'inscription sont pourtant déjà considérablement lourds... La société se scinde encore un peu plus et monsieur Macron est vraiment un "petit" monsieur, paraît-il si intelligent (on se demande en quoi et pourquoi) qui ne connaît qu'un système binaire : les riches et les pauvres, ceux qui n'ont connu aucun souci et ceux qui ne peuvent, ou plutôt dans son esprit, qui ne veulent même pas "traverser la rue" pour trouver du travail ! <br /> <br /> Mais a-t-il eu, seul, cette idée ? J'ai honte : "France mère des arts, des armes et des lois" au secours, je ne peux même plus (hélas !) "nourrir de ton nom les antres et les bois" !
Répondre