Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2022 2 01 /03 /mars /2022 06:01

Les merdias français ont raison : Mélenchon a toujours été un adorateur de Poutine et a profité de la guerre Ukraine-Russie pour opérer un virage à 180 degrés !

 

Á noter qu'Anne Hidalgo, pauvre fille !, vient de se joindre au concert des amalgalmeurs extrême droite-Mélenchon dans une attaque minable citée par Le Monde. Il y a une semaine, elle s'était associée à Jadot, pauvre gars !, pour pourfendre Mélenchon sur les mêmes bases.

 

 

Les merdias français, Mélenchon et Poutine
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bien souvent et en majorité les commentateurs de métier ou du café du commerce ne se mettent jamais dans la situation du décideur. <br /> Alors forcément à partir d'une position sans conséquence ils se font plaisir et énoncent des vérités qui ne tiennent pas compte de la réalité.<br /> Concernant l'Ukraine il y a ce qui est vu et jugé d'ici et ce qui est vu et jugé depuis la Russie.<br /> Sauf que pour la Russie il ne s'agit pas d'un problème théorique mais au contraire terriblement concret. <br /> Il y a une situation objective, indéniable, celle de la présence de centaines de missiles à sa frontière qui ont été mis en place non en une seule fois mais de manière rampante au fil des années. Le dernier pays qui manque à ce puzzle est l'Ukraine et il apparaissait que sous peu et par des manœuvres biaisées ce pays devait lui aussi en être pourvus.<br /> Il faut aussi rappeler qu'à son arrivée à la tête de la Russie, Poutine faisait partie du club des G7, G20 et sa présence semblait satisfaire tout le monde. Cette présence satisfaisait tout le monde parce que comme tous les autres il acceptait implicitement le statut de vassal relativement aux USA. <br /> Le retour par degré à sa position antérieure de puissance non seulement militaire mais surtout économique ne pouvait pas plaire au maître car il est évident, sauf à être de mauvaise fois, que la Russie n'a aucun projet hégémonique et ne désire qu'être reconnue et intégrée dans la marche du monde. <br /> Peut-on à un moment donné se poser la question quelle est la raison qui justifie la présence de ces missiles sur le sol européen et plus encore qu'elle est la raison qui justifie la présence des américains en Europe ( et partout dans le monde d'ailleurs)? <br /> Rien.<br /> Mais la présence de ces armes et tel qu'elles sont dirigées désignent de facto un ennemi, l'ennemi. <br /> en quoi la Russie est-elle un ennemi de l'Europe ?<br /> Alors dans une telle situation et contraint par les faits et toute discussion étant refusée, la Russie n'avait pas d'autre choix que celui que nous connaissons.<br /> Alors je me dis qu'à la place de Poutine j'aurais sans doute pris la même décision et je pense en même temps à ceux qui rétrospectivement ont reproché aux français ou aux anglais de n'avoir pas réagi préventivement avant 40. Toute proportion gardée. <br /> Cette affirmation est cruelle car on mesure les conséquences comme la mort des innocents ( 7 enfants j'ai lu ce matin ) et même la mort de ceux qui ne le sont pas. <br /> Alors il est souhaitable que très vite tous ces gens deviennent raisonnables et pour <br /> aider à trouver une solution pacifique il faudrait qu'un ou que des chefs d'état servent d'intermédiaires à condition qu'ils soient indépendants d'un des 2 camps. Ce qui n'est pas le cas de la France actuelle.<br /> Cette logique n'est apparemment pas d'actualité, bien au contraire au vu du matraquage médiatique qui pousse à une fuite en avant. Ces médias télévisuels étaient plus avare d'images, en leur temps, lorsque les étasuniens détruisaient à coup de bombes et de tirs de chars des pays au Moyen-Orient. C'étaient des guerres sans civils. <br /> Pour ce qui concerne la France, on ne peut être qu'accablé en constatant le cynisme d'un Macron ou celui des Jadot ou Hidalgo. Le malheur de ukrainien semble bien loin.
Répondre