Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 05:13

C’était en ces temps horribles où des gens horribles déportaient des enfants en camp de concentration.

René Zurawski avait 10 ans et sa sœur Irène 17.

Notez que ce souvenir rue Berthelot à Lyon où ils ont vécu n’est pas une plaque mais une simple feuille de papier collée à même le mur.

René aurait 90 ans.

10 ans …
10 ans …
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
2009 déjà !! cf : https://www.legrandsoir.info/Mon-Mai-68.html " Que le temps passe vite / Hier j'étais encore enfant... "<br /> <br /> https://www.dailymotion.com/video/x959k1
Répondre
A
Tout cela a été, hélas ! Et, " Les jours s'en vont, je demeure ". <br /> <br /> <br /> Le Bois Charmant<br /> Elles n’iront plus danser<br /> Au Bois Charmant les filles<br /> Et pourtant mon coeur<br /> Encore les attend<br /> <br /> L’écho de leur pas s’éloigne<br /> Et se noie dans le silence<br /> Et pourtant mon coeur<br /> Encore les entend<br /> <br /> Dans la clairière du Bois Charmant<br /> Je rêve et j’attends<br /> Le coeur assoupi<br /> Les yeux scintillants<br /> <br /> Elles sont venues<br /> Les filles du Bois Charmant<br /> Et rient en dansant<br /> Sous le ciel noir et nu<br /> <br /> Elles sont reparties<br /> Les filles du Bois Charmant<br /> Se sont évanouies<br /> À la tombée de la nuit<br /> <br /> Elles ne reviendront plus<br /> Les filles du Bois Charmant<br /> Et pourtant mon coeur<br /> Encore les entend<br /> <br /> Elles danseront encore<br /> Les filles du Bois Charmant<br /> Là où à jamais je dors<br /> Et toujours les attends<br /> <br /> Mais pauvre corps je suis<br /> Délabré et inassouvi<br /> Inerte et sans vie<br /> Pour toujours endormi.
Répondre
A
Et du coup la photo qui nous a jamais quittée de l'enfant juif de Varsovie qui lève haut les mains comme s'il pouvait être une menace pour les soldats armés autour de lui.<br /> Les milliers de mots qui ont été consacrés n'épuiseront jamais l'incompréhension qui nous saisit devant cette inhumanité.<br /> L'histoire, même, de cette photo rend compte du fossé qui ne peut pas être comblé entre l'auteur, les commanditaires de cette image et le jugement d'aujourd'hui.<br /> https://histoire-image.org/fr/etudes/enfant-juif-varsovie<br /> À ce degré d'inhumanité toute comparaison devient indécente mais nous savons aussi que cette extrémité-la n'est pas apparue brutalement et qu'on y a accédé par paliers. <br /> Les premiers degrés sont souvent jugés insignifiants mais le ver n'est-il pas dans la pomme quand un jour de ces dernières années des CRS font agenouiller des lycéens dans une cour et que sous la menace ils leur imposent ensuite de mettre les mains sur la tête ?
Répondre
G
En 2009, j'avais consacré un article au livre de Rousseau : https://www.legrandsoir.info/frederic-rousseau-l-enfant-juif-de-varsovie-histoire-d-une-photographie.html