Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 05:00
Et voilà !

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Chère Marianne, avec ta liberté, ton égalité et ta fraternité, tu n'es vraiment plus qu'un souvenir, au mieux l'ersatz d'un ternaire idéal mis à mal, exploité à des fins personnelles qui vont nous mener au désastre au profit d'un couple lamentable autant au point de vue moral, psychologique que rapace et prétentieux. Pauvre Marianne qui, et c'est une mauvaise excuse, n'a, paraît-il, rien vu venir !
Répondre
A
Souvent en pensant à ces élections je me dis que je suis con car le résultat m'est insupportable au point de me réveiller plus tôt en bout de nuit alors que j'aimerais tant m'en foutre et ne m'intéresser qu'aux petits oiseaux , aux bateaux qui passent ou à mes lectures ou à rien.<br /> Sauf que je n'arrive pas.<br /> Surtout que j'y vois le résultat d'une stratégie médiatique qui a commencé dès 2017 et qui a incontestablement réussi. Les 2 candidats du second tour ont été dès cette année-là choisis et imposés par les médias comme l'a été le gagnant final du concours.<br /> Accepter le succès de cette stratégie c'est en même temps accepter que les citoyens sont des êtres invertébrés, sans structures mentales, manipulables, incapables de déterminer ne serait-ce que leur intérêt personnel. <br /> Il est difficile d'accepter cette hypothèse même si la réalité est têtue et qu'il nous faut bien se rendre à l'évidence, l' évidence que cette stratégie a réussi parce qu'une majorité relative mais suffisante s'est laissée influencée.<br /> Marine Le Pen n'a pas été, comme il est répété sans cesse, dédiabolisée car c'est introduire une idée mystique ou morale - le bien vs le mal - mais elle été tout simplement dépolitisée. Son projet pourtant bien marqué politiquement et économiquement a été sciemment caché sous les apparences d'une personne affable et finalement si ressemblante au citoyen moyen. Ses idées dégueulasses, quant à elles , elle n'a pas eu besoin de les exposer, d'autres s'en sont chargés jour après jour, heure après heure tout au long de ces années. Ainsi l'addition des 2 expositions, cumulées et dissociées à la fois, ont banalisé un projet politique régressif.<br /> Nous avons donc eu ce dimanche un spectacle et non une élection. Une élection artificielle où les électeurs ne sont que les figurants d'une comédie tragique. Et encore la condition de figurant est-elle pour ceux qui se voudraient les mieux placés parce que pour la majorité des citoyens ils ne sont plus que les spectateurs d'un train qui passe. <br /> La démocratie libérale a réussi comme aux USA à pousser sur le bord une majorité de citoyens les rendant encore un peu plus dépendants de ce " bloc bourgeois ". Cette élection a atteint un point d'irréalité et nous avons le sentiment que tout se passe dans un autre monde sur lequel nous avons aucun effet, pire qu'il n'a plus besoin de nous.
Répondre