Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 05:01

M., une camarade de club de Rébecca, a rédigé ce texte à l'âge de 13 ans. Magnifique !

 

Hé oui je passe ma vie dedans, oui je pue la piscine, oui je ne peux pas rester après les cours parce que j'ai entrainement, oui je nage pendant les vacances et deux fois par jour. Oui je m'entraine 8 fois par semaine, mais tout ça je m'en fous car nager me permet de m'évader dans ce monde inconnu qui m'attire tel un aimant, je suis peut-être folle de faire tout ça à mon âge. Mais cette passion ne me prive pas de la vie : au contraire elle l'embellit. Toutes ces montées d'adrénaline me plaisent, ces douleurs aux entrainements, cette façon de se surpasser comme jamais juste pour pouvoir toucher le mur en premier et pouvoir par la suite sauter de joie et me dire que je n'aurai pas fait tout ça pour rien.

 

La natation est surement un des pires sports... On se tape des bornes et des bornes juste pour nager quelques secondes. Le week-end on se lève a 6 heures du mat' pour aller nager... On est fou. Je suis folle !

 

Tu sais ce qu'est une série en zone 5, on te demande si tu as gagné après une compet’. Tu sens le chlore même après t’être lavé, relavé. On te demande comment tu fais pour faire la galipette pour repartir. T’as pas le temps de faire tes devoirs parce que t’as entraînement. T’as pas envie de nager mais t’y vas quand même. T’as cru que t’allais mourir sur cette série et quand tu l’as fini t’étais plutôt fière. Tu sais dissocier le sprint du fond. On t’a déjà dis « Encore en compet’ ! ». Tu nages toute la semaine pendant que d’autres sortent, mais tu aimes ça. En compet’ tu te lèves à 6h pour aller nager. Tu pars au moins une semaine par an, en stage. Toi, tes vacances, c’est 4 heures de natation par jour. Tu sais ce qu’est un meeting. Tu sais dans quel sens se met un bonnet ! Tu aimes la douche bien chaude après l’entraînement. On t’a déjà dit « Ah la future Laure Manaudou » et tu t’es dit « ils sont loin du compte ». Tu fais la commère dans les vestiaires. Après les vacances d’été, tu dois te défoncer pendant 1 mois et demi avant de récupérer ton niveau. Après qu’on t’a dit : « Pourquoi tu prends un gros sac alors que t’as rien à mettre dedans ? » Tu réponds : « Plaquettes, pull, palmes, serviette, maillot, bonnet, lunettes, claquettes. Et après ça j’ai rien à mettre dedans ? ». T’es crevé après l’entraînement mais t’y retournera le lendemain, surlendemain. Tu dis que la natation ce n’est pas un sport mais une passion. Tu rencontres des gens formidables au bord des bassins. Tu sais ce qu'est un « grand bac ». Tu as toujours une musique dans la tête quand tu nages. Tu sais ce que sont les Suédoises. Tu connais Pmr, La Boutique Du Nageur, Akoah. Tu n’achètes plus tes maillots à Décathlon. Tu connais Swans et Tyr. Tu as déjà eu des putains de crampes. Tu sais que quand le coach s’énerve, c’est pour ton bien. Tu as déjà eu le droit à «T’as les épaules carrées ! ». Tu connais les « Et hop » du coach, par cœur. Tu sais ce que c'est une série en spé. Tu ne peux pas t’empêcher d'aller voir les stands Arena/Speedo/Tyr pendant les compet'. Tu as déjà nagé dans de l’eau gelée. On t'a déjà proposé une sortie pour le weekend et tu as dit : « Peux pas, j'ai compet ». Tu as déjà compté sur celui/celle qui était devant pour compter les longueurs parce que toi ça te les cassait. On t’a déjà demandé comment tu fais pour pas être morte après avoir fait 50m « aussi vite ». Tu sais ce qu’est un “ 400 quatre ” et un “ 200 pap ”. Tu as une marque de maillot une pièce toute l‘année. Tu sais ce qu'est une chambre d'appel. Tu as déjà dit « Oui, je connais cette ville… Enfin, la piscine de cette ville ». Tu sais à quoi sert l'horloge murale avec les 4 aiguilles de couleur différentes. Tu sais que 3 bornes c'est un entraînement facile. Tu sais que partir premier dans une série, c'est plus dur.

 

Bref, tu sais que la natation c'est bel et bien ta passion.

 

 

La natation, forcément une passion
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je n'ai jamais fait de sport et je n'ai pas l'esprit de compétition non pour des raisons idéologiques ou que sais-je encore mais tout simplement parce qu'étant à priori et depuis toujours convaincu de ne pas avoir le niveau nécessaire pour atteindre un quelconque succès. <br /> Ma fille, c'est l'inverse et pour l'esprit en question et pour le succès qui va avec.<br /> Ça, c'est pour dire que ce monde-là c'est, pour moi, un autre univers mais cela ne m'empêche pas d'avoir un avis comme toujours et comme beaucoup.<br /> Il m'est arrivé, comme d'autres, de voir, à travers la vitre d'une galerie qui surplombait une piscine, ces nageurs qui faisait inlassablement des longueurs, la tête dans l'eau et me revenait chaque fois le titre d'un film " la solitude du coureur de fond ".<br /> Je disais que je ne connais rien mais je ne peux m'empêcher de voir dans ce sport la nécessité d'une forme d'ascétisme car il me semble que c'est un des rares ( le seul ? ) qui n'a pas la possibilité pendant l'exercice d'échange avec les autres, de relations avec l'environnement ou simplement de ces moments ludiques qui rythment une compétition. C'est vrai il y a l'entre deux mais non pendant.<br /> Quant à ces heures passées à s'entraîner pour quelques secondes, il me semble que, pour rester dans le domaine des piscines, les plongeurs sont un autre exemple et tout aussi fort. À l'air libre, il y en a tellement d'autres de l'haltérophilie aux sauts divers et variés.<br /> Vraiment il faut aimer le sport.
Répondre