Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2022 4 30 /06 /juin /2022 05:01

Cette brillante universitaire (physicienne) vient d’être nommée ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Depuis sa prise de fonction, elle n’a pas chômé !

 

En bonne groupie du banquier éborgneur et emmerdeur, son objectif est la destruction de l’Enseignement supérieur républicain. Au nom de « l’excellence », bien sûr.

 

Elle a fait ses armes à la présidence de l’université Paris-Saclay. En deux ans, elle y a opéré la fusion de trois universités, quatre grandes écoles et sept organismes de recherche regroupant 48 000 étudiants et 9 000 enseignants chercheurs. Résultat : ce conglomérat est passé de la 14ème à la 13ème place du classement – très controversé – de Shanghai. Á échelle cosmique, il fallait bien un tel bouleversement pour un résultat aussi magistral.

 

Ce progrès fulgurant dans le classement international s’est opéré – comme je l’ai dit – par la destruction de l’esprit républicain et l’accroissement du nombre d’étudiants « qui ne sont rien » et que le banquier éborgneur et emmerdeur croisera chaque fois qu’il passera par une gare.

 

Je cite ici une analyse du bureau de la section SNESUP de Paris-Saclay : [Cette mutation a été réalisée] « au prix de l’exclusion de licences non sélectives, maintenant dans l’école universitaire de premier cycle qui délivre des diplômes non estampillés université Paris-Saclay pour ne pas écorner “ la marque ” Paris-Saclay. Et au prix d’une grande souffrance au travail due à la perte de sens et de lien humain, à la complexification des procédures. » En d’autres termes, que du malheur pour la majorité des étudiants, l’interdiction d’exciper de la qualité de diplômé de Paris-Saclay, une dégradation des conditions de travail, une augmentation de la précarité par, entre autres, la multiplication de “ chaires professeur junior  ” avec des rémunérations librement fixées par les établissements, la légitimation de la sélection et, au bout du compte, l’interdiction d’exciper de la qualité de diplômé de Paris-Saclay.

 

Ce que Retailleau a fait à Paris, elle compte bien le réaliser au niveau national.

 

 

 

Connaissez-vous Sylvie Retailleau ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Cette "brillante" universitaire .... 😂
Répondre