Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2022 2 19 /07 /juillet /2022 05:01

Quand Frédéric Lordon prédisait le retournement du barrage républicain pour Marine Le Pen contre Mélenchon (Repris du site L'Insoumission).

Avril 2021, plateau de La Bas si J’y Suis. Le philosophe Frédéric Lordon est l’invité de Daniel Mermet pour présenter son nouvel ouvrage sur le communisme co-écrit avec Bernard Friot. Un passage de l’émission mérite d’être ressorti aujourd’hui. Il est d’une clarté éclairante. Le philosophe commence par décrire la haine des médias à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon :

« Mélenchon est celui qui l’objet du traitement de défaveur le plus appuyé de la totalité des médias mainstream. Il est l’objet d’un déferlement de détestation proprement viscéral. On lui choisit toujours la photo la plus désobligeante, on lui déforme ses propos. Au moindre écart de conduite ou de langage, il en a pour 3 jours. Je me dis que c’est un bon signe : quelqu’un qui s’attire, à ce point, une haine universelle de l’ensemble des institutions formelles et informelles de la démocratie bourgeoise ». Premier point.

 

Le deuxième point de Frédéric Lordon, sur le barrage républicain, est savoureux : « Je l’ai écrit il y a des années : cette connerie du front républicain pourrait se donner une nouvelle occurrence en se reformant contre Mélenchon. Je suis prêt à parier que Mélenchon contre Le Pen, d’une part, version faible, le front républicain n’est pas du tout garanti en faveur de Mélenchon, d’autre part, version forte, il se pourrait qu’une front républicain se reconstitue mais contre Mélenchon ». La situation politique de juin / juillet 2022.

Plutôt Hitler que le Front Populaire dans les années 30, plutôt Le Pen que Mélenchon aujourd’hui : le capital préfèrera toujours l’extrême-droite à la gauche, pour assurer le maintien de son profit. 

Léon Trotski disait que le fascisme n’est rien d’autre que la réaction du capitalisme. Le grand capital aujourd’hui à la tête de 90% des médias, choisira toujours le camp qui sauvegarde ses intérêts, sa liberté d’accumulation infinie de profit. Et entre l’extrême-droite de Marine Le Pen, pour le remboursement de la dette et contre la hausse des salaires, et la gauche de rupture de Jean-Luc Mélenchon, le capital sait où va son intérêt.

Il n’y aurait donc rien de surprenant que le capital, et que les médias du pays, possédés par 9 milliardaires, choisissent comme favori Marine Le Pen pour 2027. Entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, la question est vite répondue pour le capital. 

Résumé de Frédéric Lordon : « Les grands médias sont possédés par des milliardaires. Or, le capital fait très bien la différence du point de vu de ses intérêts entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Le capital sait parfaitement qu’avec Marine Le Pen : rien ne change. Pas le moindre problème pour le capital. Avec Mélenchon ? C’est pas le grand soir, mais dans la tête d’un capitaliste c’est déjà le grand soir ». 

Le retournement du barrage républicain contre la gauche, au profit de l’extrême-droite, peut paraître totalement fou, et il l’est, l’extrême-droite a déjà fracassé le plafond de verre de l’Assemblée nationale avec 89 députés. Le mouvement fasciste s’avance plus fort que jamais pour 2027, mais ce retournement s’explique facilement : par les intérêts du capitalisme.

Une prédiction de Frédéric Lordon malheureusement avérée
Partager cet article
Repost0

commentaires