Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 05:06

Liz Truss, ministre des Affaires étrangères et probable prochaine première ministre conservatrice du Royaume-Uni, a déclaré qu’elle lancerait des bombes nucléaires sur la Russie, même si le résultat en était un « anéantissement global ». Lors d’un débat du Parti conservateur, John Pienaar du Times Radio a dit qu'il se sentirait physiquement malade s'il devait appuyer sur le bouton nucléaire. Il a ensuite demandé à Truss comment elle se sentait face à cette responsabilité. Sans émotion, Truss a répondu : « Je pense que c’est un devoir important de la première ministre et je suis prête à le faire ». Les militants ont applaudi à tout rompre. 

 

Truss est l'une des principales fauconnes de l’OTAN et envisage un conflit militaire direct avec Moscou, estimant que d'autres pays que l'Ukraine sont menacés par la Russie : les pays baltes, la Pologne, la Moldavie. Le parti conservateur est à l'unisson de Truss, ainsi que la majorité du parti travailliste qui a pris le contre-pied de Jeremy Corbyn. Celui-ci avait pris la tête du parti en 2015 en manifestant son opposition à la guerre en Irak. Puis il n'a cessé d'être attaqué par les autorités militaires, mais aussi par les partisans de Blair qui l'ont déclaré inapte à exercer sa charge. Corbyn a dû se retirer.

 

 

Il est de plus en plus difficile – que ce soit en politique intérieure ou étrangère – de distinguer les dirigeants travaillistes de leurs homologues conservateurs.

 

Les faucons fous qui nous dirigent
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Quand on lit cet article on a envie de redevenir - et on redevient - un "potache" avec plaisanteries et jeux de mots évidents dignes d'un lycée Papillon : "fauconne" ? ben oui ! et si c'était une vraie qu'est-ce que ce serait ! <br /> Comme quoi l'Histoire continue et, les mêmes causes provoquant les mêmes conséquences, a des similitudes troublantes. Que penserez nos arrière-grands-parents, ceux, heureux, qui avaient la TSF en (mettons 1938-1939), des années 2020 ? Dieu sait si, pour bien leur faire entrer dans la tête, on leur serinait : "tout va très bien madame la marquise..."
Répondre
A
Le tout c'est d'abord et surtout de bien préparer les esprits et après normalement tout passe.<br /> On peut dire aujourd'hui que, dans ce domaine comme dans tant d'autres, la majorité des esprits sont mûrs - on pourrait même dire qu'ils sont carrément murs - non seulement pour poursuivre mais pour aller encore plus loin.<br /> Quoiqu'en poursuivant on va inévitablement plus loin et sans nécessité de forcer l'allure.<br /> On connaît " la fenêtre d'Overton " et les techniques oratoires qui en découlent afin de rendre tolérable bien des idées.<br /> S'y ajoute une attitude devenue courante, celle du matamore adoptée par bien des femmes politiques afin de montrer que dans bien des domaines, elles aussi elles en ont.<br /> J'avais lu il y a quelques années " Lysistrata 80 " de John Boyd. Argument tiré de la pièce d' Aristophane. C'est un récit de politique fiction dans lequel les femmes prennent le pouvoir fatiguées des guerres masculines. Il en résulte au final les mêmes travers. Le livre, paru en 1970, ne niait pas que la femme pouvait être l'avenir de l'homme mais suggérait déjà que cet avenir ne serait pas bien différent du présent des hommes. <br /> Puisqu'il est question des femmes, j'aime particulièrement Apolline de Malherbe et ses airs pénétrés de grande professionnelle surtout quand elle interviewe un homme ou une femme politiques. Elle surjoue. Sans doute Imagine-t-elle que cette posture soucieuse serait une preuve de son professionnalisme et de sa culture ? Faut la rassurer : elle est dans le moule car ces sujets sont bateau et ses connaissances banales.
Répondre
G
brillante universitaire non ?😂
Répondre