Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2022 2 23 /08 /août /2022 05:16
 
Prise en 1959 à Ouagadougou, dans la Haute-Volta de l'époque (Burkina Faso).
Il s'agissait, pour les autorités du cyclisme international, de faire la promotion de ce sport où il était inexistant à l'époque.
De droite à gauche, 5 très fortes personnalités.
 
- Roger Rivière. Extraordinaire pistard et coureur de contre la montre sur route. Il n'eut pas le temps de faire de l'ombre à Jacques Anquetil suite à une chute dramatique dans la descente d'un col qui le laissa longtemps paralysé. Pour certains commentateurs, les effets secondaires de l'abus de produits dopants avaient réduit ses réflexes. Je suis allé à l'endroit précis où il a quitté la route, j'y ai même effectué une descente (à 40 à l'heure). L'hypothèse n'est pas absurde.
 
- Henri Anglade. Un coureur cycliste qui s'exprimait de manière très élégante et précise. En 1960, le directeur du Tour lui demande d'organiser l'arrêt du peloton à Colombey pour saluer le Président de la République, le général De Gaulle. En 1968, il collaborera un bref instant à la télévision française comme " jaune" à la place des commentateurs sportifs en grève. Il a aujourd'hui 89 ans.
 
- Raphaël Geminiani. Baroudeur hors pair. Il était surnommé le "Grand Fusil" à cause de ses attaques qui mettaient le feu au peloton. Il a aujourd'hui 97 ans.
 
- Jacques Anquetil. Pour moi le Mozart du vélo, par la pureté de son style. Il réalisa des exploits inégalés. Il mourut à 53 ans d'un cancer qui l'avait fait horriblement souffrir. Quelques jours avant son décès, Anquetil déjeune en compagnie de Raymond Poulidor à qui il dit : « Raymond, tu m'as vraiment fait souffrir dans le Puy de Dôme. Mais je peux te dire qu'en ce moment, j'escalade un Puy de Dôme toutes les heures. »
 
- Fausto Coppi. Le plus grand champion cycliste italien du XXe siècle. Il est ce jour à Ouagadougou car il a besoin d'argent et il s'épuise dans des courses sans intérêt. Il entretient deux ménages. Il a une épouse et une fille légitime, mais aussi une maîtresse et un petit garçon illégitime (né clandestinement en Argentine en 1955), ce qui a mis en fureur la partie conservatrice et catholique de l'Italie. Comme il court souvent en France, il apprend le français qu'il parle correctement et avec fluidité. Aujourd'hui, les coureurs italiens parlent anglais. Un exemple de plus du désintérêt des sportifs internationaux pour le français. Il termine deuxième du critérium de Ouaga derrière Anquetil et tombe malade. Tout comme Geminiani, soigné à Clermont-Ferrand par des médecins qui ont diagnostiqué, à juste titre, du paludisme. Les médecins italiens de Coppi le soignent pour tout autre chose. Il meurt après trois semaines de souffrance. Les médecins ne reconnaîtront jamais une erreur qui aura privé l'Italie de son plus grand mythe sportif. Et deux enfants de leur père…
Une photo historique
Partager cet article
Repost0

commentaires