Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2022 3 07 /09 /septembre /2022 05:01

Tout est parti d’un tweet publié par de directeur de TGV-Intercités à propos du déplacement en avion du PSG à Nantes : « PSG, je re-re-renouvelle notre proposition d'offre #TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs : sécurité, rapidité, services et éco mobilité. »

 

Lors d’une conférence de presse, un journaliste interroge Christophe Galtier sur la conscience environnementale du PSG. Galtier et le footballeur qui l’accompagne Kilian M’bappé qui étaient venus parler football, sont interdits, se demandent si c’est du lard ou du cochon. M’bappé en particulier qui, pendant le long énoncé de la question, donne l’impression d’avoir été transporté par le journaliste dans une autre dimension. Sur l’estrade, les deux hommes se regardent et, avant même que Galtier ait prononcé sa saillie coupable, M’bappé se tord de rire, à deux doigts de rouler sous la table.

 

Galtier choisit de rester au niveau de l’ânerie du journaliste et répond : « Je me doutais que l'on allait avoir cette question-là. Pour être très honnête avec vous, ce matin, on a parlé avec la société qui organise nos déplacements, on est en train de voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile. Voilà. »

 

C’est qu’il a compris, tout comme son footballeur, que cette conférence de presse était à 1000% dans la com’. La com’, c’est l’air du temps, la bien-pensance, les éléments de langage, le préfabriqué. La classe dominante, et les médias qui la suivent ou la précèdent, ont trouvé un nouvel os à ronger et à donner à ronger  au bon peuple : le coût de l’énergie. Pas des enfants qui, après l'école, rejoignent leur home, sweet home : une voiture d'occasion ou, pire encore, un bout de trottoir ; pas les centaines de milliers de Français de tous les âges qui ne peuvent plus se soigner ; pas ces millions de Français largués dans leur propre pays.

 

Ainsi donc le prix de l’électricité a bondi, indépendamment de ce qui peut se passer en Ukraine. Des chefs d’entreprise nous parlent de factures qui ont été multipliées par huit, par dix, ces derniers mois. Il faudra bien un jour expliquer aux Français que cette flambée n’aurait pas eu lieu si la classe politique dans son ensemble n’avait pas partiellement privatisé EDF en 2005 (après que le président de la République Jacques Chirac et son Premier ministre Lionel Jospin eurent entériné la “ libéralisation ” de la distribution du gaz et de l'électricité en Europe) et, avant cela, Elf-Aquitaine et Total en 1994. Total à qui les pouvoirs publics demandent respectueusement de consentir un petit cadeau aux automobilistes.

 

Á aucun moment, les hommes et les femmes politiques qui se sont engouffrés dans la brèche de la vanne afin de tancer d’importance les deux sportifs n’ont évoqué ce problème. La ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques Amélie Oudéa-Castéra a questionné Galtier : « M. Galtier, vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et plus responsables – on en parle ? » Á noter que la ministre ne convoque pas Galtier : elle lui demande la permission de bien vouloir discuter avec lui. Quant à Anne Hidalgo, qui ne sait plus trop comment exister, elle a exprimé une fausse colère de cour d’école dans son langage de faux titi parisien : « Non mais ça va pas de répondre des trucs pareils ???? On se réveille les gars ??? Ici c'est Paris. »

 

Le club ne pouvait pas faire moins que de réprimander pour la forme son entraîneur (« il a pris ça à la légère. Il a voulu faire une pirouette à cette question extra-sportive ») en rappelant que le 21 août le PSG avait pris le bus pour se rendre à Lille.

 

De vrais journalistes ont mentionné pour leur part que des clubs de ligue 2 utilisaient parfois l’avion pour des sauts de puce.

 

Demain un clou aura chassé celui-ci.

 

 

La vanne de Christophe Galtier
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
C'est vrai que cet épisode médiatique résume ou concentre à lui seul l'état de l'information, des 2 personnages à la tribune qui vivent dans une niche sociale totalement déconnectée du reste de la société et ne portant aucun intérêt à ce qui se passe hors de leur univers si ce n'est accessoirement, aux journalistes qui déterminent ce qui fera l'actualité.<br /> La preuve de cette seconde affirmation est dans cet exemple : le et les journalistes ayant fait un événement médiatique, même ceux qui n'éprouvent aucun intérêt pour le foot et qui savent par ailleurs que le problème est ailleurs, en amont, ne pourront pas s'empêcher de réagir et par conséquent donner un plus d'ampleur à ce qu'ils savent être une conséquence finalement dérisoire de choix structurels dont il sera peu question. <br /> Mes lignes participent à ce phénomène.<br /> Cependant même le choix des sujets anecdotiques par les journalistes reste orienté car certains pourraient se révéler plus problématiques pour le pouvoir. Ainsi nous pourrions continuer à penser que les vacances à Brégançon de Macron n'est pas le pire de ses choix. Pourtant dans ce cas-là les images qu'on découvre sur internet peuvent avoir un effet dévastateur pour ce pouvoir si les médias leur donnaient l'ampleur qu'elles méritent. Du jet ski à plus de 20 000€ payé par le contribuable au bateau d'accompagnement dans lequel on voit plusieurs hommes mobilisés pour assurer sa sécurité pendant ses jeux nautiques. On y voit également toute une famille de la grand-mère aux petits-enfants profiter de bons moments dans un environnement réservé logiquement à la fonction de président. En passant on découvre que ces eaux sont situés dans un parc national dans lequel sont interdits les jet ski. Bien évidemment on passe sur l'avion ou les avions qui ont amené tout ce petit monde sur place et pour certains plusieurs fois ainsi que la flopée de véhicules, sur les gendarmes et autres policiers et enfin et surtout le personnel de service mobilisé pour assurer la douceur de vivre et ce pendant plusieurs semaines. <br /> Il ne manquera pas malheureusement de citoyens pour défendre cette situation et même on peut être assuré que certains suggéreront que ces critiques relèvent soit de la jalousie ou d'une fatalité liée au pouvoir. Pour ceux-là il est vain de chercher à les convaincre.
Répondre