Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 05:50

Il s’est passé récemment un événement d’une importance considérable qui a été discuté, analysé pendant des heures sur les ondes de BFM et CNews au détriment des faits divers crapoteux qui constituent le menu principal de ces chaînes (j’déconne).

 

Le président Joseph Robinette Biden a obligé les Étasuniens travaillant en Chine à, soit quitter leur emploi, soit perdre leur nationalité étasunienne (je ne suis pas un spécialiste du droit yankee mais je doute que l’on puisse considérer le fait de travailler dans un pays avec lequel les EU ne sont pas en guerre comme un motif de déchéance de la nationalité).

 

La réaction à la menace de Robinette ne s’est pas fait attendre : la plupart des ingénieurs zuniens travaillant en Chine dans les semi-conducteurs ont démissionné, ce qui a entraîné une paralysie de nombreux secteurs de l’industrie chinoise. Le fait est que cette mesure a été rendue effective en 48 heures. Nul doute que les Chinois réussiront, dans un avenir proche, à contourner le problème, mais le fait est qu’ils sont actuellement dans la panade. Tout comme le sont nombres de leurs partenaires étasuniens totalement pris de court.

 

Sans la décision de Robinette, il est clair que les entreprises chinoises de semi-conducteurs auraient fait très mal, dans les années à venir, à la technologie zunienne en la matière.

 

Cette politique s’inscrit dans le droit fil de mesures étasuniennes hostiles à la Chine : 

 

  • Les déplacements à Taiwan de personnages de haut rang (comme Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants).
  • Des bâtiments militaires EU ont navigué dans le détroit qui sépare Taiwan de la Chine continentale.
  • Les EU ont organisé des manœuvres militaires avec l’armée indienne le long de la frontière qui sépare l’Inde de la Chine.
  • Robinette a promis de livrer à la Corée du Sud un système de défense de missiles pouvant être utilisé de manière offensive contre la Chine.
  • Des porte-avions zuniens patrouillent sans arrêt en mer de Chine aux fins d’exercice.

 

La situation est grave (j'déconne pas) !

 

Le blocus étasunien des semi-conducteurs destinés à la Chine
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Sebastian Haffner était allemand et il est l'auteur d'un livre souvenirs qui portent sur la période 1914-1933. Ce récit a été rédigé en 1939 et décrit l'instauration du nazisme. Ce récit est intéressant à plusieurs titres mais il l'est en particulier pour sa description des mentalités, bien évidemment des circonstances mais surtout des mentalités qui ont permis l'émergence du nazisme.<br /> Ainsi parlant des mentalités d'avant le déclenchement de la 1ère guerre mondiale, il écrit ( il a 7 ans ) : " je savais qu'il y avait la guerre parce que les Français ne pensaient qu'à se venger, que les Anglais nous enviaient notre commerce, que les Russes étaient des barbares..."<br /> Plus loin : " l'âme collective et l'âme enfantine réagissent de façon fort semblable. Les idées avec lesquelles on nourrit et ébranle les masses sont puériles à ne pas y croire. Pour devenir une force historique qui mettent les masses en mouvement, une idée doit être simplifiée jusqu'à devenir accessible à un enfant. Et une chimère puérile forgée dans le cerveau immature de dix classes d'âge, où elle reste ancrée durant 4 ans, peut très bien faire vingt ans plus tard son entrée sur la scène politique, costumée en idéologie délétère. "<br /> Il me semble que nous sommes entrés dans ce genre de période trouble où il y a une conjonction de plus en plus étroite entre la mentalité des (ir)responsables politiques et celle d'une majorité de citoyens de plus en plus nombreux et de toute nationalité.<br /> L'épisode que je ne connaissais pas sur le rappel des citoyens étasuniens par leur gouvernement me semble correspondre à ces périodes troubles où il semble que chacun fait la courte échelle au suivant vers des sommets de plus en plus dangereux pour l'humanité. <br /> L'opinion se travaille, on le sait mais je n'arrive pas à me faire que l'opinion serait une chose molle constituée d'invertébrés. Ce que j'entends sur les bancs ( dont je parle souvent ) m'accable plus que le discours de certains hommes politiques. Même si je sais que la première page d'un VSD ( 28.X.2022 )sur un présentoir de journaux est plus efficace pour faire avancer les idées réactionnaires que les démonstrations qui chercheraient à les déconstruire : https://www.journaux.fr/vsd_people_actualite_253324.html<br /> Cette page mériterait à elle seule une analyse entre choix des photos et amalgames d'autant que le même journal présentait en mars 2022 celle-ci : https://fr.downmagaz.net/business_magazine_economics_francaise/56939-vsd-mars-2022-no-2172.html<br /> Nous vivons une période très inquiétante - en tout cas elle l'est énormément pour moi - car nombreux sont ceux qui ne discernent pas les dangers potentiels que comportent certains choix et certains discours. Ceux-là vivant dans un confort même relatif n'imaginent pas que le jour suivant peut très bien être totalement différend du précédent.<br /> Ce qui précède est sans doute un brin sentencieux mais, il n'empêche, nous traversons une époque dangereuse et insouciante.
Répondre