Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 06:20

http://www.iteco.be/sites/www.iteco.be/IMG/gif/pedagogie-a-distance.gifD’abord, on ne l’enseigne pas à l’aide d’un manuel (d’un intellectuel, non plus). Vous plaisantez. La chronologie chez des moutards qui sont à peine capables de faire la différence entre hier et avant-hier ? Quelle horreur ! Une histoire qui commencerait au début, qui continuerait vers le milieu et qui se terminerait par la fin ? Je vous sens aussi futés que Clement Attlee selon Churchill (link).

 

 

Non ! De bonnes vieilles feuilles volantes à 11 trous qu’on classe dans un classeur qui pèse 2 kilos vide et 6 kilos en PTC (poids total autorisé en charge).

 

Justement, j’en ai une sous les yeux.

 

Premier chapitre : Napoléon et le Premier empire (1804-1815). Je demande à l’élève qui m’a montré ce feuillet s’il a étudié Louis XIV.

     -  Tu sais qui était Louis XIV, demandè-je ?

      -  Oui, celui qui a construit le château de Versailles. Bon, tout baigne.

 

Napoléon est donc un « général qui a mis fin aux insurrections de la révolution et a rétabli l’ordre ». Je demande à l’enfant s’il sait ce qu’est une insurrection. Un regard de merlan frit me répond. « Napoléon a créé la Légion d’honneur pour donner l’illusion que chacun est important ». « Peux-tu m’expliquer cette phrase, cher enfant ? » Re merlan frit. « Napoléon voulait dominer l’Europe. Il a chassé les souverains mais n’a pas appliqué les idées révolutionnaires [on sent le pédagogue de gauche]. Ce qui a mis en colère les peuples des pays conquis. »

-       Comment s’est manifestée la colère de ces peuples ?

-      

 

« En 1815, Napoléon et son armée ont subi une grave défaite à Waterloo. Il fut exilé.

-       Où donc ?

-       Je sais : à Sainte-Hélène !

-       On ne t’a pas parlé de l’île d’Elbe ?

-      

-       Connais-tu le sens du mot “ exil ” ?

 

Il connaît ! Ce doit être un fidèle lecteur de ma rubrique “ Poésie et exil ”.

 

Deuxième chapitre : Les grandes réformes de la révolution et de Napoléon Bonaparte. Sont mentionnés la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (sans majuscules), la structuration du pays en départements et communes, le Code civil, l’État civil, la monnaie et un système de mesures nationales. Je demande des éclaircissements sur le Code civil. Regard de merlan frit.

 

Troisième chapitre : deux lignes sur le romantisme : « des artistes ont cherché à exprimer les « sentiments et les émotions. »

-       Avant, les artistes n’exprimaient pas les sentiments et les émotions ?

-      

 

« Les artistes s’intéressaient à toutes sortes de thèmes : la guerre, l’amour, l’héroïsme, la mort. »

 

- On ne s’intéressait pas à ces thèmes, avant ?

- Merlan frit.

 

Quatrième chapitre : Louis Pasteur et Marie Curie, "savants du XXè siècle". Pasteur (qui a dû mourir largement centenaire) a découvert le vaccin contre la rage.

-       C’est quoi la rage ?

-       Merlan frit.

 

Marie Curie a découvert les propriétés radioactives du radium, me dit l'enfant, rayonnant, bien sûr.

-       Tu peux m’expliquer ce que tu viens de me dire ?

-       Merlan frit.

 

Cinquième chapitre : « création en 1776 des 13 colonies anglaises d’Amérique du Nord qui se révoltent, soutenues par la France, et prennent le nom d’« États-Unis d’Amérique. »

-       Qui étaient les colons en 1776 ?

-       Les Noirs !

-       Pourquoi la France a-t-elle soutenu la révolte ?

-       Merlan frit.

-       Comment a-t-elle soutenu la révolte ?

-       Merlan frit.

 

L’élève qui est devant moi est l’un des meilleurs de sa classe. L’école qu’il fréquente n’est située ni dans une banlieue abandonnée par la République, ni à Wallis et Futuna. Les enseignants sont jeunes, dynamiques et ont tous été formés dans un l’IUFM. L’année dernière, l’enseignant responsable du CE2 a fait faire une seule dictée aux élèves. Comme je m’en étonnai poliment, il me répondit, gêné (il savait que j’étais un enseignant retraité, fils d’enseignants et petit-fils d’enseignants), que « les consignes ministérielles n’étaient pas claires à ce sujet, qu’elles évoluaient tous les trois mois, vous comprenez ? » Les mêmes enfants n’ont pas fait un seul vrai problème de mathématiques. Mais ils ont suivi des cours d’espagnol et d’anglais, dont il ne leur reste quasiment rien, naturellement.

 

PS : En CM1, dans la même école, des enfants ont dû "apprendre" les fractions en autonomie, c'est-à-dire par leurs propres moyens, vaguement guidés. Sarkozy et sa casse de l'Éducation nationale ne sont pas responsables de tout.

 

PPS : Une correspondante m'écrit ceci :

Bon, y' a pas que moi qui me révolte de ça, je vois.
Faut lui dire que pour ma fille, en CM1, ils ont passé à peu près 30% du temps à faire une comédie musicale. Pas créer (ce qui leur aurait fait travailler le français au moins !), mais exécuter et répéter avant... Certaines semaines(la classe était sur 4 jours), ils ont pris deux jours entiers pour ça. 

Et le maître laissait aux parents le soin de faire comprendre règles de grammaire et de calculs, sans parler des tables de multiplications qu'il fallait voir entièrement à la maison.

Il n'y a pas que Sarko qui a cassé l'école, non.
Mais pas que les instits non plus : si ça s'est passé comme ça, c'est aussi parce que je crois que j'étais la seule à me scandaliser. Et j'ai compris à la fin de l'année quand il y a eu la représentation de la dite comédie musicale : les parents, FCPE en tête, étaient tout contents de voir leur progéniture sur les planches, en vedette. Avec laDépêche... et l'Inspecteur d'Académie aussi devait être tout content : un projet qui fait de la pub !

On en revient à l'image qui  illustre le blog de Bernard : société spectable. Cerveau-spectacle.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Shifting to your a number of yr college or university could actually become a cheaper way to acquire a top quality schooling. This information supplies methods for pupils who wish to exchange within.
Répondre
A
Bonjour BM, Viens d'ouvrir la boîte à Bouvard et Pécuchet comme dit un ami qui se pique de ne s'en servir qu'à bon escient ! Il me semble que l'oeuvre abondante de Lavisse, éditée chez Armand<br /> Colin, a été rééditée il y a qq années par ?? mais je ne sais pas si le Petit Lavisse (condensé) le fut. Vous trouverez ça sur "Grand Gougueule" ou sur Priceminister (que vous connaissez<br /> certainement) qui vend tout ce qu'on veut, neuf ou d'occasion.<br /> <br /> Le Petit Lavisse était un régal de simplicité et d'images d'Epinal qui frappent à jamais l'esprit d'un enfant, ainsi pour la guerre de Cent ans (je cite de mémoire): elle " a duré cent ans parce<br /> que le roi d'Angleterre voulait devenir roi de France." Mon père disait que malgré les deux guerres et les horreurs qu'il avait connues, en comparaison on avait quand même eu de la chance ! Je ne<br /> sais toujours pas si "Thierry la Fronde", émule de Jeanne d'Arc à qui Lavisse réservait une place, a pu contribuer à l'écourter !
Répondre
B
@ Adario<br /> <br /> Votre recension de Lavisse est plutôt alléchante. Sauriez-vous par hasard si ces bouquins ont été réédités ? Merci infiniment d'avance.
Répondre
B
Je pense que tout cela est délibéré. Le but est de faire oublier aux jeunes générations qu'à certains moments, des gens se sont révoltés avec succès contre l'ordre établi. D'où l'intérêt pour les<br /> dominants de liquider l'Histoire, ou de la dévaloriser quand on ne peut pas éviter d'y avoir affaire.
Répondre
A
Sorry ! A trop se presser on s'emmêle les pinceaux ! "critiques que j'avoue avoir partagées". Suis bon pour l'équarrissage (cf. supra dernier billet).
Répondre