8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 15:41

http://storage.canalblog.com/64/82/542673/33865644.jpegJe garantis l’authenticité de ce qui suit.

 

Mon boucher est atypique : il est carrément d’extrême gauche. Il fut autrefois anar. À part cela, sa viande est de qualité. Son échoppe est située à un pas et demi du quartier du Mirail à Toulouse. C’est dire que sa clientèle est populaire. Il a une soixantaine d’années. Physiquement, ce n’est pas un Apollon.

 

Il m’a confié récemment ceci : « Vous n’imaginez pas le nombre de clientes qui me proposent de me rejoindre dans mon arrière-boutique pour que je leur donne un bout de viande cadeau en échange d’une petite gâterie ! »

 

Dix ans d’une droite dure (Chirac/Raffarin l’« humaniste »/Villepin, puis Sarkozy et Fillon le « gaulliste social ») et des femmes du peuple sont prêtes à se prostituer pour que leurs gosses mangent de la viande.

 

PS : Ce matin, devant l’école de mes enfants, je croise une mère d’élèves que je connais un peu. Sympathique, laborantine, de droite. Elle m’interroge :

 

   Vous êtes content ?

   Plutôt, puisque j’ai voté Hollande. Et vous ?

   Moi aussi.

   Bravo, c’est bien d’évoluer, puisque vous aviez voté Sarkozy en 2007.

   On en avait marre.

   Nous aussi, mais nous, au moins, nous n’avions pas voté pour lui !

 

La France étant, sociologiquement, légèrement de droite, la gauche ne peut passer que si des gens de condition modeste, spontanément de droite, virent de bord.

 

PPS : Comme toujours lors des soirées électorales, je me suis précipité sur les résultats de ma ville natale, Hénin-Beaumont que le FN tente de conquérir depuis des années. Je respire, mais à moitié seulement : Hollande a réuni sur son nom 58% des électeurs. Mais 27% se sont abstenus. La Le Pen a des réserves !

 

PPPS : Pour le kleiner Mann, un petit cadeau. Un pastiche de la diatribe bien connue de Victor Hugo adressée à Napoléon III :

 

Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien.

 

Que peut-il ? Tout.

Qu’a-t-il fait ? Rien.

Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être.

 

Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire.

 

Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.

 

L’homme qui, après sa prise du pouvoir, a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse.

 

Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise.

On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue !

 

Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé  ».

 

 

 

Partager cet article

Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

BM 08/05/2012

Selon le site Znet, l'élection de Hollande ne va rien changer en Europe :
http://www.zcommunications.org/why-hollande-won-t-make-a-big-difference-for-europe-by-j-r-me-e-roos

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog