19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 06:46

http://files.fluctuat.net/images/cms_flu/2/9/6/3/33692/40433.jpgAllez, j'ai un petit peu triché. Mais si Marx était des nôtres aujourd'hui, c'est ainsi qu'il écrirait son célèbre texte de 1843 (merci à Raymond Bourg pour son aide).

 

« Le fondement de la critique des médias est: c’est l’homme qui fait les médias et non l’inverse. Les médias sont la conscience de soi qu’a l’homme qui ne s’est pas encore trouvé lui-même. Et l’homme, ce n’est pas un être abstrait blotti quelque part hors du monde. L’homme, c’est le monde de l’homme, la société, l’État. Cet État, cette société produisent les médias, conscience inversée du monde, parce qu’ils sont eux-mêmes un monde à l’envers. Les médias sont la théorie générale de ce monde. …Ils sont la réalisation fantastique de l'être humain… Lutter contre les médias, c’est donc aussi lutter contre ce monde là dont les médias sont l’arôme spirituel.
La détresse provoquée par les médias est, pour une part, l’expression de la détresse réelle et, pour une autre, la protestation contre la détresse réelle. Les médias sont le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme ils sont l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elles sont l’opium du peuple.
L’abolition des médias en tant que bonheur illusoire du peuple est l’exigence que formule son bonheur réel. Exiger qu’il renonce à une situation illusoire, c’est exiger qu’il renonce à une situation qui a besoin d’illusions.
La critique des médias est donc dans son germe, la critique de la vallée des larmes, dont l’auréole sont les médias. La critique des médias détruit les illusions de l’homme pour qu’il pense, agisse et façonne sa réalité comme un homme sans illusions parvenu à l’âge de raison, pour qu’il gravite autour de lui-même, c’est à dire autour de son soleil réel. Les médias ne sont que le soleil illusoire qui gravite autour de l’homme tant que l’homme ne gravite pas autour de lui-même. »

Partager cet article

Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

joseph lamer 19/10/2012

on oublie de signaler que le vrai Marx était pour la liberté de la presse! Le reste est bien dans l'air du temps...

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog