Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 07:03

http://www.lefrelonvert.com/wp-content/uploads/2010/11/the-bridge-on-the-river-kwai.jpgUn twitteronaute, qui n’a pas mis le nez à la fenêtre, apparemment, ce matin, me salut par un :

 

 

« Hello, le soleil brille, brille, brille ».

 

Grand merci de ranimer mes vieux neurones et mes souvenirs du début des années soixante quand j’ai fréquenté le lycée de York.

 

À l’origine, nous avons une marche composée par un lieutenant anglais en 1914. Apparemment sans paroles. Le petit format se vendit à des millions d’exemplaires. Cette marche fut utilisée par des soldats britanniques et canadiens pour des défilés militaires.

 

Elle fut immortalisée dans le film de David Lean, Le pont sur la rivière Kwai (1957). Avant cela, l’air avait été siffloté par Michael Redgrave dans Une femme disparaît (1938). Comme toutes les scies musicales, des paroles jaillies d’on ne sait trop où ont habillé cette musique. Neuf fois sur dix très vulgaires.

 

Les seules paroles militaires à mettre entre toutes les oreilles à militariser sont :

 

Cheer up, and the same to you!

Good luck, in every thing you do!

Cheer up, the skies will clear up!

And Britain's boys will come home once again!


Here's a health to the boys in Navy blue!

The Army and the Airforce, too!

Here's a health to the Women's Volunteers,

They all deserve three hearty cheers!

 

Pendant la guerre, et après dans la cour du lycée de York, on préféra nettement cette version :

 

Hitler has only got one ball,

Goering has two, but very small;

Himmler is very sim'lar,

And Goebbels has no balls at all.

 

Avec plusieurs variantes :

 

Hitler has only got one ball,

The other is on the kitchen wall, [ou in the Leeds Town Hall pour les Anglais du Nord, ou in the Albert Hall pour les Anglais du Sud]

His mother, the dirty bugger,

Chopped it off when he was small.

She threw it, over West Germany

The wind blew it into the deep blue sea

Where the fishes got out their dishes and ate scallops and bollocks for tea

 

 

Hitler: he had but one left ball,

Mussolini: he had none at all,

Stalin: he was three-ballin',

And that's the dictator's rise and fall !

 

Qu’Hitler ait été monorchide (son monocouillisme a été avancé par certains comme source de sa personnalité délirante et, pourquoi pas, de son antisémitisme !) n’est pas réellement attesté. Pour Lance Armstrong, Mao, Franco ou Bruce Lee, pas de problème.

 

Pendant la guerre du Vietnam, des jeunes Étatsuniens appelés sous les drapeaux chantèrent ceci :

 

Re-up, and buy a brand new car.

Re-up, show what a fool you are.

Re-up? I'd sooner throw up.

I'd sooner throw up than re-up today.

 

 

On arrête là pour aujourd’hui.

Partager cet article
Repost0

commentaires