Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 11:18

Décidément, Jean-Bernard Pouy et Pierre Lemaitre (link) sont mes deux auteurs français de roman policier préférés.

Je ne résiste pas au plaisir de proposer une réflexion de Jean-Bernard Pouy sur la vache :

 

Est-ce la vache qui regarde passer les trains, ou bien est-ce nous qui, dans les trains, regardons ces immobiles bêtes ? La vache est là, toujours, partout. La vache qui rit, la vache sérieuse et la vache mauve, celle, paraît-il, qui broute sur le plaquettes de chocolat. La vache est de toutes les couleurs, la preuve, on en fait des canapés et des godasses à la mode. La vache est dialectique, surtout les noirs et blancs, orques terrestres. Le doux regard des vaches qu'aiment les femmes enceintes et les petits enfants. Elles nous veillent, nous réveillent, nous surveillent. La belle voix grave des vaches, basse et longue, à la fois plainte et chant. La vache, Chaliapine des prés. La profonde odeur des vaches, celle des étables, ce parfum d'enfance qu'aucun cinéaste n'est jamais parvenu à filmer. La vache a des cornes, mais ne jouera jamais dans une pièce de boulevard. La vache donne vachement de lait qui, après, pourra devenir bulgare. La vache aime intensément son veau que, nous les fauves, préférons marengo. Vacherie. La vache fait des bouses qui ne sont pas des merdes, puisque certains se chauffent avec. La vache pète du méthane, mais moins qu'une bagnole. La vache chauffe ceux qui habitent au-dessus d'elle. La vache mange de l'herbe, elle ne la fume pas. La vache n'est pas folle, elle aime lentement son territoire, marche humblement à petite vitesse, prend son temps. Quelquefois, de joie, de plaisir, dans le vent acide du printemps, dans le pré oublié pendant l'hiver, elle cavale comme une dingue, plusieurs quintaux qui dansent.

 

(Le Rouge et le vert)

 

PS : j'ajoute que dans Tohu-Bohu, Pouy nous offre une vision, peut-être pas du monde mais, en tout cas, d'un monde, vu par une vache. C'est prenant.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires