Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 14:55

http://www.phosphenisme.com/images/z/emotions/schema_emotions.jpgSuite aux drames de Toulouse et de Montauban, Sarkozy a invité les enseignants à observer et faire observer une minute de silence dans leurs classes. Il s’est rendu en personne dans une école et a déclaré aux élèves présents que ces tueries auraient pu avoir lieu n’importe où et qu’eux-mêmes auraient pu en être les victimes.

 

Cécile Duflot a morigéné le chef de l’État en disant qu’on ne parlait pas comme cela à des enfants.

 

Sur le coup, j’ai trouvé que cette jeune mère de famille verte exagérait. Dans les jours qui suivirent, je me suis dit qu’elle avait parfaitement raison.

 

Il faut toujours avoir  à l’esprit que chez le kleiner Mann, la perspective historique n’existe pas. L’histoire n’est qu’affaire d’émotion (s), comme quand il en appelle à la mémoire de Guy Môquet, « un communiste, nom de dieu ! », comme on dit à Neuilly. Et quand, par malheur, il se lance réellement dans des analyses historiques – lorsqu’il disserte sur « l’homme africain », il est pathétique parce qu’il ne se rend même pas compte qu’il n’y connaît rien (link).

 

Pour la nième fois, il vient de déclarer qu’il avait « changé ». Pauvre programme ! Il prône, pour un futur mandat, « distance et solennité », affirmant qu’il ferait preuve de « plus de recul par rapport à l’actualité ».

 

Too late.

 

Mais revenons à ce que disait Cécile Duflot. La tuerie de l’école juive nous a tous marqués. Nous, les Toulousains, un peu plus que d’autres. Tenez : un de mes amis habite depuis des années en face de cette école. Il a vu grandir la fillette de huit ans abattue à bout portant. Depuis ce drame, chaque soir, ma petite dernière, elle aussi âgée de huit ans et à qui le kleiner Mann a réclamé une minute de silence parce que « ça aurait pu lui arriver à elle aussi », ne peut s’endormir sans sangloter. Sûrement parce que je suis un père un peu vieux, elle a reporté le problème sur moi. Elle me demande ainsi ce qui se passerait si je recevais une balle dans la tête. En une minute de silence, le kleiner Mann lui a demandé de s'imprégner d'un événement dont aucun adulte n'est capable de donner la clé. J'en frissonne.

 

Comme dans les écoles primaires de la France du CAC 40 on n’enseigne surtout plus l’histoire mais des bribes éparses qui n’ont aucun sens car les enfants ne peuvent les rabouter, la matière devenant donc éminemment sarkozyste puisque dénuée de perspective, on n’en a pas fini avec l’émotion.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Le premier but du système juridique, c'est de prendre du recul quand la foule en colère lynchait un désigné-coupable. Cela permet de juger avec plus de sagesse.<br /> <br /> Aussitôt après chaque évènement, l'autre nous assène ses états d'âme et pond une nouvelle loi .<br /> <br /> C'est aux antipodes de l'esprit de la justice...
Répondre