Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 07:30

 

Guéant décrypté : "le musulman a pris la place de l'immigré"

"Aujourd'hui, pour dire Français, on dit laïque. C'est une stratégie pour reproduire le manichéisme de Marine Le Pen et sa vision guerrière", souligne la sémiologue Mariette Darrigrand. Interview par Bérénice Rocfort-Giovanni.

http://lh5.ggpht.com/_bncD7Ft9x5s/R0FA_UZiqCI/AAAAAAAAFM8/w2bIcuyqLlI/20031017HOO-Ga011a.jpg 

Claude Guéant, qui se veut le défenseur de la laïcité, emploie des termes appartenant au champ lexical de la religion. N'y a-t-il pas contradiction ?

- Il y a eu un glissement. Aujourd'hui, pour dire Français, on dit laïque. C'est une stratégie pour reproduire le manichéisme de Marine Le Pen et sa vision guerrière.

Il devrait pourtant y avoir un débat sur l'hybridation de la France, avec une polyphonie des acteurs culturels et non pas une guerre entre deux entités.

Le terme "musulmans" est un euphémisme pour dire immigrés d'origine maghrébine ou d'Afrique en général. Alors qu'il y a des musulmans qui viennent d'Asie. C'est une façon atténuée de parler de l'immigration. Le musulman a pris la place de l'immigré. Pourtant, le musulman n'est pas un envahisseur, il est partie prenante de l'hybridation de la France.

Il ne faut pas se tromper. Les prières dans la rue sont un problème d'ordre public, pas de laïcité. La laïcité n'est pas remise en cause, elle n'est pas menacée par une institution religieuse.

Les phrases de Claude Guéant sont typiques : l'intégration est vue comme une convergence vers nous. C'est vrai, mais cela doit être complété. Les Français doivent se laisser métisser. On ne peut pas vivre de manière pacifiée si la France se pense de façon structurellement chrétienne. Même les catholiques pur jus mutent. Claude Guéant devraient mieux regarder les différents rituels auxquels s'adonnent les Français aujourd'hui.

 

Claude Guéant utilise de manière récurrente les termes "musulmans", "Français" et "France". Est-ce pour mieux les opposer ?

- Je suis très choquée par les déclarations de Claude Guéant, qui dit qu'"en 1905, l'année de la loi sur la séparation des Eglises et de l'Etat, il y avait très peu de musulmans en France". On ne peut pas partir de cette date pour dire qu'il y avait très peu de musulmans. La France n'était pas travaillée par d'autres religions. Dans un pays profondément catholique, l'Eglise avait un fort pouvoir. La loi sur la laïcité a été pensée comme un contrepouvoir, visant à circonscrire l'emprise de l'Eglise catholique. La laïcité s'est développée en confrontation avec l'Eglise catholique.

La phrase de Claude Guéant fait penser à un phénomène quantitatif d'invasion. Alors que ce qui a eu lieu, c'est la perte de pouvoir de l'Eglise catholique, l'hybridation culturelle, le métissage du pays. La France est devenue moins catholique, plus laïque.

Claude Guéant revient sur 1905 en termes de géographie, de territoire, alors qu'il faudrait plutôt penser en termes culturels. Le métissage s'est fait par d'autres religions. Cette phrase traduit le préjugé français : il y a une dichotomie, une bipolarité structurelle entre la religion et les laïques.

 

Les politiques sont de plus en plus décomplexés lorsqu'ils évoquent les musulmans. Comment expliquer cette levée des tabous ?

- C'est une preuve de la lepénisation des esprits, que Robert Badinter avait pour la première fois évoquée en 1996. Les mots du Front national sont repris. J'ai été choquée de voir, dans le programme du PS, l'expression "Redresser la France", qui vient du FN. On affadit les propos du parti d'extrême-droite; ils perdent ainsi leur caractère toxique. Affirmer qu'on dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas, c'est aussi du Le Pen. La liberté de parole pose ici problème. Le mot "musulmans" a pris une connotation négative, qui est devenue acceptable.

 

Interview de Mariette Darrigrand, sémiologue, auteur de "Ces mots qui nous gouvernent" (Ed. Bayard, 2008), par Bérénice Rocfort-Giovanni

 

Partager cet article

Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche