Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 07:04

http://www.letour.fr/PHOTOS/TDF/2008/1000/D/fr/_TDF_2008_DEP1000.jpgJean Ortiz, qui enseigne à l'université de Pau, nous communique la grave information suivante :


Le président de l'Université de Pau officialise dans la presse de ce  jour ce que nous savions tous: elle ne pourra pas boucler son budget  2011: il manque deux millions d'euros pour terminer l'année et il  manquera plus encore sans doute en 2012.

 

Voilà où nous ont mené la LRU, les RCE, l'autonomie, la concurrence, la  politique des "pôles d'excellence".

 

La situation est grave...Les autorités parlent de geler une dizaine des  postes, mais cela "sera insuffisant". Cette auto-mutilation  est inacceptable. Le président est en colère, à juste titre. Il dénonce  l'Etat qui ne tient pas ses engagements, les transferts de charges sans moyens correspondants. Il est même "furieux".

 

Au ministère, comble du  cynisme, on l'accuse de "mauvaise gestion". Le président parle de  "climat tendu", de difficulté à envisager 2012...La sonnette d'alarme  est tirée. A nous de jouer !! L'université de Pau est menacée. Nous le  disons depuis des années. L'heure est à la colère et à l'action. Tous  ensemble! Exigeons les moyens nécessaires au Service public d'enseignement supérieur et de recherche.

 

Petite question naïve : le président de l'université de Pau a-t-il accepté ou combattu la LRU?

 

 








Partager cet article
Repost0

commentaires

M

C'est parce que c'est une petite université. La preuve : la mienne a plus de 30000 étudiants et est dans la même situation.

Le MESR vient de faire un appel à projets pour monter les formations de l'avenir, d'excellence. Quel brassage de vent.


Répondre

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche