3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:44

 

http://4.bp.blogspot.com/-Qxb1nMpKBbw/TsFvLMlRhvI/AAAAAAAABi0/bfYnemjhiok/s1600/censure1.jpgDans une autre vie, j’ai été censuré par nouvelobs.com. Je n’y reviens pas. Si, une petite seconde, tout de même. Les godelureaux et godelurettes qui gèrent ce site m’avaient appliqué la censure de Marcellin sous Pompidou contre Charlie Hebdo : une mesure perverse qui consistait, non pas à me censurer complètement, mais à m’interdire d’affichage. La lisibilité de mes écrits en fut donc considérablement amoindrie. Du jour au lendemain, je suis passé de 8 à 900 lecteurs à environ 250.

 

Dans un livre que j’ai publié il y a une bonne décennie – sur la censure justement (on est jamais aussi bien servi que par soi-même), j’écrivais ceci :

 

« Le censeur n’interdit pas au nom d’une règle précise, sinon il serait facilement attaquable. Il ne situe pas clairement les limites du dit, il se cantonne à l’essence des choses, l’au-delà de l’énonciation ou de la création, et il parle au nom d’un sujet jamais franchement posé. Il prétend se situer hors de l’Histoire, hors de l’énoncé des lois. Il ne juge pas au nom de ce qui est légal ou illégal, mais en fonction de ce qui est à ses yeux acceptable ou inacceptable. Ce faisant, il pense et dit agir dans l’intérêt de la communauté qu’il protège contre toute conduite scandaleuse réelle ou à venir. »

 

En termes plus prosaïques, je dirai que la censure est à la fois un scandale et une bêtise. J’en offre dans ce qui suit un nouvel exemple. Une de mes amies vient de se faire gronder pan-pan cucul par les godelureaux et godelurettes de nouvelobs.com. Cette personne est une vaillante septua, qui n’a certes pas sa langue dans sa poche, mais qui, comme les gens de sa (donc ma) génération, s’exprime avec retenue et ne laisse guère déraper la souris de son ordinateur sur le tapis afférant. Dans un commentaire sur l’élection présidentielle en cours, elle exprime qu’il n’est pas question pour elle de voter pour Sarkozy, « qui nous a fait tant de mal », dit-elle :

 

« Je suis allée voir ce que signifiait le “ syndrome de Stockolm ”, ouf, je suis rassurée ; n'en étant pas atteinte, je ne voterai pas pour celui qui nous a fait tant de mal. »

 

Il se trouve qu’un ouvrier du bâtiment de sa connaissance, payé trois francs six sous, couvert de dettes (crédits revolving) et  qui a donné son suffrage au  FN, se prépare à voter pour Sarkozy ou, au pire, blanc ! "Mais pourquoi ? lui demande-t-elle ? Ben , j'aime pas Flamby ". Pauvre cervelle que 20 ans de télé-réalité a réduite à la portion congrue !

 

Mon amie septua s’interroge donc, sur le site du nouvelobs.com :

 

« Il n'en est pas de même hélas pour d'autres victimes, prêtes à reconduire au pouvoir celui qui se dit capable de les délivrer d'un péril pire que celui dans lequel il les a lui-même jetées. Tout s'embrouille dans leur tête. Sont-elles masos  ?  Moi , je renonce à  les comprendre, en ce qui me concerne :  quand on me frappe sur la joue droite , je ne tends pas la gauche  mais rends le coup ! Et puis ....j'en ai ma claque. »

 

On qualifiera cette réaction de passionnée, mais surtout de politique, au vrai sens du terme. Les godelureaux et godelurettes ont envoyé à notre vaillante septua le sermon (il n’y a pas d’autre terme) suivant :

 

« Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d'impartialité. La neutralité de leur analyse est d'ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur.

 

Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité.

 

Le motif de retrait de votre participation est : Prosélytisme religieux. La charte du site n'autorise pas les contenus (textes, images, vidéos) publiés à des fins de prosélytisme religieux ou sectaire.

 

Il est autorisé de débattre autour des religions, d'en donner des appréciations positives ou de revendiquer son appartenance à un mouvement religieux. En revanche il n'est pas permis de conseiller de façon insistante de rejoindre un mouvement, ou de fournir des indications précises permettant  de le faire ou de tenter de convaincre les autres utilisateurs des bénéfices de sa religion. »

 

« Prosélytisme religieux ! » À la lecture de ce sermon, je crois pouvoir dévoiler un scoop de première importance : Jean Daniel est mort. Le problème est que cet homme était tellement content d’être Jean Daniel qu’il a interdit à son entourage privé et professionnel de divulguer l’info. Je suis sûr de ce que j’avance. Sinon, comment expliquer le capharnaüm, la zone de non-droit, qu’est devenu nouvelobs.com ?

Partager cet article

Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

roger frey 04/05/2012

J'ai l'impression que Jean Daniel n'est plus vraiment
écouté au sein du nouvelobs, de toute façon ; il va
avoir 92 ans en juillet prochain et les vilains petits
censeurs de son journal ne l'ont probablement jamais lu
ni côtoyé ... c'est bien triste tout ça ma bonn' dame !!

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog