Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 14:56

http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2011/05/repression.jpgHier, au journal de 13 h de France 2, il était question de la  prochaine libération du soldat Gilad Shalit, ce qui m'inspire les  réflexions suivantes :

 

1. Ce soldat est présenté comme franco-israélien, ce qu'il est, certes,  du point de vue de la nationalité, mais ce qu'il n'est pas du point de  vue militaire. Car, que je sache, il n'existe pas de service militaire  "franco-israélien". Le service militaire (qui n'existe plus en France)  n'est accompli que dans un seul pays, en France ou dans l'Etat d'Israël.  Ce que fait un soldat dans un pays ne regarde pas l'autre ! En tout cas,  il ne le regarde pas d'un point de vue positif mais seulement négatif,  si ce soldat commet des crimes de guerre donnant lieu à des poursuites  internationales.

 

2. En dépit du battage qui a été fait sur cette affaire depuis cinq ans,  on a peine à distinguer en quoi cet enlèvement a suscité de l'émotion.  En tant que soldat, Gilad Shalit aurait fort bien pu être tué, blessé ou  estropié, ce qui aurait été bien pire. Le paradoxe aurait été,  d'ailleurs, qu'on n'en aurait parlé que sous forme d'un entrefilet (qui  n'aurait jamais été renouvelé).

 

3. A la fin du reportage, Elise Lucet, la journaliste a eu un mot pour  les autres Français retenus prisonniers un peu partout dans le monde.  Mais elle n'a pas eu un seul mot pour Salah Hamouri, jeune homme retenu  depuis des années, /sans aucune preuve/ [je souligne], dans les geôles  israéliennes, qui a à peu près l'âge de Gilad Shalit, mais qui a le  tort, lui, d'être Franco-Palestinien...

 

Autre  nouvelle, traitée en fin de journal : l'arrêté municipal du maire  UMP de Nogent-sur-Marne, qui interdit, sous peine d'amende, le "glanage"  en fin de marché (le glanage est le ramassage des fruits et légumes  laissés au rebut par les commerçants. La même amende est prévue pour  ceux qui fouillent dans les poubelles à la recherche d'aliments jetés  (et qui, parfois, n'ont pas même été consommés). La justification du  maire - lors d'une interview - était une justification de "salubrité  publique" ! Comme si les intéressés avaient le choix...

 

Y a-t-il un rapport entre ces deux informations, apparemment éloignées  l'une de l'autre ?

 

Je vois le rapport dans le personnage (et le gouvernement) au pouvoir  depuis 2007.

 

- Pour l'affaire Gilad Shalit, il faut souligner l'engagement  pro-israélien (qui prolonge et complète son engagement pro-américain) de  Nicolas Sarkozy, engagement qui s'est traduit par le refus du président  de la République de recevoir la mère (française) de Salah Hamouri, alors  qu'il a reçu à plusieurs reprises les parents de Gilad Shalit. La  différence de traitement des médias entre Gilad Shalit et Salah Hamouri  est donc aussi, pour une part, le reflet de la différence d'engagement  du président de la République.

 

- L'arrêté anti-glanage du maire UMP de Nogent-sur-Marne est aussi un  reflet de la préférence ouverte (et cyniquement affichée) du président  de la République envers les riches (et même les très riches) et de son  mépris, de son aversion corrélative envers les pauvres. Cette attitude a  tout naturellement été déclinée, à tous les niveaux de la société (les  niveaux inférieurs imitant le niveau supérieur) : c'est le licenciement  d'un employé de supermarché qui s'était servi de melons dans une  poubelle du magasin, c'est l'éviction de la cantine scolaire, par le  maire de droite de Thonon-les-Bains, des enfants de chômeurs, c'est la  taxation des indemnités d'accidents du travail, c'est la suppression de  la demi-part supplémentaire (sur la déclaration de revenus) aux parents  ayant élevés seuls en enfant, etc.

 

Philippe Arnaud, retraité.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
http://www.disparusdemourmelon.org
Répondre