Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 17:42

RPL’Humanité nous rappelle que des représentations de Mahomet ont toujours existé :

Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, on lit un peu partout dans la presse que « l’Islam interdit la représentation du prophète ». Ce n’est pas le cas.

Dans le Coran, rien sur la représentation de Mahomet. Les seules lignes qui pourraient y faire allusion concernent l’idolâtrie, qui est fortement condamnée par l’Islam. Le Coran considère avec mépris ces « païens » qui adorent des images. Mais sur l’image de Mahomet, rien n’est dit. On peut d’ailleurs trouver au cours de l’histoire plusieurs représentations du prophète, effectuées par  des artistes musulmans du monde entier. On en trouve quelques exemples datant des XV, XVI et même XIXème siècle dans la collection du Metropolitan Museum de New York. Mahomet est ainsi représenté dans des histoires du monde, des biographies illustrées qui lui sont consacrées. On le retrouve aussi représenté dans de nombreuses histoires de Prophètes, dont les Perses (en Iran) et les Indiens étaient très friands.

 

 

Selon Mediapart (Michel Deléan, l'affaire Bettencourt rend fou à Bordeaux : 

 

L'arrivée voici un an du dossier Bettencourt à Bordeaux crée de fortes tensions au sein du tribunal. Les magistrats syndiqués sont soigneusement tenus à l'écart de cette affaire par une hiérarchie soupçonneuse et un parquet très politique. Un climat de méfiance généralisée frisant la paranoïa s'est installé dans le palais de justice.

 

 

Rubrique people. Les médias du monde entier nous ont remis en mémoire Vanessa Hessler (mannequin italo-états-unienne) qui semble s’être suicidé professionnellement : elle a expliqué sa vision de la famille Kadhafi. «Ce sont des gens très simples, comme vous et moi.» Si le mannequin – célèbre notamment pour avoir incarné « Alice » pour le fournisseur ADSL du même nom, et pour sa participation au film de Thomas Langmann, Astérix aux Jeux Olympiques – tient de tels propos, c'est à cause de sa «très belle histoire d'amour» avec Muatassim Kadhafi, après avoir eu une relation avec son frère Saadi. «C'était une relation passionnée, nous sommes restés ensemble pendant quatre ans», raconte Vanessa Hessler.

 

 

Reprise du blog « Liévin à gauche » (Liévin est une charmante cité – autrefois minière – du Pas-de-Calais) :

Quand un peuple subit des mesures d’austérité sans précédent, que se passe-t-il dans sa vie de tous les jours ?

L’antenne grecque de Médecin du Monde vient de tirer la sonnette d’alarme. Dans une conférence de presse organisée voici quelques jours  à Athènes, l’ONG a souligné l’impact délétère sur la santé des Grecs de la crise subie par le pays depuis près de quatre ans.

Ainsi, les antennes de Médecin du monde d’ordinaire destinés à apporter des soins aux sans abris et aux sans papiers, ont vu croître les demandes de près de 30 % en une année. Des personnes au chômage arrivant en fin de droit, des retraités (dont les pensions ont baissé),  se pressent dans les permanences pour obtenir les médicaments qu’ils n’ont plus les moyens de s’offrir. Les pédiatres volontaires enrôlés par l’ONG racontent qu’ils voient de plus en plus d’enfants non vaccinés, les mères n’ayant plus les moyens de payer la consultation (70 euros) et le vaccin (50 euros en moyenne).

Conséquence de la fermeture de crédits budgétaires, il n’y a plus de campagnes de prévention contre le Sida. Selon The Lancet (le grand hebdomadaire médical britannique), les contaminations vont augmenter de moitié cette année par rapport à l'an passé du fait d’une augmentation de la prostitution et de la consommation d'héroïne.

La situation est d’autant plus grave que « le budget des hôpitaux a baissé de 40 % entre 2007 et 2009. » Par ailleurs, du fait des faillites en chaîne, le taux de suicide s’est également envolé, de 17 % avancent les auteurs de l’étude.

 

 

Je terminerai par une information régionale (largement développée par La Dépêche) concernant l’entreprise Vivadour qui compte installer une usine de poulets en batterie à Lannepax, dans le Gers. Je dirai qu’Avec Vivadour et son président sarkozyste, nous sommes dans l’« effet Farfouille ». Il y a maintenant une trentaine d’années que les industriels occidentaux, ayant constaté la baisse structurelle du pouvoir d’achat de la majorité de la population, importent d’Asie des produits de qualité médiocre mais à la portée du peuple appauvri. À court terme, les consommateurs continuent de consommer. À moyen et long termes, ces pratiques créent du chômage qui renforce cette logique délocalisante. Le poulet aux hormones que dénonçait Jean Ferrat il y a cinquante ans, moins onéreux que le poulet plein champ, est à la portée de bourse du smigard ou du chômeur gersois. Mais la production industrielle, outre qu’elle porte atteinte à l’environnement et à la santé, crée du chômage en ce qu’elle ruine la production artisanale de qualité.

 

Je signale, à Lannepax, une auberge absolument formidable : Les Caprices d'Antan.

 

Semanalmente o proximo, comme on dit à Coimbra.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> On a beau dire, on a beau faire, les Kadhafi etaient quand meme de sacres «womanizers» ! DSK ou Kadhafi, democratie ou dictature, le pouvoir est un aphrodisiaque irresistible qui attire ces dames<br /> comme des mouches.<br /> <br /> <br />
Répondre