Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 10:09


La dernière fois que j’ai acheté une voiture, il s’est passé une chose étrange – à mes yeux – dans le bureau du vendeur : il a établi devant moi la carte grise du véhicule en m’expliquant que, désormais, les garagistes étaient habilités à fournir ce précieux document.

http://galsatia.files.wordpress.com/2007/10/bureaucratie.jpg?w=460Le concessionnaire me réclama simplement ma carte d’identité. Je lui demandai s’il était capable de distinguer, au premier coup d’œil, une vraie carte d’une fausse. Il me répondit que non. Et donc qu’il circulait en France un nombre toujours croissant (1%, 2%, plus encore) de cartes grises établies à partir de fausses identités. Ce qui pose évidemment de sérieux problèmes à la police lorsqu’elle recherche des voitures volées ou encore des conducteurs en infraction.

Encore une initiative merveilleuse imposée par le capitalisme financier : comme on ne remplace qu’un fonctionnaire sur deux dans les préfectures, de plus en plus de tâches sont externalisées vers le privé et confiées à des gens non assermentés et pas toujours compétents. Mais, par-delà les économies, la visée est surtout idéologique : il s’agit d’instiller dans la conscience des citoyens/consommateurs que, partout, le privé peut et doit se substituer au public.

Et puis, pourquoi se plaindrait-on ? Plus besoin de faire la queue dans les préfectures, gain de temps, possibilité de commander sa carte chez soi, à trois heures du matin, dans la position du lotus.

LA LIBERTÉ !

 

Théophraste, du Grand Soir, ajoute ceci :

 "Si la voiture est destinée à un voyage de noces, il serait moderne que le vendeur vous marie, ou alors, ce n’est ni fait ni à faire, son truc."

Tout à fait, Théo. Au Danemark, en Finlande, en Norvège, en Suède, en Grèce, en Italie, en Espagne, au Portugal (pour le mariage catholique), au Canada, le mariage civil est facultatif. le mariage religieux a force de loi.

En Espagne, si on choisi un mariage religieux, les documents civils sont signés à la fin de la cérémonie religieuse et l’Église les envoie aux autorités civiles.

Heureusement que Badinter a fait abolir la peine de mort : Sarko aurait privatisé la fonction de bourreau. Mais il l’aurait féminisée. Nous aurions eu une bourelle.

Partager cet article
Repost0

commentaires