Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 06:22
Il casse une vitre et doit payer 13500€ à la SNCF

Publié le 21/08/2012 

(Archives PP / M.Z.)

Julien, 20 ans, s’était, en avril dernier, endormi dans le train qui le ramenait à Oloron. Quand il s’est réveillé, il était seul et enfermé dans le wagon, garé derrière un hangar.

Il a alors appelé la gendarmerie, qui a contacté un agent de la SNCF. Mais Julien, à court de patience, a cassé une fenêtre avec un brise-vitre (« Je souffre de claustrophobie et je me sentais mal », a-t-il expliqué). Ce qu’il lui a valu d’être convoqué en correctionnelle ce lundi.

Déjà condamné l’an dernier pour des dégradations, il ne s’est pas présenté à l’audience hier. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis, à 150 € d’amende et… à verser 13442€ de dommages et intérêts à la SNCF (plus 450 € de frais de justice). Cette somme représente, comme l’a noté l’avocate de la SNCF, les coûts de main-d’œuvre et de matériel, le nettoyage du wagon, les tests de sécurité et les autres frais (six allers-retours ont dû être annulés le lendemain avec la mise en place de bus de substitution).

Julien ne savait pas qu’il y avait un moyen d’ouvrir les portes de l’intérieur…
 

 

Source : La République des Pyrénées

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Pourquoi pas 150 ans de prison comme aux Uhesse ? Patience, nous sommes en bonne voie. Une question me taraude, cependant : comment traduirait-on alors en Français "Three strikes and you're out" ?<br /> (Réponse : Etant donné l'aliénation linguistique de la France à l'heure actuelle, ce serait en anglais dans le texte, of course.)<br /> <br /> Ca se durcit de plus en plus, et être au régime Gouda n'y change rien.
Répondre
D
Ce prix farfelu est une invitation à faire appel... et à nourrir les avocats, à passer 3 ans en procédures avec le risque de voir la locomotive juridique écraser le pot de terre.
Répondre