Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 14:45

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/11/Dionysos_satyrs_Cdm_Paris_575.jpg/220px-Dionysos_satyrs_Cdm_Paris_575.jpgOn sait que je suis devenu un des spécialistes mondiaux de Valérie Trierweiler (link). Son tweet – insensé si on le place sur le continuum historique –  en faveur de l’adversaire de l’ancienne compagne de son mari ne m’a pas surpris. On dit qu’elle cherche sa place et un titre : « première dame, première femme, première compagne, première girl friend ». Si elle cherche, c’est parce qu’elle n'a pas trouvé et ne trouvera jamais. Elle le sait et cela la ronge. Raison pour laquelle le soir de la victoire, Place de la Bastille, voulant se persuader qu’elle était chez elle, qu’elle appartenait à tous, elle a dit à son compagnon, devant les caméras du monde entier, et cela m’a été confirmé par des gens qui lisent sur les lèvres, « embrasse-moi sur la bouche ». Le brave homme s’est exécuté, mélangeant lui aussi les genres.

 

On ne peut pas remplacer quelqu’un, on ne peut que lui succéder. Valérie est marquée au fer rouge par les vingt ans de vie commune de François et de Ségolène. En fait, elle ne cherche pas une place élyséenne. Elle cherche tout simplement à exister. Elle est dans une insécurité totale, non par rapport à François, mais par rapport à elle-même.

 

Je lui souhaite bien du courage car elle s’est saisie du problème par le mauvais bout. Par exemple en déclarant une guerre politiquement sans intérêt. Vu de Toulouse ou d’Hénin-Beaumont, que La Rochelle soit représentée par Falorni ou Royal n’a strictement aucune espèce d’importance. Danièle Mitterrand défendait d'autres causes.

 

Avec Valérie la jalouse, nous sommes peut-être dans la tragédie grecque. Mais il manque pour l’instant la purgation, la catharsis selon Aristote,qui permet de transformer les sentiments désagréables en plaisir.

 

 

PS : je cite le commentaire politique du Nouvel Observateur, qui me semble très pertinent :


Dans cette affaire, la vérité qui s'impose d'emblée est cruelle : Sarkozy n'est plus président, mais le sarkozysme de pouvoir, entre "pipolerie" et exhibition publique de la sphère privée polluant la sphère politique, persiste après lui, et sous une présidence socialiste qui plus est. C'est comme si la Pompadour reprenait ses aises à l’Élysée (ce fut son palais, on l'oublie trop souvent) pour y dicter grâces et disgrâces au souverain. Tragique.

 

L'article est illustré par une photo saisissante, prise à Washington. LA Trierweiler, habillée en homme, comme les autres hommes de la photo, à égalité avec le ministre des Affaires étrangères, précédant légèrement le ministre de l'Économie et des Finances, bien campée devant d'autres éminences. François, fais quelque chose. Nous ne sommes plus du tout dans la normalitude.

 

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/5021339173882.jpg

 

 

Partager cet article

Published by Bernard Gensane
commenter cet article

commentaires

Oldfart 13/06/2012

Je me permet de revenir sur cet épisode "surréaliste" ...
Et après une nuit de repos ainsi que qques "recherches" , je me pose quand meme la question de savoir si "oui" ou "non" son "compagnon" etait au courant .
Eh bien dans un cas comme dans l'autre je crois bien que je ne serai non plus étonné !

le journal de personne 13/06/2012

Politude !

Je suis bien obligée de tenir des propos vulgaires, rien que pour me démarquer de la vulgarité des manières :
Vulgarité des manières qui ne datent pas d'hier
Le premier homme n'a qu'une couille
On croyait qu'il n'en avait pas assez avec deux
Nous voilà rassurés... il n'en a qu'une. Parce qu'il ne peut en avoir qu'une
En revanche, la première dame qui a prétendu n'en avoir aucune... elle en a trois sous le pied (Trierweiler)
Et elle vient de le prouver, s'il vous plaît
En damant le pion à son double... à la face du monde entier
Faut-il s'en réjouir ou maudire ce couple président sans ciel
Où la première dame joue les surhommes.

Non, mon intention n'est pas de sauver le soldat Royal
Mais de dénoncer ce royaume délétère
Où seul l'instinct grégaire légifère...
Tout à l'égo... l'égotisme le plus vulgaire
De madame... Rottweiler !
Elle ne peut pas être plus socialiste que les socialistes, tout de même,
ni plus royaliste que le roi
Et pourtant, elle l'est... et vient de l'étayer
C'est elle qui va gouverner au nez et à la barbe de tous les français
On ne le savait pas, maintenant on le sait. Nous sommes faits!


Une femme peut en détruire une autre
Une femme peut nuire plus qu'aucun autre
Une femme peut tromper tous les hommes du premier jusqu'au dernier... faut-il le rappeler ?
Cette Valérie me rappelle Salomé
Celle qui a demandé la tête de Jean le Baptiste et l'a obtenu sur un plateau doré...
Parce que c'est le moment de se demander
Si notre élu est un homme pour de vrai
Avec une couille en moins et une embrouille en plus !

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/06/politude/

Paul' N 13/06/2012

oui , c'est très vulgaire et un peu décousu , tout cela ...
journaldepersonne est pourtant souvent brillante et originale sur son blog ...

Dandidan 15/06/2012

Très bonne analyse, je trouve.
Si cette femme aimait son compagnon et tenait aussi à ses propres opinions, elle aurait épanché ses états d'âme et tête à tête, puis se serait tue.

Alain 18/06/2012

Il s'agit là d'une faute très grave qui a des effets pervers sur le court et le long terme. Cette femme qui est à la bonne place , on se demande pourquoi tant de jalousie.
Une vraie femme libre ne peut être possédée par ses émotions surtout de cette sorte .
J'aurais aime que FH réagisse , et je suis déçu qu'il ne se soit pas positionné .
Sur ce plan S Royal réalise un sans faute, n'ayant elle , jamais exprimée publiquement de sentiment vengeresse alors que c'est tout de même son mari que VT lui a pris .. cet évènement a marque pour
moi le contentement et la confiance que javais dans FH .

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche