Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 07:48

Tôt ce matin, un chauffard a failli pulvériser ma C1 et les deux passagers qui s’y trouvaient, à savoir une de mes filles et moi-même.

 

J’ai déjà expliqué qu’à Toulouse – comme dans d’autres villes d’ailleurs – deux Codes de la route sont en vigueur : un pour les automobiles et un pour les vélos. Les cyclistes (dont je suis) peuvent non seulement tourner à droite aux feux rouges, mais aussi emprunter des kilomètres de pistes cyclables à contresens des voitures, ce qui est parfois très dangereux dans les rues étroites du centre ville. La conséquence de ce désordre institutionnalisé est que de nombreux cyclistes toulousains se croient à l’Île de Ré et que bien des automobilistes se contrefichent du Code de la route.

 

Un type au volant d’une grosse camionnette m’a donc volé la priorité, à grande vitesse, dans une rue calme et peu passante (les plus dangereuses, désormais) près de chez moi. Il m’a considéré avec morgue, mais, je ne me plains pas puisqu’il ne m’a pas gratifié d’un doigt d’honneur.

 

À l’instant où je me suis retrouvé derrière lui, j’ai pu observer que sa camionnette portait le panneau suivant : « Que pensez-vous de ma conduite ? » Sans cette provocation, sans cette superbe invite, je n’aurais rien fait, bien entendu. Mais comme la question était suivie d’un numéro vert et d’une immatriculation spéciale (n° 19995), je me suis arrêté et ai appelé le 0800 801 181. À l’autre bout du fil, une dame très aimable prit ma déposition, me demanda mon nom et m’informa que l’employeur du chauffard serait prévenu. Je demandai à cette personne si ce numéro était joignable 24 heures sur 24. Elle me répondit que oui.

 

 

Je n’eus pas l’outrecuidance de lui demander si elle était en CDI, CDD ou autre. Mais je me suis dis que des femmes (ou des hommes) passent désormais leurs nuits – avec ce que cela signifie de vies familiales gâchées, de problèmes de santé à venir – à attendre des appels téléphoniques comme celui que j’ai pu passer, en pure perte évidemment puisque cela ne sert strictement à rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche