Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 06:01

Res Publica revient sur les concepts d’islamophobie et de classes moyennes :

 

Le terme d’islamophobie en tant que tel devient un problème si, sous ce couvert, il réduit les formes de lutte et d’émancipation, notamment celles des populations immigrées, en les liant à telle ou telle religion. Que l’on ne vienne pas nous dire que c’est aux dominés de choisir leurs formes de lutte : ce sophisme laisse croire que le repli religieux serait par nature une forme de protestation. Toute période de crise engendre des formes de communautarisme, mais, en progressistes, gageons que ce sont de mauvaises réponses. Il y a trente ans, la « marche des beurs » portait l’espoir d’une reconnaissance effective de l’égalité des droits au travail, à la citoyenneté, au droit de vote. En rester à la revendication d’une différence marque le recul social porté par trente ans de néolibéralisme et de concurrence.

 

La question des classes moyennes revient sur le devant de la scène. Entre menteries du candidat sortant (Sarkozy) et mensonges du prétendant (Hollande), elles n’avaient guère à espérer de l’issue de la bataille électorale en cours entre deux candidats qui se posaient tous deux en seul défenseur de leurs intérêts mis à mal depuis des années. Car la crise économique du capitalisme, qui dure depuis les années 70, oblige tout gouvernant, qui, par définition, accepte le système, à faire baisser la part des salaires dans la richesse nationale. Ainsi, son dernier avatar, la crise de la dette, contraint les gouvernements français à réduire les déficits publics, et il n’y a que deux possibilités, augmenter les prélèvements obligatoires sur les salaires ou réduire les dépenses.

 

Dans les faubourgs d'Athènes, Aube dorée sème la terreur, nous dit Amélie Poinsot dans Mediapart :

L'assassinat du rappeur et militant antifasciste Pavlos Fyssas s'inscrit dans une tactique délibérée du mouvement néonazi Aube dorée : intimidations et violences sur fond de délitement syndical et d'appauvrissement de la population.

Aube dorée s'est résolument engagée dans une démonstration de force avec les syndicats historiques de l'industrie navale. Il y a une dizaine de jours, alors que des syndicalistes collaient des affiches à proximité de la « zone », une quarantaine de membres d'Aube dorée ont surgi des rues adjacentes, vêtus de leur uniforme noir et armés de gourdins. Neuf syndicalistes ont été blessés.

« On assiste à une forme de guerre civile de basse intensité, analyse l'historien Dimitris Kousouris, rendue possible à la fois par une forme d'amnésie collective et le désespoir des gens : cette rencontre a réveillé la bête fasciste qui sommeillait. » 

 

Jean-Luc Mélenchon analyse sur son blog le résultat des dernières électiosn  allemandes comme un vote d’égoïsme national :

 

Le résultat de l’élection allemande est un évènement dont l’onde va traverser toute l’Union européenne. La politique libérale la plus dure est encouragée. Elle va donc s’amplifier. Ses conséquences sociales aussi. Les salariés allemands doivent admettre que la retraite à 70 ans c’est raisonnable, qu'un euro pour une heure de job c’est peut-être trop, et ainsi de suite. Dans toute l’Europe de l’Est où se fabriquent les pièces que les Allemands assemblent en bout de parcours, chacun se le tient pour dit : travaille et tais-toi. On n’a donc pas fini d’entendre les perroquets médiatiques nous répéter la chanson du « modèle allemand ». De leur côté les Grecs peuvent se préparer à vendre la mer qui les entoure et les Portugais l’air qu’ils respirent. Quant aux Français, depuis deux mandats présidentiels, ils ont déjà une poupée en plastique sur leur hayon, qui hoche du bonnet à chaque secousse : madame n’a qu’à ordonner, elle sera obéie.

 

Fakir se penche sur le triste sort de la pêche française :

En 1932, Boulogne est le premier port de pêche français avec 76 771 tonnes débarquées, 100 000 dans les années 1970. La ville passe ensuite progressivement « d’une identité de port de pêche à celle de plate-forme halio-alimentaire, sous l’effet des pressions exercées par les marchés de consommation, et en tout premier lieu par les exigences de la grande distribution ». Au point que la pêche n’est désormais plus qu’un complément des importations qui, elles, explosent.

C’est là qu’apparaît – déception pour moi – toute l’ambiguïté de l’Union européenne : d’une main verte, elle surveille avec rigueur les prélèvements sur ses eaux, et réglemente jusqu’à la taille des mailles de filet. De son autre main, libérale, elle ouvre ses frontières à des poissons pêchés sur des mers à l’abri de tout contrôle.

 

 

Jean-Emmanuel Ducoing revient sur son blog sur le mythe dévastateur du « coût du travail ».

Au train où vont les choses, on nous dira bientôt que le seul «coût» du travail acceptable est celui du travailleur du Bangladesh ou d’Éthiopie. D’ailleurs les Chinois eux-mêmes délocalisent en Afrique de l’Est… Puisqu’on nous rabâche que le «coût du travail» est le seul verrou à toute politique sociale, faisons la démonstration que la question du coût du capital est la seule qui ouvre des marges de manœuvres financières et contraint à changer de paradigme. Les interrogations ne manquent pas. À quoi servent les milliards d’argent public déversés sans contrôle en crédits d’impôt et autres allégements de cotisations sociales – environ 220 milliards d’euros! –, si ce n’est à nourrir cet appétit sans fond des actionnaires? Et pourquoi les dividendes, qui pesaient 5% de la valeur ajoutée il y a trente ans, pèsent désormais près de 23%, alors que, dans le même temps, la part réservée au travail n’a cessé de diminuer? La France mérite une opération vérité. Pour que les idées alternatives s’expriment. Pour repousser chaque jour un peu plus la résignation ambiante.

Revue de presse (71)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche