Chairman Macron,

Monsieur le Président, vous avez avec votre mouvement En Marche! révolutionné la vie politique française aux dires des la vie politique française aux dires descommentateurs. En un an, "from scratch", avec les "helpers" et les "teams ambiance", et une approche "bottom-up", vous avez ringards ces vieux partis de l’ancien monde avec leurs militants et leurs bénévoles.

 

Désormais investi Président de la République, vous qui parlez si bien la langue des affaires et en comprenez parfaitement la grammaire, vous avez la possibilité – que dis-je, le devoir - de faire entrer la République dans la modernité dès votre entrée en fonction.

 

"Président de la République Française", n’est-ce pas un peu vieillot ? Songez que Louis Napoléon Bonaparte l’était déjà il y a près de 170 ans! Il est grand temps de changer : Chairman et Chief Executive Officer (CEO) de France S.A., voilà un titre qui donnerait un sacré coup de jeune à la fonction.

 

Comme le prévoient les règles de gouvernance de France S.A. (ce que l’on appelait jadis une Constitution), il vous appartient de nommer un Chief Operating Officer (COO), dont vous conviendrez que c'est un titre bien plus moderne que le désuet "Premier Ministre". Quant aux Directeurs de Bercy, ils seront assurément ravis d’être placés sous l’autorité d’un Chief Financial Officer (CFO) et non plus d’un Ministre des Finances.

 

A tous vos "C-Level Execs" (ceux que l’on appelait les Ministres avant votre ère), vous ne manquerez pas de fixer des "targets" qui soient "challenging", et de les soumettre à des "performance reviews".

 

Last but not least, allez-vous céder au rituel du Conseil des Ministres dans le salon Murat de l’Elysée ? N’en faites rien : rebaptisez-le "Excom"  et réunissez-le dans le "Board Room" tous les mercredis. De temps à autre, faites cela en "conf call" car cela contribuera à vos objectifs de "cost reduction" ainsi qu’il convient désormais de renommer la réduction des dépenses.

Mr. Chairman, les "shareholders" de France S.A (que l’on appelait autrefois des citoyens) attendent beaucoup de vous. Ne les décevez pas et osez faire table rase de ces titres et de ces dénominations surannés.