Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 05:50

 

 

Mes parents étaient enseignants. Mon père a pris sa retraite en 1985. Ma mère avait pris une retraite anticipée à laquelle elle avait droit puisqu’elle avait travaillé 25 ans et élevé trois enfants. Pendant près de 30 ans j’ai eu un indice de la Fonction publique plus élevé que le leur. Pendant cette période, mon pouvoir d’achat a toujours été inférieur à celui de mes parents. Avant mes parents, mon grand-père, instituteur, ayant pris sa retraite au début des années cinquante, avait pu élever trois enfants avec son seul salaire. Dans les années trente, il s'était fait construire une petite maison de ville (avec jardin) sans emprunter !

 

On me regarde toujours avec des yeux de merlan frit lorsque j’avance que le pouvoir d’achat des enseignants a perdu 50% en quarante ans. Naturellement, les époques ne sont pas comparables, les modes de vie, les envies, les besoins sont différents. Mes grands-parents n’avaient ni voiture ni téléphone mais un petit réfrigérateur coûtait un mois de salaire.

 

La génération qui suit la mienne va continuer à voir son pouvoir d’achat baisser. Mais il y a plus grave : elle sera massivement précarisée, même pour les travailleurs qui relèveront, directement ou indirectement des Fonctions publiques (outre-Manche, le pouvoir détruit plusieurs centaines de milliers de postes de fonctionnaires par an : le rève du Medef !). Je ne me prends pas pour Geneviève Tabouis (« Attendez-vous à savoir que… ») car rien n’est écrit, rien n’est jamais acquis, à commencer par l'apparente inexpugnabilité des places-fortes que la grande bourgeoisie est parvenue à construire depuis les débuts de la « crise ». Mais chaque jour qui passe dans l’inaction et la désespérance est une grande victoire pour les privilégiés. La classe dirigeante est à ce point puissante  qu’elle peut se permettre de bloquer les salaires et les pensions pendant des années sans vraie réaction des intéressés.

 

La CGT a publié récemment ce tableau très parlant sur ce qu’ont perdu les fonctionnaires depuis 2002. Le manque à gagner n’est pas très éloigné des 15%. Les plus mal lotis gagnent moins que le Smic. Par le jeu de primes, on les hisse – pour le moment – au niveau légal. Et on n’évoquera même pas le cas des milliers de contractuels du ministère de la Justice qui travaillent sans contrat. Comment peut-on, dans ces conditions, vivre sa vie, se projeter à moyen terme, acheter une voiture neuve, un terrain à bâtir, donc produire de la croissance ?

 

Les carrières sont de moins en moins attrayantes. Après 9 ans d’études, des médecins hospitaliers se voient proposer des CDD renouvelables. Le professorat des lycées et collèges rebute au point que, dans certaines disciplines il y a plus de postes que de candidats. Débuter dans cette carrière à 20% au-dessus du Smic n’a rien d’alléchant. Sans parler des conditions de travail, de la perte de statut.

 

Dans le privé, le patronat s’inspire de la politique de l’État en comprimant les salaires, ceux de l’embauche en particulier : un ingénieur débute souvent à Smig + 25%.

 

La valeur mensuelle du point d’indice est aujourd’hui de 4,63 euros. Il devrait être de 5,28 euros.

L’effondrement du pouvoir d’achat des fonctionnaires
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 05:53
Ce que gagnent les enseignants français … et les autres
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 05:42

Elle est une pure apparatchik sollférinienne, spécialiste en enfumage, pardon, en communication. Selon Marianne, elle est patrons-compatible, pardon "Macron-compatible" et son parachutage dans le XVIIIe arrondissement a échoué.

 

Ci-dessous un article de Vincent Moret pour le Grand Soir la concernant :

 

Nommée le 2 septembre 2015, ministre du Travail à la suite du départ de François Rebsamen qui n’en a pas fichu une rame à ce poste, Myriam El Khomri, 37 ans, n’a jamais été autre chose qu’une apparatchick du PS. Elle a toujours exercé des fonctions attribuées par le pouvoir (missions diverses) et a été adjointe au maire de Paris.

 

Comme Manuel Valls, Myriam El Khomri n’a jamais été salariée, ni dans le privé, ni dans le public. Voir son édifiante fiche Wikipedia qui précise entre autres : « Diplômée en droit, aucune profession en dehors de son parcours politique n’est connue ».

 

Pourquoi celle qui n’a jamais approché le monde du travail et n’a jamais eu un patron est-elle nommée ministre du Travail, chargée de l’épineux problème du chômage (qu’elle n’a jamais subi, n’ayant jamais travaillé) ?

 

 

Pourquoi a-t-elle été préférée à Alain Vidalies (réputé être un expert du code du travail) qui semblait ministrable ?

 

Dans les coulisses du Pouvoir on dit que c’est en raison de son aptitude à la communication, Vidalies étant moyen dans ce domaine.

 

Je vous jure qu’ils nous auront tout fait et qu’il est temps de dire que, quelle que soit la configuration pour les Régionales et les présidentielles, le PS, syndicat des élus, distributeur de sinécures et de voitures de fonction n’aura plus nos voix.

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 05:25

Parce qu’elle est née marocaine dans la région du Rif – et aussi parce qu’elle est femme – Najat Vallaud-belkacem a fait l’objet d’attaques racistes. Par exemple, lors du mouvement de la Manif pour tous, on a pu entendre à son encontre des phrases ignobles du style : « Puisque tu l'aimes tant que ça, le mariage pour tous, t'as qu'à le faire dans ton pays ! »

 

Je dirais que, par ses prises de position sur l’école en particulier, elle prête le flanc à de tels débordements car sa vision politique ne s’inscrit pas dans la perspective d’une France laïque et républicaine mais, au contraire dans celle d’une France communautariste, c’est-à-dire d’un pays où le religieux est la référence déterminante, le commencement et la fin de toute réflexion sur la société.

 

Lorsqu’elle décide de renforcer l’enseignement du fait religieux au détriment des cours de latin (à quoi sert le latin si ce n’est à mieux comprendre le français dont l’enseignement va en se réduisant depuis des années ?), la ministre de l’Éducation nationale ne fait-elle pas la part belle à une vision communautariste de notre histoire depuis 2 000 ans ? Pourquoi autorise-t-elle au cas par cas des mères voilées à accompagner les enfants dans des sorties scolaires (alors qu’elle assimile une jupe longue dans un collège des Ardennes à un signe religieux ostentatoire), ce qui réduit à néant la circulaire Chatel et permet une justice à géométrie variable ? Najat Vallaud-Belkacem s’est prononcée pour l’autorisation du voile dans les universités et ne condamne pas la non application de la loi de 2010 sur le port de la burqa. D’où la présence décomplexée, dans les rues des grandes villes, de voiles intégraux et de mains gantées.

 

Avec les menus de substitution, Najat Vallaud-Belkacem vient de franchir un nouveau pas dans son souhait de voir légitimé le communautarisme en France. Il n’y a pas de communautarisme religieux sans volonté politique puisqu’il est la conséquence d’une lecture prioritairement politique des grands textes religieux.

 

 

Nous apprenons que, selon la ministre de l’Éducation nationale, chaque fois que nous faisions cuire une côte de porc dans l’échine, nous nous inscrivons dans une démarche confessionnelle. Par Toutatis, mon cher Obélix ! N V-B a en effet déclaré : « Supprimer la possibilité d’avoir un menu non confessionnel, je trouve que c’est une façon, en réalité, d’interdire l’accès de la cantine à certains enfants. » Tout est bon dans le cochon, sauf qu’il s’agit d’une viande confessionnelle. Ne nous payons pas de mots : un menu “ végétarien ” est un menu pour les enfants musulmans. Ceux qui croyaient qu’en France les citoyens devaient se conformer aux lois et aux valeurs républicaines se trompaient. Il revient à la République d’accepter le droit à la différence qui débouche toujours sur la différence des droits. J’ai raconté ailleurs comment, dans les années soixante-dix, un doyen de faculté ivoirien, musulman pratiquant, n’avait pas accédé à la demande d’un étudiant adventiste du septième jour d’être dispensé de passer une épreuve d’examen un samedi. Dans ce même texte, je racontais également comment la population entière d’un village du Lot-et-Garonne (gens du cru, réfugiés politiques espagnols, immigrés économiques italiens, Français d’origine algérienne) s’approvisionnaient , dans les années soixante, chez l’unique boucher juif (non pratiquant) miraculeusement rescapé de la Deuxième Guerre mondiale. Dans la logique Najatienne, il faut s’attendre à ce que des tribunaux se prononcent sur l’acceptation de repas halal dans certains collèges et sur le refus du jambon-purée dans d’autres. Par la grâce najatienne, la France sera coupée en deux : pas la droite contre la gauche, le prolétariat contre la bourgeoisie, ni même les aoûtiens contre les juilletistes : il y aura d’un côté les chrétiens, les athées, les agnostiques et les laïcs porcinophiles (qui devront manger leurs sandwiches jambon beurre … sous le voile) et les autres, les porcinophobes.

 

Le rôti de porc est devenu clivant. Le vin de messe l’était depuis longtemps. Le pastis le sera.

 

Tant que Najat Vallaud-Belkacem – qui a commencé sa carrière politique sous l'égide du maire de Lyon, Collomb, qui se situe à la droite de l'extrême centre – et ceux qui la rejoignent chez les Solfériniens n’auront pas admis que le but de la laïcité est de cantonner la religion, les religions, dans les lieux de culte et dans la sphère privée, on peut s’attendre à des développements non seulement ubuesques mais aussi dramatiques.

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 05:56
Les élus du FN : les rois de la délinquance
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 06:07

On en trouve à Loches (Indre-et-Loire). D'où le monstre du Loches Ness.

Connaissez-vous les vaches Irlando-britannico-françaises
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 05:51
Si la Palestine était la France...
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 08:14
Gaza-sur-Seine
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 05:21

Grâce au répondeur de l'émission " Là-bas si j'y suis " :

Parfaire sa langue de bois
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 09:06
Les otages des syndicats

Il y a des enfants qui ont été pris en otages par les syndicats qui ont lutté pour les congés payés.

Les otages des syndicats

Et puis, il y a des enfants qui n'ont jamais été pris en otages par les syndicats. Comme au Bangla Desh, photographiés par GMB Akash :

 

 

Les otages des syndicats
Les otages des syndicats
Les otages des syndicats
Les otages des syndicats
Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article