Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 05:59

 

Grâce à Orange, je viens de vivre trois mois passionnants, enivrants, sportifs. 

 

Je suis client d’Orange depuis plusieurs décennies. Des membres de ma famille sont salariés de cette grand entreprise. C’est dire que je ne suis pas a priori hostile à ce qui est devenu un moloch, pour ses salariés comme pour ses usagers. 

 

Je possédais donc un décodeur Orange qui donnait quelques signes de faiblesse. J’appelais le 3900 où une technicienne tenta, plusieurs heures durant, en revenant à la charge, de résoudre mon problème. Cette personne, comme les autres que j’eus au téléphone fut parfaitement courtoise, pédagogue et encourageante. Malheureusement, rien n’y fit et elle me demanda de rapporter le matériel dans un débit de tabac (?) situé à un kilomètre de chez moi, puis d’aller à la grande boutique Orange près de la place Bellecour (Lyon) chercher un autre décodeur. En additionnant le temps passé au téléphone et les déplacements dans deux endroits différents, je totalisais déjà quelques quatre heures perdues de ma précieuse vie. Car, nous les usagers, lorsque nous occupons notre temps à ces tâches subalternes, nous ne sommes pas payés. Je suis certain que ce temps est entré dans des ordinateurs, des algorithmes, afin d’établir au plus juste le prix des abonnements. 

 

J’installai le second décodeur assez facilement avant de découvrir qu’il ne marchait que sur une patte. Il lui manquait la fonction enregistrement et la fonction blocage de l’image. Je rappelai le 3900, mon plus fidèle correspondant depuis quelques temps, et une technicienne, toujours parfaitement courtoise et plutôt compétente, tenta désespérément de remédier aux problèmes. Á deux reprises, elle me demanda de raccrocher pour consulter une collègue plus au fait qu’elle. Rien n’y fit. Elle me suggéra alors une explication dont je subodorai qu’elle lui avait été … suggérée : « Ça chahute beaucoup actuellement dans votre région et il y a beaucoup d’abonnés impactés. » J’acceptai – avec quelque méfiance – cette explication. Vivant dans une grande résidence comptant de nombreux abonnés à Orange, j’eus vite faite de me rendre compte qu’il n’y a avait pas de problèmes collectifs. J’attendis quand même deux ou trois semaines avant de rappeler le 3900, mon meilleur ami. Après de longues explications et une énième tentative pour résoudre mon problème, un conseiller, toujours très courtois, me proposa un troisième échange. Il me fixa un rendez-vous à la grande boutique près de Bellecour, ma nouvelle résidence secondaire. 

 

Le Covid aidant, il me fallut attendre environ 45 minutes avant de pouvoir pénétrer dans les lieux où l’on me fournit un nouveau décodeur, avec la rallonge électrique et la télécommande afférentes. Je m’étonnai, admiratif, de la petite taille de ce troisième décodeur, miracle de miniaturisation. Le commercial opina dans mon sens mais il eut la malhonnêteté de ne pas m’informer que ce nouveau modèle ne comportait pas d’enregistreur. 

 

Ce que je découvris évidemment après avoir branché l’engin. Je rappelais mes meilleurs amis du 3900. J’eus alors une discussion frôlant le politique avec une correspondante technicienne. Nous convînmes qu’Orange, recrutant des précaires et autres intérimaires, l’entreprise battait chaque jour des records en termes de renouvellement des personnels (turnover), ce qui empêchait les employés d’être pleinement compétents. Mon interlocutrice m’ayant informé que dans les boutiques il n’y avait quasiment plus d’enregistreur, j’eus alors une illumination : Orange s’aplatit devant Bolloré. En effet, le grand patron humaniste dispose d’énormes stocks de décodeurs pour Canal+. Il veut les écouler, sans la concurrence d’Orange. Orange a donc cessé de proposer des enregistreurs en boutique, utilisant désormais la formule du nuage, le fameux cloud, fleuron de notre XXIe siècle. Ma correspondante me dit qu’elle allait donc me brancher sur le nuage, ce qui prendrait une bonne heure. 18 heures plus tard, rien n’avait bougé lorsqu’elle me rappela pour, enfin, me connecter. 

 

Je pus enfin dormir sur mes deux oreilles d’enregistreur compulsif. 

 

Tout cela m’avait coûté une bonne quinzaine d’heures de ma précieuse vie, et plusieurs heures à l’entreprise elle-même. Il n’y a pas si longtemps, un client commandant un décodeur aurait vu débouler chez lui un technicien dans les 48 heures. Celui-ci aurait installé l’engin en 30 minutes et serait reparti au siège avec la joie du devoir accompli. 

 

Il se trouve que je suis retraité, que j’ai du temps disponible et que j’habite dans une grande ville, à trois stations de métro de la grande boutique Orange. Que se passerait-il si j’habitais à 30 km de Lyon et que j’étais paraplégique ?

 

 

Orange, mes décodeurs et moi

 

Ci-dessous des extraits, bruts de décoffrage, de conversation (pardon : de chat) de clients d’Orange ulcérés par la manière dont ils sont traités.

 

 

Bonjour,

Je souhaite activer l'enregistreur TV de mon boitier UHD (94).

Bonjour,

J'utilise le boitier UHD avec ma TV la plus récente dans mon salon (et aussi parce que celui ci est plus esthétique que le TV4). Le TV4 lui, est attribué sur une TV plus ancienne.

Lors de mes différents appels au service client orange, ils se renvoient la balle en disant que l’offre est activé donc qu’il faut que je contacte le service technique, et le service technique dit qu’il faut le disque dur.

Le disque dur, quand il est commandé par le service commercial (ils peuvent même me donner un numéro de commande), un autre service bloque la commande. Ensuite, quand je demande pourquoi, soit on ne sait pas, soit on me dit que c'est bon, l'option TV est activée, et que j'ai déjà un disque intégré au décodeur (on confond donc avec le TV4 (que je ne veux pas utiliser pour enregistrer).

C’est donc le disque dur qui pose problème et que orange ne parvient apparemment pas à m’envoyer.

J’ai une offre Livebox UP fibre et ça fait des semaines que ça dure.

Est-ce que quelqu’un pourrait m’aider ?

Merci,

Cordialement,

 

 

Bonjour,

Je souhaite commander un enregistreur pour decodeur TV UHD et ne pas utiliser l'option Multi Ecran car déjà précisé par de nos nombreux utilisateurs, la qualité d'enregistrement est horrible (voir honteux).

 

Je demande donc à disposer d une solution de pouvoir enregistrer mes programmes en HD (Rappellons que le décodeur UHD permet des flux en 4k). On me parle toujours sur les echats de commander un enregistreur TV (disque dur externe propre pour ce décodeur)

 

J ai essayé ce jour de contacter des téléconseillers via achat. En tout 6 fois aujourd'hui. A chaque fois, après m avoir transféré de conseillers en conseillers, au bout d un moment, lorsque je suis sensé me faire valider la commande par un dernier conseiller, je suis systématiquement déconnecté (même si je suis en 4G sur mon mobile ou via le wifi de ma box).

 

Si c est volontaire (et je commence à me le demander car au début des conversations il n y a pas de problème) ce n est vraiment pas un comportement sérieux et respectueux du client.

 

@orange que pouvez vous faire pour débloquer ma situation ?

 

 

Merci de ton retour rapide. C est effectivement l information que j avais cru comprendre mais :

1 - j ai lu ailleurs dans le forum qu un utilisateur il y a quelques jours avait réussi à se faire envoyer l enregistreur externe.

2 - à plusieurs reprises les conseillers e-chat m ont proposé de me le faire parvenir

3 - je peux comprendre que Orange abandonne sa solution physique, je serai le premier à aller sur leurs solution d'enregistrement dans le Cloud mais la qualité proposée (non modifiables) est juste honteuse.

 

Je demande donc à Orange de me proposer une solution viable. Je possède un abonnement Orange fibre depuis longtemps que j accepte de payer un certains pris mais c est pour avoir une qualité de service que je ne retrouve absolument pas ici.

Si une release du soft du décodeur tv (et/ou une optimisation des flux) est prévu rapidement, je peux attendre, mais pour l instant rien n est prévu visiblement...

 

Merci de votre aide et si vous avez d autres idées je suis preneur.

 

(Accessoirement ce que je n'ai pas également apprécié c est le traitement et la non considération lors de mes différents appels)

 

 

Bonjour, nous avons commandé un décodeur et un enregistreur tv uhd en janvier. Presque 6 mois après la commande est toujours en cours de preparation. Avec la pandémie, je peux comprendre que cela soit compliqué, mais il serait courtois et commercial de donner des nouvelles aux clients. On sait déjà que les services clients essaient de limiter au maximum les possibilités de les contacter, mais dans ce cas on assure l'information.

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 06:12

Hier et aujourd'hui, les journaux télévisés de France 2 et France 3 nous ont relaté ces deux lamentables histoires d'affrontements de bandes rivales dans l'Essonne. Au cours de ces affrontements deux adolescents de 14 ans ont été tués. Et ce qui est encore plus navrant est d'apprendre que leurs meurtriers avaient le même âge...

 

Pourquoi ces remarques ? Pour noter ce qui n'a pas été dit, en dehors d'explications superficielles - qui n'en sont pas - et tenter des rapprochements.

 

1. Il est révélateur que les journalistes n'aient, à aucun moment, opéré les rapprochements avec les politiques néo-libérales imposées depuis des décennies, d'une part, et avec les conséquences sociales de la pandémie de Covid-19, qui sévit depuis un an, d'autre part.

 

2. Il n'est pas normal de mourir à cet âge de mort violente. A cet âge, on commence à être amoureux, à dépenser son énergie dans un sport, à jouer à la console ou à n'importe quel autre jeu. Si des adolescents se sont adonnés à cette violence, sans que leurs aînés (parents, enseignants, entraîneurs sportifs, policiers...) aient pu l'empêcher ou même l'anticiper, c'est qu'ils avaient atteint un grave niveau de désocialisation, lié à l’effilochage des politiques sociales depuis les années 1980. Par exemple, au détour d'une phrase, un journaliste signalait que plusieurs de ces adolescents étaient en décrochage scolaire.

 

3. Or on n'en arriverait pas à des drames de cette ampleur si, depuis des années, les politiques néo-libérales n'avaient sciemment (cyniquement ?) laissé s'installer le chômage parmi les classes moyennes et populaires tout en supprimant les filets de sécurité (baisse des indemnités de chômage, plafonnement des salaires, affaiblissement des prudhommes, démantèlement de la Sécurité sociale, détricotage du droit du travail...). Comment des parents qui vivent de CDD ou d'allocations peuvent-ils avoir l'autorité et l'énergie d'éduquer leurs enfants et de leur imposer des règles ?

 

4. Cette situation a été aggravée par les diverses mesures de confinement liées à la pandémie. Celles-ci, d'abord, ont fait bondir le chômage et fait basculer dans la gêne les familles qui n'y étaient pas et dans la misère celles qui étaient dans la gêne. Et dans beaucoup de familles, la fermeture des établissements scolaires - ou leur ouverture une semaine sur deux - a accéléré le décrochage scolaire des enfants qui suivaient déjà péniblement. Et ce ne sont pas leurs parents, déjà préoccupés par la survie de la famille, ou peu familiers avec le monde de l'éducation - ou le maniement de l'Internet - qui pouvaient les contraindre à suivre les cours ou à faire leurs devoirs.

 

5. La violence physique de ces jeunes ne fait que répercuter la violence sociale qui leur a été imposée, à eux et à leurs parents, depuis des années, si ce n'est depuis des décennies, et qui a franchi plusieurs degrés supplémentaires depuis un an. Ce lien entre ces deux violences a été particulièrement net, dans un pays européen, au cours des années 1980.

 

6. Les événements les plus dramatiques (et aussi les plus médiatisés) qui ont eu lieu au cours de cette décennie (en Europe, continent en paix) ont été le fait de ressortissants britanniques à l'époque de Margaret Thatcher. Ce sont  :

 

- La tuerie du stade du Heysel, en Belgique, le 29 mai 1985, où des supporters britanniques s'en prirent à des supporters italiens de la Juventus de Turin, faisant 39 morts et 400 blessés, majoritairement italiens.

 

- Le lynchage de deux soldats britanniques, qui s'étaient fourvoyés dans un cimetière de Belfast, à l'occasion de l'enterrement d'un combattant de l'IRA, le 19 mars 1988. Après avoir été battus à mort par la foule, ils avaient été achevés par une douzaine de coups de pistolet.

 

En dépit des explications conjoncturelles de ces deux abominables événements, il est difficile de ne pas repérer aussi, en toile de fond, la politique extrêmement dure de Margaret Thatcher, dans tous les domaines. Cette politique à la fois antisociale et nationaliste, ne put manquer et de créer des frustrations dans la population et de lui donner le goût de la violence. Ce fut, en particulier :

 

- La décision de laisser périr Bobby Sands et 9 autres militants nationalistes irlandais, en 1981, après parfois plus de deux mois de grève de la faim de ceux-ci.

 

- La guerre des Malouines, en 1982, au cours de laquelle, entre autres actes de guerre, les Britanniques coulèrent le croiseur argentin General Belgrano, entraînant 323 marins argentins dans la mort.

 

- L'écrasement du mouvement syndical, à l'occasion de la longue grève des mineurs de mars 1984 à mars 1985, qui vit s'amorcer les politiques antisociales et néolibérales, qui n'ont pas cessé depuis.

 

 

 

L'autre remarque, qui touche également aux tristes événements de l'Essonne, est celle-ci : les deux bandes rivales qui se sont affrontées s'étaient donné rendez-vous (par téléphone portable) dans un lieu déterminé et à une heure donnée. Voit-on le paradoxe ? Le téléphone est fait pour communiquer et, souvent, pour engager une relation amicale, si ce n'est amoureuse. Il en est ainsi : quand deux individus (jeunes ou moins jeunes) se plaisent, leur premier geste pour pérenniser leur lien est d'échanger leurs numéros de téléphone. Et c'est en général pour entamer un commerce agréable. Or, ici, c'est tout le contraire : les jeunes se sont entendus pour se battre, quand ça n'a pas été pour se tuer...

On se téléphone, on s'fait pas de bouffe ... et on se tue, par Philippe Arnaud
Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 06:28
 

Nous sommes en juin 1968 à Amiens.

Le 12, le quotidien local Le Courrier Picard publie un communiqué de l’ORTF Amiens-Picardie. La station régionale explique pourquoi elle est en grève. Elle annonce que des tracts seront distribués dans la ville et que le soir, à 21 heures, un grand meeting-gala se tiendra au cirque municipal (une construction en dur bien connue des Amiénois pouvant contenir 6 000 spectateurs). Interviendront le journaliste sportif François Jannin (spécialiste de la natation et ardent militant syndicaliste), Michel Drey, également du service des sports, le présentateur Gérard Klein, dont les sympathies de gauche sont discrètes mais connues, et le chanteur Jo Dassin.

Le 13 juin, jour du gala, Le Courrier Picard apporte d’importantes précisions. Jacques Dutronc (disons anar de droite), Françoise Hardy, Marie Laforêt et Éric Charden (clairement de droite) seront de la fête. Il est signalé que Joe Dassin fera malheureusement faux bond.

Tout cela pour dire que, alors que le mouvement était en phase de recul, qu’Hubert Beuve-Méry, le patron du Monde, retour de Madagascar, avait traité les manifestants de « voyous » et que Bertrand Girod de l’Ain venait de comparer, dans l’édition du 12 juin, la Sorbonne à un « bateau ivre », d’importantes vedettes de la chanson, nullement en phase avec les soixante-huitards, surfaient sur la vague encore quelque peu tourbillonnante d’événements qui avaient sidéré De Gaulle et que Pompidou n’avait pas vu venir.

Ces vedettes viendront toutes seules et rapidement à résipiscence.

 

Document transmis par mon ami et camarade Claude Dewaele

 

Mai 68. Dutronc, Hardy et quelques autres
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 06:21

 

 

Ces repas ont été promis à tous les étudiants, y compris les non boursiers et les étrangers. Dans de nombreux endroits, ils ne sont pas fournis car des restaurants universitaires sont fermés puisque les contrats précaires qui y faisaient tourner les CROUS restent supprimés. Privées de subventions de l'État, les universités ont de plus en plus recours aux contractuels, précaires etc.

 

Les files d’attente s’allongent, atteignant parfois  trois heures comme à Paris.

 

Il faut toujours avoir à l’esprit que quasiment la moitié des étudiants sont, dans le civil si l’on peut dire, des travailleurs précaires. Durant le premier confinement, un étudiant sur cinq avait perdu son emploi. D’autres – ou les mêmes parfois – ont vu leurs bourses et leur APL baisser.

 

 

 

PS : à propos des APL : la mère d’une de mes amies, âgée de 101 ans, coule ses derniers jours heureux dans une maison de retraite. L’administration vient de lui supprimer 200 euros d’APL. Mon amie, qui n’a pas eu une carrière professionnelle rectiligne, touche une retraite de 500 euros par mois. Son mari, heureusement, perçoit mensuellement 2400 euros. Elle et lui devront donc désormais se priver de 200 euros de plus pour aider leur mère et belle-mère.

 

La (sur)vie de millions de Français : à un bout de la chaîne, des jeunes, à l'autre bout, des vieux.

 

L’arnaque des repas à 1€ pour les étudiants
Partager cet article
Repost0
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 06:18

Cette femme a 106 ans, elle est arménienne. Il est possible qu'elle ne puisse plus se servir de cet arme mais, dans sa tête, elle est toujours en guerre.

Photos insolites et signifiantes

 

La dernière photo de John Lennon. Á sa gauche, Chapman à qui il signe un autographe. Chapman le tuera le lendemain.

Photos insolites et signifiantes

 

Picasso déguisé en Popeye.

Photos insolites et signifiantes

 

Hardis bûcherons. Pauvre arbre !

Photos insolites et signifiantes

 

Regard méchant de Goebbels. Le photographe, Alfred Eisenstaedt était juif. Il parviendra à quitter l'Allemagne et poursuivra sa carrière aux États-Unis pour Life. Photo prise en 1933.

Photos insolites et signifiantes

 

Kolossal bordel à Stockholm le 3 septembre 1967 : les Suédois doivent désormais rouler à droite. On comprend que les Grands-Bretons ne s'y soient jamais résolus... 

Photos insolites et signifiantes

 

Momies à vendre. Ben oui, quoi ?

Photos insolites et signifiantes

 

Physiologiquement, une femme ne peut pas courir le marathon. D'ailleurs, le soldat de Marathon était un homme ! C'est du moins ce que l'on croyait – ou ce que l'on faisait semblant de croire – à Boston en 1967. Il fallut attendre 1972 pour que les femmes puissent s'aligner dans la reine des courses.

Photos insolites et signifiantes

 

L'ignoble voiture rose lui appartenait-elle ? Nous sommes en Suède, en 1970. Dans trente ans, le souriant jeune homme dont le visage est cerclé, aux pattes d'eph', occidentalisé et qui semble apprécier la compagnie de jeunes filles épanouies, va massacrer en masse et terroriser le monde.  On n'aura pas reconnu Oussama Ben Laden.

Photos insolites et signifiantes

 

L'esprit de compétition doit être enseigné dès le plus jeunes âge. Nous sommes aux États-Unis vers 1950. Les Zuniens n'ont pas encore mis au point des courses pour fœtus.

Photos insolites et signifiantes

 

Ceci n'est pas un piano à queue mais un disque dur. Le fin du fin au début des années 1960. Capacité de stockage : 5 mégaoctets. Il coûtait tellement cher que les entreprises le louaient. Un mois de location revenait à 30 000 dollars d'aujourd'hui.

Photos insolites et signifiantes
Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 06:11
 

 

Un chêne de plus de 6 mètres de circonférence, 30 mètres de haut, 25 mètres d'envergure... Cet arbre avait été labellisé « arbre remarquable » en 2019.

Il avait résisté au poids des siècles et à tous les champignons. Là, les pompiers n'ont pu le sauver, il n'est désormais plus qu'un amas de branches cassées et de tronc brûlé...

La mairie de Poitiers a porté plainte. 

Pour les botanistes, ce chêne était une référence car il produisait toujours des glands. 

Une légende pas vraiment authentifiée attribue la plantation de cet arbre à Jean de La Fontaine (“ Le Chêne et le Roseau ”) à l’occasion d’une visite à ses cousins Irland, propriétaires des terres environnantes. Dans la fable, c'est le vent du nord qui fait mourir l'arbre :

L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

D'autres arbres historiques ont disparu pour des motifs criminels ces dernières années. Un chêne de 800 ans a été incendié en 2016 dans le Morbihan, ainsi qu'une Aubépine tricentenaire brûlée à Limoges en 2017, ou encore un platane en juin 2020 en Alsace.

En France, on s'en prenait aux enfants. On assassine maintenant des arbres.

 

PS : J'ai vécu pendant 10 ans à trois kilomètres de cet arbre.

Ensauvagement : détruire par le feu le chêne de Jean de la Fontaine
Ensauvagement : détruire par le feu le chêne de Jean de la Fontaine
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 06:13
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement
Vivre dangereusement

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 06:24
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?
Mariage miteux, mariage heureux ?

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 06:21
La machine à remonter le temps existe !

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 06:15
 

Je viens de regarder le film de Jalil Lespert consacré à l'affaire DSK. C'est plutôt bien fait.

Je ne m'étais jamais fait la réflexion que l'“ échange ” entre les deux personnes s'est fait en anglais alors qu'ils étaient tous les deux francophones.

Je fais l'hypothèse que, en français, les choses se seraient passées autrement, ne seraient peut-être pas allées aussi loin. Cet échange s'est déroulé dans une idiome désincarné qui a permis à l'agresseur d'être dans la distance par rapport à un être humain qu'il a considéré comme un objet. Si Nafissatou avait su qui il était et qu'il était, comme elle, francophone, elle lui aurait parlé dans sa langue, ce qui l'aurait désarçonné et il aurait été encore plus nu qu'il n'était physiquement.

On peut se protéger lorsqu'on parle une langue étrangère, ne serait que parce qu'elle est “ étrangère ”. En latin, extraneare c'est traiter quelqu'un comme un étranger. C'est ce qu'ont fait, sans en être pleinement conscient, DSK et Diallo avec, en plus, de la part de l'assaillant, la problématique du droit de cuissage. C'est d'ailleurs ainsi qu'avaient spontanément réagi certains amis de Do comme Jean-François Kahn qui avait parlé d'un “ troussage domestique ”, en le regrettant par la suite.

La communication par le langage n'existe que si elle signifie. Lorsqu'on parle une même langue, on ne peut pas ne pas échanger. C'est possible lorsqu'on parle une langue étrangère. Si DSK et Diallo s'étaient exprimés en français, ils auraient ressenti que, quelque part, ils avaient une identité en commun.

Nous savons depuis les Évangiles qu'au commencement était le Verbe. Lorsqu'il n'y a pas de Verbe, il n'y a pas de commencement. Nous n'existons pas en tant qu'humains pensants.

 

 
DSK/Nafissatou Diallo
Partager cet article
Repost0