Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 05:01
C'est la pagaille dans mes archives photographiques
C'est la pagaille dans mes archives photographiques
C'est la pagaille dans mes archives photographiques

Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 05:01

... avec des indications superfétatoires.

Si l'on prend la rue Garibaldi à Lyon, il ne se passe pas 50 mètres (allez, disons 70) sans que soient peinturluré sur le sol, à trois reprises, un commandement à ne pas dépasser les 50 KM/H. Ceci est complètement stupide – et a coûté du temps et de l'argent, puisque, par définition, la vitesse en ville en France est limitée, par défaut, à 50 KM/H.

C'est d'autant plus stupide que la municipalité nous annonce que, le 1er mars, la vitesse sera limitée partout en ville à 30 KM/H. Il faudra donc effacer toutes ces indications et en repeinturlurer d'autres. La mesure ne servira pas à grand-chose, si ce n'est à ralentir artificiellement la circulation, créer des embouteillages, donc de la pollution. Mais que serait Lyon si elle ne pouvait pas singer le Paris d'Annie Dingo ?

On observe une tendance, rue Garibaldi et ailleurs, qui consiste à faire des chaussées de véritables manuscrits qui, si on se concentrait pour les lire attentivement, nous enverraient valdinguer dans le décor ou nous amèneraient à faucher une petite mémé hardie ou un enfant innocent tentant désespérépent de traverser nos rues. Dans cette rue Garibaldi, les indications qui nous préviennent d'une existence d'une piste cyclable se comptent par dizaines. Près de chez moi, j'en ai sept sur soixante mètres, plus trois autres amenant inélectablement les cyclistes à se vautrer dans des poubelles.

Quant tu es maire écolo et que tu pollues la chaussée de ta ville...
Quant tu es maire écolo et que tu pollues la chaussée de ta ville...
Quant tu es maire écolo et que tu pollues la chaussée de ta ville...
Partager cet article
Repost0
15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 06:01

 

Flamingo Heroes. Les héros du flamant ?

 

Le mot anglais « cocktail » (la queue du coq) se traduit en français par « cocktail ». L’orthographe « coquetel » est québécoise. Pourquoi pas ?

 

« Lime ». Ce n’est rien d’autre que du citron vert.

 

On écrit « « œuf » et non «oeuf ».

 

« Bitters ». Sur les cartes de nombreux cafés, on trouve « amers » ou « amers de cocktail ».

 

Fly me in the Moon. On connaît tous la chanson « Fly me to the Moon » (Emmène-moi vers la Lune). « Fly me in the Moon » est sémantiquement impossible.

 

« « St Raphaël » et non St Raphaêl ».

 

« Brandy de Xérès » et non « Brandy de xérès ».

 

« Oloroso » et non « olorosso ». J’en ai bu dans une cave de Jerez de la Frontera. Cela vaut le déplacement.

 

Spiced Doctor. Le spiced rhum est-il meilleur que le rhum épicé ?

 

El Luchador. Cette fois, « Raphaêl » a droit à « Saint » en toutes lettres.

 

Chocolat « aztèque » et non « Aztec ». « Aztec » est l’orthographe anglaise ». Et on rappelle qu’en français, les noms de peuple adjectivés ne prennent pas la majuscule : « j’ai vu un tenancier de bar lyonnais qui parlait à un Lyonnais ».

 

Anablanca. J’adore le mot-valise (pardon : « portmanteau word ») « Chambéryzette ».

 

Qui Oui Killer. Très bon jeu de mots bilingue avec « Qui Oui ». « Killer » était-il nécessaire ?

 

 

 

Tenir un bar (pardon : être un « bartender ») et bousiller les langues française et anglaise

Mon ami P.G., linguiste à l'ouïe très fine m'a fait passer quelques récents exemples de Franglish, tout de son cru :

 

C'est nonsensique.

Daech va être rebrandé (comprendre : va changer de nom)

Tours 'nman (nom d'un triathlon)*

Rock n'roulettes

le turntablisme

Créative school indépendant

Les empreintes digitales avaient matché

une fashion weeks

Arrivage collection summer

Avec les German day's

Ice cream en vente ici

Father's day (surtout éviter de dire Fête des pères)

Le lin is beautiful

Merci au journaliste de nous avoir initié au off boarding, au home
boarding et au rehire (prononcer "riz ailleurs")

un niveau élevé en raison des rankings mis en place par la fédération

des tiny houses (prononcer tailleni aouz) ; il s'agit de petites maisons
contruites par une association pour héberger les sans-abri

 

*Les triathlons les plus connus, et les plus durs, s'appellent "ironman" (homme de fer en bon français). Comme ça ne suffisait pas, les triathlètes disent maintenant “ 'nman ”. D'où, à Tours, le désormais célèbre Tours 'nman.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 06:19
 

 

La mortalité augmente par les deux bouts. Chez les petits enfants, et chez les anciens dont l'espérance de vie en bonne santé stagne quand elle ne recule pas. Là encore il s'agit d'un problème de classe sociale : Treize années d'espérance de vie séparent les travailleurs les plus aisés des travailleurs les plus pauvres selon l'INSEE. Á noter que la championne d'Europe en la matière est l'Italie, devant la Suède. La France est neuvième … derrière Malte.

 

Les données de l’INSEE montrent une augmentation de la mortalité infantile en France depuis 2012. Près de 70 % des décès sont survenus au cours de la première semaine suivant la naissance, dont environ 25 % au cours du premier jour de vie. Dans l’attente des résultats d’une étude en cours pour en connaître les causes et sans minorer l’importance d’une analyse scientifique de cette situation, il est possible de pointer quelques pistes d’explications potentielles qu’il faudra explorer.

Il s’agit tout d’abord du constat de la fermeture massive des maternités dont le nombre est passé de plus de 1 300 en 1975 à 800 en 1996 et à 460 en 2019. Il s’agit d’un processus continu qui se poursuit encore aujourd’hui. Les motivations des pouvoirs publics interrogent sur leur validité puisque des années 1980 à 2000, l’argument mis en avant était celui de la sécurité en affirmant que les petites maternités étaient dangereuses, puis depuis la justification est le manque de médecins accoucheurs disponibles.

Il faut souligner le fait que des études scientifiques sérieuses ont au contraire montré que les petites maternités n’étaient pas plus dangereuses que les très grandes. Par ailleurs la pénurie de médecins a été sciemment organisée depuis 40 ans en diminuant de manière drastique le nombre de médecins formés, ce qui a permis et permet aujourd’hui de fermer des services et des hôpitaux entiers. Depuis plusieurs années, la presse se fait l’écho de la multiplication des accouchements dans des conditions de sécurité inappropriées du fait de l’éloignement des maternités et donc de temps d’accès croissants.

À cela s’ajoute la saturation des structures existantes qui n’assurent plus le suivi mensuel des femmes enceintes, normalement obligatoire, les renvoyant sur la médecine de ville qui n’a pas les moyens de s’en occuper. De plus, au moment de l’accouchement, comme c’est le cas par exemple à la maternité de Saint-Denis, une des plus grosses de France, il est demandé régulièrement aux femmes qui y sont suivies de se diriger vers d’autres hôpitaux du fait du manque de places. Tout ceci concoure à une prise en charge dégradée, entraînant des risques importants pour la mère et l’enfant à naître.

Nous pouvons évoquer aussi le démantèlement des services de Protection maternelle et infantile par de nombreux départements qui en assurent la gestion de par les lois de décentralisation. En effet, ce service de santé publique pour le suivi des femmes enceintes et des jeunes enfants a été délaissé du fait de choix idéologiques des élus en place qui n’acceptent pas que la santé soit un service public de proximité gratuit et accessible à tous, notamment aux plus défavorisés. Tout ceci montre bien que la santé est une question politique dont les citoyens doivent s’emparer car ce sont eux les meilleurs experts pour savoir ce qui répond le mieux à leurs besoins.

Docteur Christophe Prudhomme

Praticien hospitalier- SAMU 93

 

Source

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2022 2 08 /03 /mars /2022 06:00

J'ai hérité de cette photo que j'ai conservée précieusement car elle symbolise la pauvreté et l'extrême solitude de nombreuses paysannes d'autrefois. Je n'ai pas connu cette arrière-grand-mère car elle est morte deux ans avant ma naissance. Son nom était Marie Florentine Dubois mais dans la famille, on l'appelait “Grand-Mère Blicourt ” car, sa vie durant, elle avait résidé dans ce petit hameau de l'Oise, à quelques kilomètres de Beauvais.

Elle avait épousé Casimir Lamanné qui mourut à 47 ans en 1899, l'année de la naissance de leur filsGrand-Mère Blicourt connut un veuvage, également de 47 ans. 

Casimir était ouvrier agricole, plus exactement journalier, c'est-à-dire payé à la journée quand il y avait du travail. Elle était couturière.

Cette photo montre les deux seuls objets précieux de sa maison : un rouet et une grande et belle armoire que l'on pourrait qualifier de normande.

Quand je regarde cette représentation de mon arrière-grand-mère, j'entends le silence et je me ris des “ privilèges de l'homme blanc”. Mon ascendance maternelle sortit de la misère et des mains déformées par le labeur avec mon grand-père qui fut adjudant puis commis d'administration. Ma mère débuta comme institutrice et termina sa vie professionnelle comme directrice de collège. Je suivis cette pente montante pour être professeur des universités.

Pauvreté, solitude, silence
Partager cet article
Repost0
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 18:08

Une foule considérable : 10 à 15 000 personnes. La “ Chanson des canuts ” en prime.

 

Très enthousiastes, Raphaëlle et son ami Joris.

Aujourd'hui, Lyon rime avec Mélenchon
Aujourd'hui, Lyon rime avec Mélenchon
Aujourd'hui, Lyon rime avec Mélenchon
Aujourd'hui, Lyon rime avec Mélenchon
Aujourd'hui, Lyon rime avec Mélenchon
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 06:01

La municipalité écolo de Lyon a un projet grandiose de 250 km de pistes cyclables pour la ville et l’agglomération. Douze lignes reliant la périphérie au cœur de la métropole.

 

Pourquoi pas ?

 

Je suis allé jeter un œil sur les travaux de la section quai Claude Bernard, du côté de l’Université et de la piscine Tony Bertrand. Une section d’environ 1 km pour un coût d’un bon million d’euros. J’avoue ne pas avoir été vraiment convaincu par les travaux en cours.

 

Avant ces travaux, qu’avions-nous ? Le tramway, deux voies pour les automobiles, deux voies pour les cyclistes et une allée piétonne, malheureusement considérablement empruntée par les trottinettistes qui sont les terroristes de la circulation à Lyon (et ailleurs).

 

Qu’aurons-nous après les travaux ? Je vous le donne en mille : le tramway, deux voies pour les automobiles, deux voies pour les cyclistes et une allée piétonne, malheureusement considérablement empruntée par les trottinettistes qui sont les terroristes de la circulation à Lyon (et ailleurs).

 

Ces travaux vont durer jusqu’au 24 juin prochain avec le passage de deux, voire trois voies, à une voie pour les automobiles. Á nous les embouteillages !

 

 

Lyon : des pistes cyclables à un million d’euros le kilomètre
Lyon : des pistes cyclables à un million d’euros le kilomètre
Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 06:06
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe
Le métro new-yorkais, ça décoiffe

Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 06:06

Il nous a donné le meilleur de lui-même, comme joueur de tennis (le dernier français à remporter Roland-Garros), entraineur et sélectionneur au plus haut niveau, et comme chanteur et musicien. Il a eu cinq enfants de trois mariages. Sa seconde épouse a mené, depuis leur séparation, une vie particulièrement sulfureuse.

 

Sa carrière d’artiste a connu des hauts et des bas. Il a joué devant des salles peu remplies. Il a cessé d’être une des personnalités préférées des Français, chutant à la 23ème place. Il a peut-être pâti de ses soutiens contradictoires : François Hollande en 2012 et Dieudonné.

 

Á soixante ans passés, il semble avoir décidé de se réinstaller au Cameroun, le pays de son père où il a passé une partie de son enfance.

 

Yannick est le fils du footballer professionnel Zacharie Noah, né en 1937 à Yaoundé et décédé dans cette même ville en 2017. Zacharie était lui-même le fils de Simon Noah, combattant du 1er régiment de tirailleurs du Cameroun lors de la Seconde Guerre mondiale. Il mourra assassiné à 84 ans d’une balle dans le dos lors d’une tentative de coup d’État au Cameroun en 1985.

 

Zacharie commence sa carrière de footballeur au Stade Saint-Germain en 1956 avant de rejoindre Sedan en 1960, alors une des meilleures équipes françaises. C’est dans cette ville qu’il aura trois enfants : deux filles, puis Yannick. Malheureusement victime d’une fracture du bassin, il est contraint de mettre un terme à sa brillante et prometteuse carrière en 1962, à l’âge de 25 ans.

 

La mère de Yannick, Marie-Claire Perrier, est née à Sedan. Jeune fille, elle est très sportive : elle pratique le tennis et le basket à un bon niveau. Elle entre dans l’enseignement comme institutrice. Entre elle et Zacharie, le coup de foudre est réciproque. Ils se marient très discrètement dans une auberge des Ardennes. Après la grave blessure de Zacharie, la famille part s’installer à Yaoundé. Marie-Claire est institutrice avant de fonder sa propre école.

 

Dans un pays qui ne compte que huit courts de tennis, le jeune Yannick découvre ce sport où il brille rapidement. En tournée en Afrique, le grand champion Arthur Ashe (premier joueur noir à remporter un tournoi du Grand Chelem) le repère. Á 11 ans, Yannick part pour Nice pour suivre un stage avec l’ancien champion Patrick Beust. Il rentre au Cameroun à Noël où il aimerait rester. Mais il repart définitivement pour la France, déchiré par l’éloignement de sa famille.

 

Avant la brillante carrière et les honneurs mérités, on a donc une vie familiale en demi-teintes : un père qui passe du statut de vedette sportive à celui d’employé de banque et un fils qui brillera dans son sport au prix de la perte du Cameroun qu’il a fait sien où il était arrivé à l’âge de trois ans.

 

C’est en tant que Français que Yannick deviendra une vedette internationale du sport, mais c’est en tant qu’Africain qu’il créera de la musique. Son premier album s’intitule Black & What, avec des chansons principalement en anglais. Et quand il chante en français, il s’inspire fortement du français de « là-bas»:

 

Hey là, le type-là
Oui oui, petit blanc
Paris-Yaoundé
Connexion mais venez
Allons ambiancer
Ambiance soukouss
Ambiance makossa
Ou l'ambiance du bikutsi
Ambiance assiko
Mouvement partout
Et mouvement droite
Mouvement à gauche
Roulement de pecos
Direction à l'hôpital
Docteur, c'est mauvais
Attention a cheu

Saga Africa
Ambiance de la brousse
Saga Africa
Attention les secousses

 

Le site Brut publie une promenade de Yannick dans le Yaoundé de son enfance où il retourne après 48 ans. Des observateurs de ce reportage se sont offusqués du fait que l’ancien champion parle en quasi petit nègre. Mais, justement, « In Rome do as the Romans do ». S’il parlait dans son français usuel, on dirait de lui que « son chorobi est haut ». Et on lui demanderait d’arrêter de « chorobiter ». D’autres observateurs s’indignent du fait que Yannick puisse se parachuter comme chef de village. Oui mais, on n’élit pas, dans l’Afrique traditionnelle, selon le modèle du suffrage universel. Yannick succèdera ainsi à son père, trop tôt disparu, selon des procédures que je ne connais pas mais qui existent et qui conviennent forcément aux habitants du cru. Á soixante ans passés, j’imagine que Noah est dans la bonne “ classe d’âge ” pour être intronisé chef.

 

Maintenant, pour ce qui est de son retour aux sources, on ne sait rien de ses motivations profondes, de la sincérité de son élan. Tout ce qu’on constate c’est qu’il est métis, donc à la fois français et camerounais. Et même si, à ma connaissance, il n’a jamais fait preuve de racisme en France – pas plus qu’au Cameroun, cela dit – c’est son droit le plus strict de quitter l’Occident (il a beaucoup vécu aux États-Unis), peut-être pour toujours.

 

 

Yannick Noah : de la difficulté d’être
Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 06:00

En novembre 2013, j’ai publié dans mon blog un billet intitulé “ Sainte Taubira ? ” où je critiquais l’opportunisme de cette personne, cette femme sans réelles convictions politiques profondes – à part peut-être, mais ce n'est pas certain, celle de l’indépendance de la Guyane – uniquement préoccupée de faire carrière. Á l’occasion de cette élection présidentielle, elle va peut-être disparaître dans les poubelles de l’Histoire. Son début de campagne a été comparé au naufrage du Titanic, une tragédie interminable accompagnée par l’orchestre de chambre d’une poignée de soutiens hypocrites.

Ces agissements ont toujours été globalement de droite, tantôt de manière biaisée, tantôt de manière vraiment frontale.

En 1993, députée sans étiquette, elle vote la confiance au Premier ministre Balladur. Elle cautionne la première attaque sérieuse contre les retraites de l’après-guerre. Ce sont alors les retraites du privé qui sont dans le collimateur. On passe des 10 meilleures années aux 25 meilleures. La durée de cotisation nécessaire pour avoir droit à une pension à taux plein passe de 150 trimestres à 160 trimestres. Les retraites sont indexées sur l’indice Insee des prix à la consommation, et non plus sur celui des salaires, ce qui ne peut déboucher que sur un net déclassement des retraités par rapport aux actifs. 

En 1994Christiane Taubira est la 4ème sur la liste radicale de Bernard Tapie aux élections européennes.

En 1997, elle rallie le groupe socialiste de l’Assemblée nationale. Lionel Jospin lui confie un rapport sur la recherche de l’or en Guyane (!).

En 2002Christiane Taubira est candidate à la présidentielle avec un programme à la droite de celui de Jospin (qui l’a encouragée à se présenter et qui n’a rien compris au film). On connaît la suite : comme elle a pris 2% de voix au candidat socialiste, Le Pen est au deuxième tour. Elle était pour une « France plurielle, une République fraternelle, la solidarité pour tous », ce qui ne mangeait pas de pain. Au plan économique, ses propositions étaient alors nettement de droite : baisse de l’imposition des foyers aux revenus les plus élevés (« afin de ne pas décourager l’effort et l’initiative »), puis suppression de l’impôt sur le revenu, développement de la retraite par capitalisation au-delà d’un certain niveau de pensions, suppression des cotisations sociales dans le financement de l’assurance-maladie.

De 2012 à 2016Christiane Taubira est ministre de Hollande. Elle ne s'oppose pas à la Loi Travail, ni à la loi sur l’ANI (Accord national interprofessionnel) qui crée les contrats collectifs de complémentaires santé, détruit la solidarité intergénérationnelle, et fait exploser les cotisations des retraités.

Á l’occasion de cette élection, on attend avec impatience ce qu’elle a à nous dire sur les salaires et les retraites… Peut-être rien du tout dans la mesure où – et c'est peut-être dramatiquement ironique – elle s'enfonce toute seule, en se trompant de registre, un peu comme si un virtuose du tuba s'entêtait à donner un récital de violoncelle.

 

 

Taubira de gauche ? Tu parles, Charles…
Partager cet article
Repost0