Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 14:24

Les paroles sont authentiques.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
A Manon : le pauvre George avait la tuberculose quand il écrivit 1984.
Répondre
M
Excusez moi mais après avoir fait quelques recherches je n'ai toujours pas trouvé ce que signifiait "influence du TB"... quelqu'un aurait la gentillesse de me le dire ?
Répondre
P
Je ne pense pas qu'Orwell a cru en l'invincibilité du totalitarisme. Au contraire. Toute son œuvre depuis le Quai de Wigan jusqu'à 1984 est une description du totalitarisme qui va de l'exploitation de l'homme par l'homme à la domination d'une caste autoproclamée.<br /> <br /> Orwell était au contraire un optimiste. Ses écrits étaient des avertissements et des appels à la lutte.
Répondre
B
Plus sérieusement. Sur le fond.<br /> <br /> Orwell s'est trompé, heureusement ! Il a cru en l'invincibilité du totalitarisme. Il a cru qu'en réécrivant l'histoire et en trafiquant le langage, on pourrait modifier de manière irréversible, et pour le pire, la nature humaine.<br /> <br /> Orwell avait tort sur un point essentiel : la nature humaine n'est pas modelable à volonté. Au contraire, la recherche scientifique a révélé qu'elle était beaucoup plus rigide qu'on ne le croyait auparavant. C'est cette rigidité même qui a voué à un échec inéluctable les entreprises délirantes de tous les émules d'O'Brien : les régimes dits &quot;communistes&quot; se sont : 1°/ soit effondrés sans résistance, car plus personne ne croyait au catéchisme &quot;officiel&quot; (ex-Urss et &quot;pays de l'Est&quot;), 2°/ ou bien on a gardé la façade officielle du parti (et son appareil coercitif !) en abandonnant silencieusement la &quot;doctrine&quot; (Chine, Vietnam). Partout, la cupidité des &quot;élites&quot; dirigeantes l'a emporté sur l'idéologie.<br /> <br /> Sur ce point essentiel de la nature humaine, on pourra lire avec bénéfice l'ouvrage de Steven Pinker &quot;Comprendre la nature humaine&quot; (paru originellement en anglais sous le titre plus explicite de &quot;The Blank Slate&quot;, théorie que l'auteur entend réfuter). Steven Pinker y reprend en profondeur les intuitions innéistes de Noam Chomsky sur la nature humaine. Noam Chomsky ne s'est lui-même que fort peu exprimé sur sa conception de la nature humaine ; les deux entretiens qu'il a eu, respectivement avec Michel Foucault et avec Jean Bricmont, sont une exception.
Répondre
B
Wow! Merci.<br /> <br /> Acteur ou image de synthèse ?...<br /> <br /> ... Je suppose que la vraie voix d'Eric Blair/George Orwell n'a jamais été enregistrée... (Je doute qu'il eût eu cet accent très &quot;posh&quot; !)
Répondre