Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2019 7 10 /11 /novembre /2019 06:43

J'ai encore de beaux restes...

 

 

Drache

 

La drache, c'est la pluie, tout simplement. Ou plus exactement, une pluie soudaine, une grosse averse. "On s'est pris une bonne drache" : n'employez pas cette expression ailleurs en France. Ce mot (et sa déclinaison en verbe "dracher) n'existe que dans le Nord et le Pas-de-Calais et en Belgique.

 

 

Petit 

En marge de la "guerre" chocolatine/pain au chocolat, le Nord veut faire entendre une autre voix. Chez nous, on dit aussi très souvent : "Un petit pain, s'il vous plait". Et la boulangère comprend bien qu'on va lui acheter un pain au chocolat. Ou encore un petit pain au chocolat...

 

 

Crayon de bois

 

Crayon, crayon de bois, crayon mine, crayon de papier, crayon gris... Dans les Hauts-de-France, on dit plutôt "crayon de bois" selon une enquête menée par le site "français de nos régions", ce qui est unique en France. "Crayon gris" arrive en 2ème chez nous. 

 

 

On se dit quoi

 

 

Expression très courante popularisée par le film de Dany Boon "Bienvenue chez les ch'tis". Désormais, partout en France, on sait que "On se dit quoi" signifie "On se tient au courant". 

 

 

Laisse la porte contre

 

"Laisse la porte contre". SI vous entendez cette injonction, ne fermez pas la porte, laissez-la entrouverte et vous ferez plaisir à votre interlocuteur qui est forcément nordiste. Marche aussi avec fenêtre.

 

 

Ducasse

Getty Images

Une foire aux manèges, dans un village du Nord, c'est une ducasse. Tout simplement. Personne ne dit autre chose et pourtant ailleurs en France, le mot reste inconnu. 

 

 

Wassingue

 

Le terme wassingue, emprunté au flamand wassching (« action de laver ») est utilisé chez nous et rien que chez nous pour désigner la serpillière. On l'entend moins souvent aujourd'hui.

 

 

Etre à pied de chaussettes

 

Comment faire compliqué quand on peut faire simple ? Etre à pied de chaussettes signifie simplement marcher en chaussettes.

 

 

Vingte

 

Oui, faites le test quand vous allez en vacances. Il n'y a que dans le Nord et l'Est de la France, qu'on prononce 20, "vingte". Ailleurs, ça ressemble plus au "vin". 

 

 

Drôle

 

Rien à voir avec le comique. Dans l'nord, un "drôle" est quelqu'un d'insaisissable voire étrange : "Il est drôle, lui"...

 

 

Braire

 

Pleurer se dit souvent braire chez nous. Un "brayousse" ou "brayou" est une personne qui pleure souvent.

 

 

Fraique

 

A relier directement à la drache. Quand on n'a pas de parapluie, on en ressort tout fraique. Mouillé, quoi...

 

 

Chicon

 

Le nom typiquement nordiste de l'endive, un légume peu consommé et produit en dehors des frontières des Hauts-de-France.  

 

 

Mouquille

 

Morve, crotte de nez... Chez nous, on appelle ça "un" mouquille. 

 

 

Le ch'ti : la langue de mon enfance

Kermesse

 

Fête, fest-noz, féria... Partout en France, circulent des noms pour désigner ce qu'est un rassemblement festif. Kermesse, surtout utilisé en Belgique, survit dans le Nord et le Pas-de-Calais. La célèbre "Kermesse de la bière" de Maubeuge revit depuis l'an dernier. 

 

 

Est-ce que tu sais me passer le sel ?

 

Remplacer "pouvoir" par "savoir" est très courant en Belgique. La frontière n'étant pas étanche, on dit aussi "Est-ce que tu sais me passer le sel ?chez nous"Hors de Belgique, l’emploi est rarissime, et cantonné au Nord Pas-de-Calais, surtout au Nord, à la frontière avec la Belgique"explique le site françaisdenosrégions.

 

 

Targniole ou torgniole

 

Targniole ou torgniole désigne une bonne grosse gifle en ch'ti. Mot inconnu en dehors du Nord Pas-de-Calais.

 

 

Brin

 

Synonyme de merde. "Quel brin", disent parfois les Nordistes quand ils sont dans la m...

 

 

Brave

 

Attention, rien à voir avec le courage. Un brave dans l'nord de la France, c'est quelqu'un de gentil mais un peu... limité. Pas vraiment un compliment donc...

 

 

Mate

 

Mot encore un tout petit peu utilisé par les anciens dans le Nord et le Pas-de-Calais. Signifie "fatigué" : "T'as l'air tout mate".

 

 

Jus

 

Un café."On se boit un p'tit jus ?". Si vous entendez cette phrase, vous êtes forcément dans le Nord ou face à un Nordiste. 

 

 

Babache

 

 

Simplet ou un peu c... en ch'ti. Mot désormais un peu désuet.

 

 

Wagon

 

Ici, il est question de prononciation. Chez nous, on dit souvent "ouagon" plutôt que "vagon". Comme "ouaskal" pour Wasquehal.

 

 

Entre les midis

 

Une expression qui désigne la pause méridienne. "Il est tout à fait envisageable de faire une excursion entre les midis au cœur de Lille"...

 

 

Carabistouille

 

Une carabistouille, c'est un mensonge, une bêtise. Ancêtre de la fake news. Selon le dictionnaire, «bistouille», né d'un dialecte du Nord à l'aube du XXe siècle serait probablement dérivé du préfixe «bis» et du verbe «touiller». Le mot a été employé récemment par le Président Macron, originaire de Picardie : "Il ne faut pas raconter des carabistouilles".

 

 

Etre farcé

 

 "Etre farcé"signifie soit être en retard ne pas s'être réveillé. "J'ai été farcé" "J'ai eu une panne d'oreiller, désolé..."

 

 

Décarocher

 

Un verbe issu du patois picard. Signifie "s'égarer", "perdre la raison". "Il décaroche complètement en ce moment, lui"...

 

 

A toute berzingue

 

"Regarde cette voiture, elle roule à toute berzingue". À vive allure. Le mot berzingue vient du mot patois picard brindezingue signifiant ivre. 

 

 

Carrette

 

Une voiture. Une bagnole. Une caisse quoi... Bon, elle est souvent moins futuriste que sur l'illustration. "Monte dans m'carrette, tu verras on est bien dedans."

 

 

Battée

 

"J'ai pu faire une battée de linge car, à l'hôtel, nous n'avons pas de machine à laver", racontait en 2015 une famille roubaisienne dans La Voix du Nord. Preuve que l'expression reste utilisée dans la région. Mais vous ne l'entendrez pas tous les jours quand même.

 

 

Faire de l'essence

 

Non, les Nordistes ne fabriquent pas de carburant chez eux. Mais il pourra vous arriver d'entendre : "J'ai fait de l'essence avant de partir""A noter que si le Nordiste rechigne à utiliser l’expression « faire le plein », c’est qu’il estime cette dernière beaucoup plus appropriée quand il s’agit de se réapprovisionner en liquide à base de houblon plutôt qu’en pétrole",ajoute le site Dailynord.

 

 

Berdoule

 

La berdoule, c'est d'abord la boue ("Essuie tes pieds, t'as marché dans la berdoule"). Mais c'est aussi un verbe. « Quoque ch’est qu’te berdoules ? » = « Qu’est-ce que tu fabriques ? ».

 

 

Baraque

La maison. Dany Boon en a fait le titre d'un de ses spectacles s'inspirant de l'expression "Ça fait du bien de rentrer à s'baraque".

 

 

Il fait cru

 

Il fait froid et humide. Expression également très utilisée en Belgique.

 

 

Il fait malsain

 

Le temps est à l'orage. "Il fait malsain, ça va craquer"...

 

 

Qui z'ont

 

« A la télé, y a des gens qui z’ont dit que...»Ici, c'est plutôt clairement une faute de français. Très courante. Une liaison mal-t-à-propos. 

 

 

Vindious

 

Un juron qu'on pourrait traduire par Vingt dieux. « Vindious que ch'té bin ! »

 

 

Tiot

 

Un petit, un gamin. Mot venu du patois ou ch'ti. Encore très utilisé. "Ça va min tiot ?".

 

 

Maronne

Getty Images

Un pantalon. Des tas d'expressions ch'tis utilisent ce mot :
-“Ch’tio a fait dans s’maronne”
-"Remonte t'maronne, on voit tin cul"-"T’as mis t’maronne à l’envers".

 

 

Carpin

 

"Faire eul'carpin" signifie foutre le "b...

 

 

Baisser (ou remonter) le carreau

 

"Baisse ton carreau, j'ai un truc à te dire". L'équivalent de "Baisser la vitre" en bon français.

 

 

Clinche

 

Une poignée de porte. Un mot typiquement belge qu'on entend souvent chez nous aussi. Peut aussi désigner une personne maladroite : "Tu t'y prends vraiment comme une clinche !"

 

 

Avoir la drisse

 

Une expression ch'ti pour signifier que l'on souffre de diarrhée.

 

 

Nonoche

 

Un des nombreux mots pour désigner quelqu'un de prétendument idiot.

 

 

Marie-Toutoule

 

Une femme de mauvaise vie, mal habillée... Le magazine Bouk à chukrelève cette expression utilisant le mot "toutoule" : "Ferme-la, Marie Toutoule" (Evite de la ramener, femme de mauvaise vie)

 

 

Maguette

 

Le mot  maguette signifie à l 'origine, en patois, une chèvre. Au figuré, il désigne une personne têtue, qui n 'en fait qu'à sa tête. Par exemple , on dira :" Cette gamine , c 'est une vraie maguette !"

 

 

Boubourse

 

Un quasi équivalent de babache ou nonoche. Un boubourse est rarement méchant.

 

 

Briquet

 

On appelle briquet le casse-croûte, composé d'une double tartine beurrée garnie de fromage ou de charcuterie, qu'emportaient avec eux les mineurs dans le nord de la France et en Wallonie. 

 

 

Aroquer

 

Un verbe qui s'utilise surtout dans le Calaisis. Aroquer, c'est envoyer chez le voisin un ballon.

 

 

On va le faire en allant 

 

L'équivalent de "au fur et à mesure". 

 

Le ch'ti : la langue de mon enfance

Coquille

Le bon pain de chez nous...

Le ch'ti : la langue de mon enfance

Tisote

 

Vous autres. Ou "vous" tout simplement. "Ça va tisote ?" = "Vous allez bien ?"

 

 

Biloute

 

Désigne à la fois le sexe masculin et un homme, un gars, un garçon. Popularisé dans toute la France par Dany Boon.

 

 

Ker / Querre

 

Un mot qui signifie à la fois aimer, tomber et chercher. "Je t'ker", "J'ai failli ker" et "Va ker" .

 

 

Carnasse

 

Un cartable en ch'ti. 

 

 

Bouque à chuque (Bouc à chuc)

 

Une bouche à sucre. Se dit souvent d'un enfant qui aime particulièrement les bonbons par exemple.

 

 

Terri(l)

 

Si vous êtes ch'ti, vous ne prononcez pas le "l". Comme fusil [c'est ainsi que j'ai tout de suite su que Pierre Bachelet n'était pas un authentique ch'ti, ce qui n'enlevait rien à son talent et à son chef-d'œuvre].

 

 

Ramon

 

Un ramon est un balai. Ramoner = balayer.

 

 

Faire l'Jacques

 

Faire l'imbécile. "Arrête de faire l'jacques, ça m'énerve".

 

 

Coqueleux

 

Amateur de combats de coq. Une tradition qui n'existe plus que dans le Nord Pas-de-Calais et outre-mer. 

 

 

Coulonneux

 

Amateur de concours de pigeons. Une tradition encore bien ancrée dans le Nord Pas-de-Calais.

 

 

L'raccroc

 

Se dit de la journée qui suit un mariage ou un grand événement. La famille des mariés invité certains des invités de la veille à manger les restes. Equivalent du rebond. En patois, l'raccroc désignait aussi le dimanche qui suivait une ducasse.

 

 

Une muche

 

Une cachette. Se mucher = se cacher.

 

 

Raviser

 

Regarder. "Ravise l'gars là bas".

 

 

Fort

 

Rien à voir avec les muscles. Fort est un adverbe qui remplace souvent "très". "Il fait fort chaud". 

 

 

Braderie

 

 Synonyme de brocante ou vide-grenier ailleurs en France. Ou réderie en picard. La plus célèbre est la Braderie de Lille.

 

 

Etre en foufelle

 

Ou être à l'foufelle. Se dit d'une personne qui est dans tous ses états, affairée, en émoi, qui court dans tous les sens.

 

 

Chirloute

 

Café beaucoup trop léger. 

 

 

Fermer la lumière

 

Oui, chez nous, on ferme la lumière et on éteint le robinet. 

 

 

Ramasse-poussière

 

Se dit le plus souvent pelle ailleurs en France.

 

 

Soufflette

 

Une ampoule au pied.

 

 

Tout partout

 

Partout tout simplement. "Des moustiques, il y en a tout partout".

 

 

Frouettes

 

Miettes de pain.

 

 

Etre gaulé comme un sprate

 

Etre maigre, peu musclé.

 

 

Claquard

 

Pain perdu ou pain crotté.

 

 

Le trou à tarte

 

Expression qui s'utilise pour dire qu'on avalé de travers : "C'est passé par le trou à tarte".

 

 

Glaine

 

Une poule

 

 

A l’arvoyure !

 

Au revoir ! A bientôt !

 

 

Bistoule

 

Alcool fort ou liqueur. Se boit souvent mélangé au café.

 

 

Hein

 

Equivalent un peu moins poli de "Excusez-moi, je n'ai pas bien compris ce que vous avez dit".

 

 

Caquot

 

Un orteil.

 

 

Carpin

 

Tapage, b... "Arrête in peut tin carpin"

 

 

Venir avec

 

"Je vais au cinéma, tu viens avec ". Dans le nord et en Belgique, on rajoute parfois avec en fin de phrase.

 

 

Grind diseu, p'tit féseu !

 

Une expression patoise typique mais qui est rentrée dans le langage courant. "Beau parleur mais qui ne fait pas grand-chose".

 

 

Vinguette

 

Oh la la ! Pour exprimer sa grande surprise.

 

 

Water

 

Toilettes. "Aller au water". 

 

 

Faluche

Un pain blanc individuel typique du Nord Pas-de-Calais et de la Belgique.

 

 

Ils mont

 

Une façon bizarre de conjuguer le verbe mettre à la 3ème personne du pluriel. une faute de français très courante chez nous.

 

 

Camanette

 

Une commère, une bavarde. "Parler ou faire eus camanette"

 

 

A cette heure, à c't'heure, asteur

 

Maintenant, de nos jours..."A c't'heure, les jeunes ils sont tous sur leur smartphone".

 

 

Faire sonner un coup

 

« Fais sonner trois coups, je saurai que c’est toi ! ». S'utilise quand on rentre en voiture après un repas ou une fête pour prévenir de ton arrivée. Expression qui a quasi-disparu avec l'arrivée des portables.

 

 

Pain coupé

 

"Un pain coupé, svp". Se dit d'un pain ordinaire que le boulanger met en tranche dans un sachet. Ailleurs en France, se dit "pain tranché".

 

 

Saque eu'din

 

Une expression en patois rentrée dans le langage courant et qui signifie "Avance plus vite". Par extension, utilisée pour encourager une personne, un sportif avant une épreuve par exemple.

 

 

Tenir pour

 

Supporter. Tenir pour Lille ou Lens, c'est être un supporter de Lille ou Lens. "Moi, je tiens pour Valenciennes !".

 

 

Le ch'ti : la langue de mon enfance

 

Vol-au-vent

Equivalent d'une bouchée à la reine dans le reste de la France.  C'est une charcuterie pâtissière composée d'une croûte cylindrique faite de pâte feuilletée, et d'une garniture liée d'une sauce. Très apprécié en Belgique.

 

 

Cayelle

 

Une chaise en patois.

 

 

Moqueux d'gins

 

Une personne moqueuse. "T'es un moqueux d'gins, toi !"

 

 

Venir avec

 

"Tu viens avec ?". Contraction de "Tu viens avec moi ?" ou complication de "Tu viens ?". 

 

 

Dégavarlé

 

"Ravisse commint y à mis es quemiche, y est core degavarlé". Débraillé, mal fagoté.

 

 

Bien mis

 

"Il est bien mis". Bien habillé, classé.

 

 

Des mnoules

 

Des manières. "Tin fais des mnoules". A ne pas confondre avec moules.

 

 

Faire une baisse

 

Se faire la bise. Ou plutôt des bises (1, 2 ou 4 selon les endroits)

 

 

Wagon

 

Se prononce "Ouagon".

 

 

Ananas

 

"Anana". Chez nous, on ne prononce pas le "S".

 

 

Poêle 

 

Chez nous, se prononce "pwel".

 

 

Epeutnaerts

Des épouvantails que tous les habitants fabriquent en paille, habillent et exposent chez eux, à Moringhem dans le Pas-de-Calais.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Un ancien ami instituteur à Lens, a reçu un jour ces mots d'excuse laconiques d'une mère d'élève pour l'absence à l"école, de son fils :
" Eul tiot ya l'drisse, quand i n'ira pu, il ira..."
Répondre
D
Lyonnais, j'ai trouvé 13 mots ou expressions qui me sont familiers dont "jus" que j'utilise plus souvent que café, à la baraque comme au travail.
Quant à " Torgniole, mot inconnu en dehors du Nord Pas-de-Calais" je l'utilise encore.
Après une rapide recherche, je n'ai pas trouvé d'origine régionale dans le Littré ni le Larousse du XIXeme qui cite une phrase d'Alexandre Dumas et ajoute le verbe "torgnioler."
" Le parler bordelais" de Guy Suire : Torgnole : raclée(XVIIIe, mot tourniole) mouvement circulaire de tornier (tournoyer)
L'origine Nord Pas-de Calais de ce mot est fort possible mais a été oubliée, victime de son succès.
Répondre
A
Wagon
Se prononce "Ouagon".
De même j'ai entendu des belges dire " ouaicé " pour WC et " " ouit' " pour huit
Répondre
D
On dit aussi une BM 'ouai' pour BMW !
C
En Belgique le W ce prononce comme en anglais