Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 05:10
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50
Souvenirs des années 40 et 50

Partager cet article

Repost0

commentaires

Octave Lebel 20/09/2020 13:50

Merci pour ce voyage dans le temps et ses remontées de souvenirs.
En fait quelques objets ont continué de peupler nos vies bien au-delà des années 50.Le tire-bouchon en bois était encore fabriqué dans les années 70.
Une anecdote. Chez nous, le martinet était un attribut maternel plus symbolique et dissuasif qu’actif .Mes frères plus âgés ont néanmoins ouvert la route. Un jour, ils ont coupé les lanières et nous avons ri de bon cœur. Le message a été reçu 5/5. Désolé pour les brocanteurs et collectionneurs.

Gensane 20/09/2020 14:41

Lebel rime avec rebelle

Dany 19/09/2020 23:42

A quelle vitesse va-t-on retrouver ces années là ?

Michèle 19/09/2020 12:15

Oh...MERCI Bernard !!!!!
Un cahier d´enfant avec des " pleins et des déliés ".....!!!!
Une petite fille toute mignonne qui lit Babar...Je jeu de cubes...etc....Comme la nostalgie est douce....

jean-jacques clement 19/09/2020 11:41

La neige manquera bientôt à la pelle...

AF30 19/09/2020 11:11

On va les prendre dans l'ordre en en sautant forcément puisque chacun dans ces photos n'est concerné directement que par certaines.
Le tire bouchon : et bien ayant utilisés, je crois, tous les systèmes du chic-pro des restos en passant par le style seringue qui envoie de l'air sous le bouchon afin d'exercer une pression vers le haut sur celui-ci et paraît-il éprouvé par les étudiants médecin lors de leurs orgies et j'en passe sur bien d'autres je suis revenu à l'utilisation unique de ce bon vieux machin. Il ne nécessite pas d'effort et par conséquent il s'installe tout les midis sur notre table, tous les midis ou presque sinon on pourrait supposer que nous éclusons quotidiennement à deux notre petit litron.
D'ailleurs sauf la nappe la photo aurait pu être prise à la maison.
Le martinet : nous n'en avions pas à la maison mais je me souviens de leur présentation en grappe chez l'épicier du coin. Quand même sa présence banale à cette époque à sa disparition aujourd'hui vaut autant que de gros essais sur l'évolution des mœurs.
Montmartre place du Tertre : Ah ! La douce solitude et le charme ancien d'avant les tsunamis touristiques et l'envahissement des espaces publics par les tables des restos/bars.
Le devoir : en comparant l'écriture et celle de mon petit-fils je mesure douloureusement la régression. Je me console en pensant à celle de ma fille qui était et qui est toujours de cette qualité.
Cours supérieur. Renseignement pris auprès de ma femme ( enseignante à la retraite ) c'était donc CM2 ou fin d'études/préparation au certif. ( je ne savais pas )
Huile de foie de morue : c'est amusant je n'en ai jamais eu droit. Mais ça devait être dans le même esprit que les ventouses auxquelles je n'ai pas eu droit non plus ou un machin à la moutarde que l'on appliquait sur la poitrine contre la fièvre.
Gloria Lasso : particulièrement écoutée en Algérie par Les pieds noirs d'origine espagnole. Et puis en même temps c'était la mode des espagnolades de Francis Lopez.
Les bons points : c'était chouette mais j'en avais pas beaucoup.
La table et les chaises en Formica : comme ce que je pourrais dire est évident je ne dirai rien
Les WC rustiques : ils me rappellent ceux de ma tante receveuse des postes en Normandie (1962/63) et qui étaient ceux de son logement de fonction. Ils se trouvaient au fond du jardin comme la cabane de Cabrel.
La visionneuse : magique, du cinéma portable et à soi. J'avais oublié. l'abondance et la facilité d'accès aujourd'hui des images rend tout ça bien ridicule... Bon, passons, on ne va pas finir sur une pensée lourdingue de vieux con !

Gensane 19/09/2020 11:40

Merci pour ce témoignage.