Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 08:23

Ci-dessous des extraits d'un article d'Armand Ajzenberg publié sur son blog Mediapart.

 

Non, ce ne sont pas des survivants d'Auschwitz mais des rescapés, après la seconde guerre mondiale, de l'hôpital psychiatrique de Clermont-de-l'Oise.

 

 

 

« Nous vivions dans une ambiance de camp de la mort »

Dr Requet, Psychiatre alors au Vinatier

Cette photo figure dans le rapport de la direction de l’hôpital de Clermont-de-l’Oise, en 1945, où il est précisé que l’état squelettique des malades ici représentés n’est pas exceptionnel. On comparera avec la photo suivante prise à la Libération au camp nazi de Majdanek, près de Lublin en Pologne.

 À Clermont-de-l’Oise, de 1940 à 1944 inclus : 3 536 morts

   Soit en 1939 :    5,8 % de l’effectif de l’année

1941 : 26,6 %

1942 : 19,9 %

1943 : 15,0 %

1944 : 19,3 %

 Au Vinatier (Lyon), de 1940 à 1944 inclus : 3 227 morts 

Etc., etc. En tout : 76 000 morts dans les hôpitaux psychiatriques de France

-  Soit près de 70 % des malades mentaux alors internés.

- Soit 1,81 morts par « extermination douce » pour 1 000 habitants (en Allemagne, en comparaison, il y eut 1,85 morts par « extermination dure » pour 1 000 habitants).

- Si les nazis n’avaient pas exigés la livraison en Allemagne des juifs de France,

- Mais que ceux-ci aient été internés dans des Pithiviers et des Beaune-la-Rolande,

- Qu’il y ait eu 150 000 juifs d’internés au lieu de 76 000 de déportés, confiance en la France et en Pétain oblige,

- Étant nourris et traités identiquement aux fous internés, il y aurait eu 100 000 juifs de France morts de faim en France, au lieu de 76 000 exterminés en Allemagne.

 

 

 

 

 NON, CE NE SONT PAS DES SURVIVANTS DE CLERMONT-DE-L’OISE

MAIS DES RESCAPÉS DU CAMP DE MAJDANEK (POLOGNE) 

« De loin, les camps pouvaient ressembler à des maisons de fous »

Henri Michel, historien.

 

Intégral de l'article ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

Torsade de Pointes 03/06/2014 12:03

Les seules fois où l’on parle de ces sujets, c’est pour insister lourdement sur les idées eugénistes que Salvador Allende aurait supposément eues dans sa jeunesse.

BM 02/06/2014 21:07

Je n'arrive pas à publier de commentaires sur Médiapart...

Voici quelques liens sur le sujet de l'eugénisme en Grande-Bretagne (le dernier concerne aussi les Etats-Unis) :

http://www.theguardian.com/commentisfree/2012/feb/17/eugenics-skeleton-rattles-loudest-closet-left

http://www.spectator.co.uk/features/5571423/how-eugenics-poisoned-the-welfare-state/

http://www.theguardian.com/theguardian/2011/sep/02/marie-stopes-right-birth-control

http://www.paulbogdanor.com/left/eugenics.html

http://theficklegreybeast.squarespace.com/journal/tag/marie-stopes

Pour ce qui est de l'eugénisme en France, seul le nom d'Alexis Carrel est évoqué. Etait-il vraiment le seul à avoir ces idées-là en France à cette époque ? Les horreurs de Clermont-de-l'Oise semblent indiquer que non, ainsi que la comparaison avec la Grande-Bretagne.

Où sont les historiens lorsque l'on a besoin d'eux ? A l'exception d'Annie Lacroix-Riz, les historiens français, spécialistes du 20ème siècle français, semblent passer leur temps à éviter de parler des sujets qui fâchent (pour rester poli).

Quant aux livres sur l'histoire destinés au grand public (ne parlons pas de ce qui passe pour de "l'histoire" à la radio ou la télévision), ils consistent presque exclusivement en d'interminables variations sur les maîtresses de Louis XIV, ou sur Napoléon (et même depuis peu sur le "golpista" Napoléon III, réhabilité sur le parvis de la Gare du Nord à Paris, grâce à feu Philippe Séguin).

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche