Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 06:16
 

Grâce à un super-logiciel qui croise des données issues de multiples fichiers, le gouvernement, l’an dernier, aurait réussi à faire rentrer 9 milliards d’impôts supplémentaires dans les caisses de l’État.

 

Et citoyens et contribuables priés d’applaudir. Sauf que...

 

1. Sauf que... l’impôt direct sur le revenu des personnes physiques, présenté implicitement – et donc de manière spécieuse et malhonnête – comme l’impôt par excellence, l’impôt en soi, ne représente en fait qu’une part minime des recettes de l’État (dans les 17 %).

 

- En effet, l’impôt qui rapporte le plus est la TVA, impôt indirect, donc injuste, puisqu’il pèse essentiellement sur les classes moyennes et populaires, qui consacrent l’essentiel de leur revenu à consommer, donc à payer cet impôt. En outre, avec cet impôt, on trouve la taxe sur les produits pétroliers, également injuste car tout aussi indirect. N’oublions pas que c’est cet impôt qui, en 2018, a déclenché l’insurrection des Gilets jaunes. Ces deux impôts représentent la moitié des recettes de l’État.

 

2. Sauf que... avant même l’impôt sur le revenu, l’impôt sur la personne qui rapporte davantage est la CSG, dont le produit est supérieur à l’impôt sur le revenu, et qui est aussi un impôt injuste, mais pour une autre raison, c’est qu’il est proportionnel (comme l’est la flat tax) et non progressif...

 

3. Sauf que, depuis des années, le taux marginal d’impôt (c’est-à-dire maximum) sur le revenu n’a cessé de baisser, c’est-à-dire d’être favorable aux classes aisées, car ce sont elles qui sont concernées par cet impôt. Et que les gouvernements dits "de gauche" n’ont rien fait pour inverser cette tendance.

 

4. Sauf qu’une des toutes premières mesures du gouvernement Macron a été de supprimer l’ISF (qui était pourtant d’un taux tout à fait modique), qui ne profitait qu’aux très riches. Ce qui fait perdre dans les 3 milliards par an à la collectivité.


5. Sauf que non seulement aucun effort sérieux n’est fait pour éradiquer la fraude fiscale, qui coûte à la collectivité dans les 80 milliards d’euros par an, mais qu’en outre, depuis des années, les effectifs des inspecteurs et contrôleurs des impôts ne cessent de diminuer...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
La stratégie de la culpabilisation individuelle a jusqu'ici bien fonctionné. Ainsi chacun dans sa catégorie est rendu coupable de prétendus dysfonctionnements sociaux. C'est vrai qu'il y en a mais pour ceux-là, les véritables responsables ne seront pas inquiétés.<br /> Alors la CSG sur les retraites, certains retraités se sont dit " bon, si cela peut aider, moi qui... etc.. " et tranquillement celle des pensions est passée de 0% en 97 à 8,3% en janvier 2019. Les chômeurs, même les chômeurs, de 1,1 en 91 à 6,2 à la même date.<br /> Par ailleurs critiquer une injustice dont on est personnellement victime - par exemple la diminution des pensions retraites- est devenu indécent. Ce serait la manifestation d'un égoïsme socialement délétère. <br /> Donc de cercle en cercle on finit par obtenir une forme de servitude.<br /> Oui, il faut revendiquer aussi pour soi- même et tant pis si nous sommes méprisés pour cela par les donneurs de leçons.<br /> Niveau culpabilisation je pensais à nos bouteilles en verre vides dont on doit gérer individuellement le stock tandis que je lisais qu'au dernier sommet de Davos, 1500 jets privés se sont posés à Zurich, que des hélicoptères transportaient ensuite les mêmes personnes à Davos pour enfin les déposer en 4x4 au pied de leur hôtels. On passera sur le fait que le kérosène est moins taxé que les essences et le fuel de nos véhicules.<br /> Je pensais également aux bateaux de croisière qui marchent au fuel lourd donc plus polluant, etc, etc
Répondre