Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 06:41

Un menu proposé par un restaurant parisien pendant la Commune de Paris. La Commune fit environ 7 000 morts du côté des insurgés, dont 1 400 fusillés.

 

Gustave Flaubert écrivit à George Sand : « La seule chose, j'en reviens toujours là, c'est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d'en finir avec le suffrage universel, la honte de l'esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d'une nation. » « L'instruction obligatoire et gratuite n'y fera rien qu'augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d'instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »

 

Sand lui répondit : « Cette Commune est une crise de vomissements, les saturnales de la folie. »

 

Pour sa part, Victor Hugo écrivit : « Qu'un vaincu de Paris, qu'un homme de la réunion dite Commune, que Paris a fort peu élue et que, pour ma part, je n'ai jamais approuvée, qu'un de ces hommes, fût-il mon ennemi personnel, surtout s'il est mon ennemi personnel, frappe à ma porte, j'ouvre. Il est dans ma maison. Il est inviolable. »

A table ! (8)

Dessin publié par L'Assiette au beurre ("Amène toi, tu vas en choper une indigestion"). Un dessin similaire de L'Assiette au beurre, que je n'ai pas retrouvé, représentait les même titis parisiens dans la même situation, répondant à un adulte qui leur demandait ce qu'ils faisaient là : "On est venus voir manger le député".

 

 

 

Café Voisin, G. Braquenas

HORS D'ŒUVRE


Beurre - Radis - Tête d'âne farcie - Sardines

POTAGES


Purée de haricots rouges aux croûtons
Consommé d'éléphant

ENTREES


Goujons frits - Le chameau rôti à l'Anglaise
Le civet de Kangourou
Côtes d'ours rôties sauce poivrade

ROTS


Cuissot de loup, sauce chevreuil
Le chat flanqué de rats
Salade de cresson
La terrine d'antilope aux truffes
Cèpes à la bordelaise
Petits pois au beurre

ENTREMETS


Gâteau de riz aux confitures

DESSERT


Fromage de gruyère

VINS
 PREMIER SERVICE DEUXIEME SERVICE


Xérès Mouton Rotschild 1846


Latour Blanche 1861

Romanée Conti 1858

Ch. Palmer 1864

Bellenger frappé
 Grand porto 1827

Café et liqueurs

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

Adario 11/02/2016 20:10

Tout le vingtième siècle découle de La Commune, phénomène qui eut des répercussions dans d'autres villes : Lyon, Marseille, Grenoble, Limoges... Marx prétendait que ce fut "la première insurrection prolétarienne autonome." C'est aussi, avec les atrocités, un exemple de guerre civile où, lorsqu'on se plonge dans l'Histoire, continuité et préfiguration du monde à la fois d'hier et d'aujourd'hui comme le dit Michèle, se perpétuent, l'éternel humain n'en finissant pas de montrer ses instincts de mammifère !

"J'ai vu, de mes yeux vu, pour employer le cliché traditionnel, une très élégante jeune fille s'acharner sur une pauvre vieille – une pétroleuse affaissée, et maculer de boue son douloureux visage de moribonde de morte vivante. On ramassa la vieille, on l'attacha à la selle d'un cavalier et
la foule battit des mains. Je n'ai point demandé à qui s'adressaient ces applaudissements, à ceux qui traînaient ce débris humain, ou à celle qui venait de le souiller." (Marc-Amédée Gromier (1841-1913), Journal d'un vaincu).

Michèle 11/02/2016 10:50

Après ces dessins il n'y a plus rien à dire. Ils touchent en plein coeur. C'est terrible !
Au delà de la commune....notre monde aujourd'hui....ceux qui se goinfrent....et les autres.....

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche